Le print

151 pages de Rezkallah
Le print Rezkallah
Synopsis

Voici le nouveau roman du lauréat 2021 du prix des lecteurs MBS.

Un déchet de l'humanité pénètre fortuitement dans un étrange sex-shop. Le Print. Il y sera engagé comme plongeur et recevra, en échange, ivresse, plaisirs de la chair et autres fantasmes les plus fous.

Publié le 05 Janvier 2022

Les statistiques du livre

  531 Classement
  60 Lectures 30 jours
  716 Lectures totales
  +100 Progression
  44 Téléchargement
  7 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

9 commentaires , 10 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@galodarsac Je m'incline, merci pour ce commentaire ; il fait une quatrième de couverture parfaite :)

Publié le 27 Janvier 2022
5
Du noir et du glauque, et on en redemande ! Ce n'est pas mon genre de prédilection, et pourtant ce récit m'a scotché: imagination, descriptions entraînantes, personnages hauts en couleur et attachants, effets pervers de l'introspection, un brin de magie et un bouquet final qu'on ne peut pas raconter sans spoiler... Ambiance trash, situations crues, la vraie vie face aux rêves de gosses... Du grand art, bravo !
Publié le 25 Janvier 2022

@independantauteurcoeur @Gaston B. Merci beaucoup pour vos notes et commentaires encourageants.

Publié le 21 Janvier 2022
5
Belle découverte. Puissance, humour, noirceur et superbe fin.
Publié le 16 Janvier 2022

@rétro goddwyn @jajamian @extradouxplumette @hatomugi39 Merci pour vos lectures, commentaires et notes encourageants. Pour votre fidélité aussi. Bonne journée à tous. Mo

Publié le 11 Janvier 2022

Merci pour votre lecture et votre commentaire, mais je crains que vous me connaissiez peu pour me donner ce genre de conseil. J’ai déjà écrit de nombreux romans, été édité aussi. J'ai réellement un fan club de lecteurs. C'est grâce à eux que j'ai remporté le prix
"Des lecteurs". Ce que j’écris a toujours été noir ; plus noir que mes deux derniers romans partagés ici, d’ailleurs. Je m’adresse à un autre lectorat que vous, voyez-vous ; un lectorat avec lequel je fais mouche, car ce que j’écris leur parle. Si vous n’étiez pas partisan, vous remarqueriez que de cette noirceur émergent quelques messages philosophiques et des idées porteuses d’espoir. Que j’aime jouer sur les contrastes. Pour ce qui est d’une nouvelle nomination, il me paraît évident que je ne la brigue pas. Le cas échéant, je ferais comme les autres, pommader le site dans le sens du poil, et ne prendrais sûrement pas le risque de mettre une première de couverture de ce genre. Bonne journée. Mo

Publié le 11 Janvier 2022
5
J'ai supporté Rezkallah lors du concours 2021. Sur sa page FB, je me régale avec ses nouvelles. Pour le coup, encore une fois, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman. Rien à voir avec qui se fait en ce moment. Je vais le partager avec d'autres amis pour en discuter ensemble. Trés bonne Journée.
Publié le 11 Janvier 2022
5
J'ai bien kiffé comme le dit @Catarina Viti et j'approuve l'analyse de @madline. La fin est suprenante, j'ai beaucoup aimé. Mes votes pour l'auteur.
Publié le 11 Janvier 2022
5
L’analyse psychologique de ce roman est absolument saisissante et se complexifie de page en page. C'est un personnage qu’on ne parvient jamais à cerner (ni lui d’ailleurs en perpétuelle lutte contre lui-même). Il est fascinant de suivre l’évolution de ce personnage totalement déroutant. A travers différentes scènes et incidents, il nous fait part de ses émotions, sa perception de la vie et on ne peut tout simplement pas le quitter jusqu'à la dernière page. Il est difficile de parler de ce roman sans en déflorer le suspens alors je vais m'arreter ici et en conseiller vivement la lecture.
Publié le 09 Janvier 2022
5
C'est tout à fait différent de Sublimatorium. Quelle surprise. Je rejoins @madline pour dire qu'il y a du Hubert selby dans ce roman.. Nerveux, puissant, impossible de décrocher. Je vais le relire en prenant le temps pour en gouter toutes les subtilitées. Merci pour le partage.
Publié le 07 Janvier 2022

Bonsoir, j'ai lu votre version corrigée.
Et quant au titre, j'avais compris, mais cela n'empêche : le propre d'un titre est d'habiter et d'habiller le texte, et le texte doit s'y retrouver comme enveloppé, résumé, sublimé. On pourrait comparer le titre d'un ouvrage à la pièce manquante du puzzle ;, celle qui éclaire, donne la clé. C'est sûr que c'est un sacré exercice. Pour ces raisons, pour moi, le titre actuel n'est pas celui qui va avec votre texte. Mais, bon, hein, oh ! c'est c'que j'en dis et puis rien de plus. A bon pain, bon levain.

