Annabelle de Vénus

203 pages de yves richard-monfort
Annabelle de Vénus yves richard-monfort
Synopsis

Annabelle est une combattante.
Dépressive, cyclothymique, victime de l’inceste, quotient intellectuel hors norme, pleine de ces anachroniques petits troubles obsessionnels et compulsifs qui vous pourrissent la vie et font de cette dernière une suite ininterrompue de rebondissements, Annabelle est un freak de l’intérieur enfermée dans un corps parfaitement normé dont elle n’a jamais vraiment voulu.
Fuyant un New-York cosmopolite, un père richissime et incestueux, Annabelle rejoint la petite France et sa grand-mère Jeanne à quinze ans, prête à affronter son destin.
Paris n’a qu’à bien se tenir.
Rattrapée par son passé cinq ans plus tard, Annabelle se retrouve devant un choix cornélien.
Poursuivre ses études de médecine où reprendre les rênes de la holding familiale.

Publié le 21 Janvier 2022

Les statistiques du livre

  147 Classement
  153 Lectures 30 jours
  1301 Lectures totales
  -28 Progression
  0 Téléchargement
  7 Bibliothèque
 

"Annabelle de Vénus" est le "Livre le +" du 11 février. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire. N'oubliez pas de laisser un commentaire à yves richard-monfort, c’est pour cela qu’il publie son roman gratuitement sur monBestSeller.

 

Publié le 11 Février 2022

Ce livre est noté par

3 commentaires , 3 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
4
Annabelle est surdouée et déjantée. Son auteur doit certainement être surdoué et déjanté ! Vous avez écrit un récit exigeant avec une belle écriture, à la fois poétique et efficace. C’est un personnage de bd Annabel. Mais trop de sexe lasse, trop répétitif à mon goût, donc pas crédible, à moins d’en faire une nympho, point et rien d‘autre, ni ex-future médecin, ni future-promise pédégère worldwide. J’ai trouvé que vous perdiez un peu votre héroïne dans ces bas fonds obsessionnels. Dommage car votre écriture est forte.
Publié le 08 Février 2022

A @yves richard-monfort . Bien tourmentée, cette Annabelle ! Mais le style, lui, demeure précis, ciselé, serviteur d'une grande érudition. Quelques trahisons de Word (quelques féminins oubliés, quelques rivalités entre imparfait, passé simple et conditionnel qui ne s'entendent pas toujours) mais la relecture systématique est fastidieuse et ennuyeuse, surtout sur deux cent trois pages ; on a toujours besoin d'un œil extérieur pour ça... Roman dense, lourd, violent. Très sombre. Pessimiste ? Voire désespéré ? Car ne pas consentir à respecter les lignes jaunes ne conduit pas automatiquement aussi loin dans l'absolue nécessité de la douleur physique et psychique pour trouver l'extase. Cette lecture a été pour moi un voyage dans un monde strictement parallèle au mien(c'est à dire sans aucun point commun possible). Chacun son univers...
Courage à vous pour la suite et donc votre survie selon votre commentaire adressé à Capucine Fleur.

Publié le 07 Février 2022

@Capucine Fleur
Merci infiniment pour votre commentaire.
Une fois la forme rangée au magasin des accessoires, il ne restera que le fond, ma raison de vivre.
Cette fille, Annabelle, m’a pris à la gorge.. pour ne plus me lâcher.
Annabelle, comme moi, ne se contentera jamais de respecter les lignes jaunes, c’est ainsi.
Je suis actuellement en train d’écrire le livre 2 , d’une écriture serrée, compulsive, encore.
Je ne lache rien et j’irai jusqu’au bout, c’est une question de survie.
Une bonne année livresque à vous!!

Publié le 06 Février 2022
5
Elle est très fun Annabelle et ce monde inconnu dans lequel elle vit avec autant d’aplomb change notre ronron ! Ah le dépassement des lignes jaunes, si toujours tentant, et en même temps (ouh je n’aime plus cette expression) plus facile à lire ou écrire qu’à faire ! Mais voilà, les personnages de romans j’imagine doivent dépasser les lignes jaunes pour laisser des traces un peu indélébiles. Cela dit, 200 pages, si serrées, sur ordi il faut être motivée !! Moins serré, plus grosse typo? Moins de pages, pour que cela avance plus vite ? peut-être ? Mais je ne parle pas du fond (la forme remontant impitoyablement à la surface), de l’art toujours effleurant, de ce que l’on apprend, des émotions que l’on retrouve si on les avait croisées, de ces petites phrases que l’on annoterait en marge si on pouvait (il y en a pas mal, ‘’mine de rien’’ disséminées ici et là), de cette façon très subtile que vous avez de raconter, avec ces petits sauts de chat de côté, qui ne laisse absolument pas le choix de ne pas poursuivre tant vous avez cette capacité à surprendre et à nous secouer, c’est visuel, on voit les acteurs, bravo, je vous souhaite une très bonne année (maintenant que c’est trop tard selon les conventions pour le dire).
Publié le 06 Février 2022

@Danièle CHAUVIN

Merci Danièle pour votre commentaire. Dites m'en plus quand vous aurez terminé. Bonne journée livresque.

Publié le 01 Février 2022
5
Bonjour. J'ai commencé la lecture de votre roman et je me régale: cette gamine est très attachante, votre style est vif, élégant, à la fois sobre et riche et tout cela me rend très impatiente de tourner les pages, mais je prends tout de même mon temps pour profiter pleinement de cette lecture.
Publié le 31 Janvier 2022