OÙ VONT LES GARÇONS TRISTES

166 pages de ANTALL
OÙ VONT LES GARÇONS TRISTES ANTALL
Synopsis

Marseille, octobre 1991 : au volant de sa R14 repeinte au pinceau par son grand-père, un lycéen mal dégrossi de l’enfance entre en première année d’architecture. Médéric Simon, gentil, sensible, romantique, « affectivement affecté » depuis le drame de 1988 – l'année maudite.
Flanqué de son exact opposé – un chevelu prétentieux qui se fait appeler J2L –, il côtoie Le Corbusier, Vermeer, les Égyptiens, Michel-Ange ou les bâtisseurs de cathédrales, et plonge dans un univers créatif incommensurable. Entre le brave plouc et le dandy génial naît un enrichissement mutuel, une amitié fraternelle qui pourrait bien s'avérer toxique.
Mais celle qui va venir chambouler ce renouveau émotionnel, c’est la brunette fantôme croisée dans les couloirs, et cette étrange impression qu'il la connaît déjà...

Publié le 20 Décembre 2021

Les statistiques du livre

  375 Classement
  76 Lectures 30 jours
  585 Lectures totales
  -30 Progression
  0 Téléchargement
  2 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

1 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
4
Il y a des moments où vous m’avez bien fait poiler, j'ai kiffé certains passages. J'ai aimé l'autodérision du narrateur, son humour cash et non politiquement correct. Lorsqu'il parle de sa gueule en jachère et du fait que dans une autre vie il a dû être acteur porno et qu'il lui faut expier un excès d'éjaculations faciales dans cette vie en n'ayant pas de vie sexuelle, c'est drôle. Comme lorsqu'il dit qu'il va terminer Curé avec un énorme poignet, il fallait y penser... Le narrateur est un drôle de coquin ! Ensuite vous avez des passages tendres comme lorsque vous évoquez la femme de votre vie qui demeure pour l’heure le plus joli fantôme anonyme qu‘il m’ait été donné de méconnaître. Mais vous avez aussi des passages plus hards qui m’ont bien choqué : « une bière sans alcool c’est comme lécher sa sœur : cela a du goût mais c’est inacceptable ». Après vous allez trouver que je suis peut-être trop « coincé du popotin » et pas assez « dévergondé » mais tant pis j’assume! Après il y a des passages qui sont sensuels qui souligne la tension sexuelle entre le narrateur et la maman de son copain. Vous soulignez aussi les blessures du narrateur qui sont dus à son enfance, la force de votre récit est que vous arrivez à parler de sujets sensibles avec humour et légèreté.
Publié le 27 Janvier 2022