Publié le 07 Janvier 2022

@chalaarmeline @Agostini François-Xavier @macmollerargentO @Lamish ter Merci beaucoup pour vos notes et commentaires encourageants.

Publié le 07 Janvier 2022
5
C'est écrit avec les nerfs, très rythmée, fast, notamment du fait d'une syntaxe très abrupte mélée à des passages péotiques de toutes beautées. Mais aussi avec beaucoup d'humour, violence, sexe, reflexion. Toujours avec du recul, et bienviellance. Au point de s'effacer derrière ses personnages. J'ai kiffé ma lecture et l'explication sur le titre me plait bien. Mes votes.
Publié le 07 Janvier 2022

@Catarina Viti @Lucas Belmont5
Choix du titre : nom du lieu. Signifie imprimer, en anglais... Impression, en français, donne printing et feeling, en anglais. Deux mots pour un seul, dans notre langue...

Publié le 07 Janvier 2022
5
@Catarina Viti @Lucas Belmont C'est vrai que je suis un homme qui, poussé par son enthousiasme, a tendance à brûler les étapes. Mais une version corrigée a été mise en ligne, hier, en fin d'après-midi. Merci de m'avoir lu et gentiment démonté... Euh, pardon, commenté. Bonne soirée, Mo
Publié le 06 Janvier 2022

Page 145, y a une boulette.
faudrait un peu rafistoler la fin
il y a quelques coquilles et gourances, mais elles finiront par vous sauter aux chasses. Essayez la W... tant, ça marche aussi pour les sorties de route syntaxiques and co.
Sinon, j'ai kiffé. La preuve, je l'ai lu.
Je vois que Lucas vous a laissé un message. Je suis d'accord avec lui pour le titre (j'avais omis de vous le dire). Faut en trouver un.

Publié le 06 Janvier 2022
5
Bonjour 5 étoiles filantes pour l'effort, chacun son style, son idée d'écriture. Personnellement comme dans "Prophetia..." la sexualité d'ici la fin du siècle et dans un futur proche sera sous surveillance des autorités; la pauvreté sexuelle sera la règle et l'onanisme et la robotisation des partenaires deviendront un exutoire obligé. Quant à la surveillance par les autorités des tendances sexuelles des citoyens c'est déjà commencé, dernièrement entrant dans un sauna le personnage à l'accueil m'a demandé mon passe sanitaire et la regardé tel un contrôleur de la SNCF. Il ne manquerait plus qu'on nous demande la carte d'identité et on entrera dans le contrôle des masses sur la vie privée des individus à des fins de faire pression sur les individus comme dans "Prophetia..." Merci pour votre livre et bonne lecture à tous les auteurs libres comme vous et moi sur monbestseller. La photo en première de couverture vient d'Internet sans doute, il faut savoir que les opérateurs téléphoniques stockent toutes les activités sur Internet , téléphoniques, sms etc pour vivre heureux vivons caché dit l'adage. Mais qui vit sans folie n'est pas si sage qu'il croit dit LA Rochefoucauld.
Publié le 06 Janvier 2022

Bonjour @Madline, tout d'abord merci pour votre commentaire qui me touche beaucoup. Un nouveau fichier corrigé a été mis en ligne hier, en fin d'après-midi ; ce serait sympa de votre part de me faire connaitre le fruit de votre cueillette en MP, au cas où vous auriez pris des notes...

Publié le 06 Janvier 2022
5
Lu en une fois, en moins de deux heures! Ce livre ma éxplosé le crane. Jouissif, créatif, fou. Même si j'en meurs d'envie, je n'en dirais pas plus pour ne pas spoiler et gacher le plaisir au futur lecteur. PS: La couv fallait oser....mdr Un grand bravo Mr Rezkallah.
Publié le 05 Janvier 2022