A demain, à jamais

579 pages de Christophe Dugave
A demain, à jamais Christophe Dugave
Synopsis

Juillet 1998. Sandrine, 16 ans, part fêter la victoire des Bleus avec sa grande sœur Cécile. Partout, la fête bat son plein. La France entière exulte. Alors pourquoi Sandrine, jeune fille sage et sans problèmes, se mue-t-elle soudain en ado dépressive, renfermée et hostile ? Que s’est-il donc passé sur le chemin du retour ? Et comment expliquer que Sandrine fugue soudain et parvienne à s’envoler pour Montréal avant d’être localisée quelques semaines plus tard sur la route transcanadienne, fuyant toujours plus à l’Ouest à des milliers de kilomètres de chez elle ?

Basé sur des faits réels, le récit dense, cauchemardesque et bouleversant d’un incroyable parcours de Paris à Montréal puis d’Ottawa à Vancouver, chronique implacable d’une irrémédiable chute.

Publié le 19 Avril 2022

Les statistiques du livre

  420 Classement
  76 Lectures 30 jours
  406 Lectures totales
  -87 Progression
  107 Téléchargement
  42 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

24 commentaires , 32 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
5
Voilà un roman qui rappelle un peu « Fugueuse, piégée par amour », la série québécoise remixée en France pour TF1. Mais le ton est plus grave dès le début, l’héroïne Sandrine est moins crédule que Fanny et l’histoire plus dramatique. Pas de personnages manichéens et, même si on a de la sympathie pour Sandrine, on découvre ses côtés sombres, ses contradictions, ses faiblesses. Derrière l’action, il y a une intéressante étude psychologique, un intéressant tableau de l’humanité avec ses courages et ses faiblesses. Et surtout un voyage effrayant au cœur des hommes et d’un Canada insoupçonnable, bien loin de la petite cabane au bord d’un lac tranquille. Un roman qui mérite d’être découvert.
Publié le 01 Juin 2022
5
Une tension permanente, une atmosphère pesante et angoissante, une héroïne complexe et des personnages à plusieurs facettes, il n’en faut pas plus pour passer un bon moment de lecture. J’ai vraiment bien aimé A demain, à jamais. Je vais suivre Christian Dugave.
Publié le 24 Mai 2022

Une fois encore, merci pour vos notations et vos commentaires qui me font vraiment plaisir. Il est toujours difficile et risqué de réécrire un texte, a fortiori un roman entier, mais je ne le regrette vraiment pas !

Publié le 23 Mai 2022
5
C’est dur, c’est noir, c’est triste, mais ça fonctionne et on ne s’ennuie pas. On s’attache, on tremble pour Sandrine et à la fin… Je n’en dis pas plus et vous laisse découvrir !
Publié le 22 Mai 2022
5
Que dire de plus… L’accroche m’a hameçonné, le résumé (ancienne version) m’a interpellé et je n’ai pas été déçu. Et à propos d’un des commentaires précédents, en apprendre un peu (mais pas dans le détail) ne m’a absolument pas gêné, au contraire. Je savais pourquoi je m’embarquais dans les 600 pages de ce roman. Les informations fournies questionnent. On veut savoir, jusqu’au bout. Cela dit, le nouveau quatrième de couverture est encore plus mystérieux !
Publié le 19 Mai 2022
5
Réaction à chaud si je puis dire : le réalisme du récit donne froid dans le dos. Mais c’est un super moment de lecture :) Je recommande !
Publié le 18 Mai 2022
4
Parfois un peu prévisible mais l'histoire tient debout et il y a des moment forts. Une agréable lecture qui ne laisse pas indifférent.
Publié le 16 Mai 2022
5
.J’ai vraiment bien aimé ce gros roman dense, dur, mais agréable à lire, très visuel avec des dialogues percutants.
Publié le 16 Mai 2022

Merci pour vos commentaires et conseils.
Suite aux remarques de plusieurs lecteurs concernant l'accroche, le résumé a été changé.
Le texte du roman est en revanche strictement identique à la version précédente.

Publié le 13 Mai 2022

@Christophe Dugave
Oui, le 4ème de couverture est en effet un peu trop informatif. Il faut laisser planer le mystère et éviter l'impression de "déjà lu" que l'on peut ressentir au début du livre même s'il se passe beaucoup d'autres choses.
Quand je parlais de maladresses et de facilités, je pensais à deux aspects distincts :
- Intrigue : il y a parfois une accumulation de malchances qui peut donner le sentiment "d'un peu trop". C'est sans doute crédible dans la vraie vie mais presque "too much" (comme diraient les anglophones) pour un roman.
- Style : vous avez tendance à trop appuyer votre propos par la redite, certes de synonymes, si bien que ce n'est jamais lassant, mais cela peut sembler un peu trop appuyé. C'est un style qui a son charme, mais attention à ne pas en abuser !
Je salue cependant votre soucis général de non répétition, votre recherche de vocabulaire varié et de phrases équilibrées et rythmées qui rendent la lecture aisée et agréable, et puis votre soucis de dialogues composés dans le registre familier voire populaire.
Mises à part ces quelques remarques de détail, c'est tout de même un très bon roman qui tient en haleine et bouleverse. Je ne m'explique pas bien qu'il n'ait pas été publié avec les honneurs ! Mystères de l'Edition...

Publié le 13 Mai 2022
5
L’histoire de Sandrine est prenante et vaut vraiment le coup d’être lue, même si elle peut paraître longue. Il y a une tension permanente, on se dit, « non, ce n’est pas possible, il ne va pas lui arriver ça ! » ou alors « allons, voyons, elle va réagir ». Mais bien malgré elle, l’héroïne est emportée par le courant des évènements, paralysée par son sentiment de culpabilité, par la certitude qu’elle ne peut pas faire demi-tour même si elle est dans une impasse. Les sentiments sont vraiment bien retranscrits. J’ai trouvé que l’écriture était forte, assez sobre, sans effets pompeux et inutiles. Il faut compter quelques soirées pour lire le livre mais c’est l’assurance d’un agréable moment.
Publié le 12 Mai 2022
5
Ça commence dans la joie et puis... tout bascule. Où comment un simple choix anodin, une imprudence peut totalement changer le cours de votre vie. C'est flippant, parfois cynique, et passionnant!
Publié le 10 Mai 2022

Merci pour tous vos commentaires et notes !

@MartinM
En effet, savoir en dire suffisamment mais pas trop dans le 4ème de couverture est un équilibre difficile à trouver. J'ai choisi de dévoiler une partie de l'histoire pour exciter la curiosité du lecteur qui comprend bien vite qu'un fugue qui vous entraîne au Canada n'est pas une aventure ordinaire. Tout est dans le "Comment ça s'est passé ?" plutôt que dans le "Que s'est-il passé ?".
C'était un choix; peut-être n'est-il pas judicieux.
Mais comme vous êtes la seconde personne qui m'en fait la remarque, je vais réfléchir à une accroche plus finaude !

@Profdefrançais
Lorsque vous parliez de maladresses, votre commentaire se rapportait-il au 4ème de couverture ?

Publié le 08 Mai 2022
4
Évidemment le synopsis en dit déjà beaucoup, alors j’ai trouvé la première partie comment dire ? un peu surjouée puisqu’on sait tout déjà et qu’on n’apprend rien. Après, commence l’aventure, et comme dit avant moi, l’intrigue est bien menée, vous alternez tension et zones de respiration, le tout dans un contexte bien sûr dramatique. Un peu long quand même à mon goût, mais une fois encore, très bonne intrigue.
Publié le 08 Mai 2022

Un début plutôt malin, sur fond d'un Mundial qui rappelle de bons souvenirs. Et une intrigue qui s'annonce forte. Je prends, je vais lire !

Publié le 07 Mai 2022
5
Un vraiment bon roman dont on sort quand même un peu brisé. Cela fait vraiment réfléchir et en plus, tout n'est pas que fiction, ce qui réhausse l'intérêt. Un grand bravo et un grand merci!
Publié le 06 Mai 2022
5
J’avais déjà lu plusieurs ouvrages de Christophe Dugave (Cam@rdage, Lignes de feu, Quelque part vers le sud, 25 nuances de noir) et j’avais vraiment aimé le style et la noirceur des intrigues et des ambiances. J’avoue que "A demain, à jamais" est sans doute son meilleur roman, en tout cas le plus abouti et probablement le plus sombre.
Publié le 02 Mai 2022

Je maintiens mon 5/5 car c'est un livre assez déroutant par son ambiance mais très bien écrit. Je me suis beaucoup attaché à Sandrine, l'héroïne.

Publié le 30 Avril 2022

Merci à tous les lecteurs pour leurs commentaires éclairés.
@Profdefrançais
Pourriez-vous détailler les facilités et les maladresses svp ? Il est toujours profitables de savoir où se situent les faiblesses du texte.

Publié le 30 Avril 2022
4
En dépit de quelques maladresses et au prix de quelques facilités, c’est vraiment une histoire singulière, bien construite, bien traitée, globalement bien rédigée. On voit que l’auteur sait raconter des histoires. Les personnages ont des personnalités crédibles, des psychologies élaborées et s’adaptent à la situation, évoluant au fur et à mesure des évènements. Mais l’intrigue se déroule de manière un peu trop linéaire à mon goût ce qui rend parfois les évènements prévisibles. On pardonnera à l’auteur quelques longueurs et quelques redites (mais sur 600 pages, ce n’est parfois pas inutile). J’ai bien aimé les dialogues très dynamiques, l’art de maintenir la tension, de relancer l’intrigue avec des moments vraiment forts. C’est un roman très fréquentable !
Publié le 30 Avril 2022
5
C’est une histoire incroyable mais avec de tels accents de vérités (et les petits détails qui vont avec) que cela en devient très crédible. Le style est fluide, aisé à lire. Vraiment bravo, et merci pour cet excellent et long moment !!!
Publié le 30 Avril 2022
5
Une histoire bien menée de bout en bout, un récit cruel et implacable, mais un vraiment bon moment de lecture!
Publié le 29 Avril 2022

Je rédige cette critique "à chaud", encore toute remuée par cette histoire prenante et originale, basée sur des faits réels et dramatiques, partagée entre enthousiasme et tristesse. Peut-être est-ce aussi parce que le quatrième de couverture m’a tout de suite intriguée puisque un de mes cousins s’est tué en deux roues sensiblement à l’époque des faits ? Le moins qu’on puisse dire, c’est que le récit bouleverse et peut parfois mettre mal à l’aise tant il est réaliste. Au cours de ma lecture, j’ai cédé à la tentation d’aller voir sur internet les faits divers auxquels l’auteur fait allusion et les lieux qu’il a choisis pour décors à son histoire. Cela n’a fait que renforcer mon sentiment de réalisme du récit. Chaque personnage est ambivalent, et le coté sombre finit toujours par se dévoilé sans toutefois prendre systématiquement l’ascendant. Sandrine elle-même évolue énormément au cours de ce roman, adolescente réservée, empathique, généreuse qui devient peu à peu une routarde sans états d’âme. Pas de facilité dans ce récit dense, énergique, porté par un style fort malgré quelques petites maladresses. Ça tape, ça remue, même si souvent la violence est bien plus psychologique que physique. L’ambiance est aussi tout à fait particulière, souvent crépusculaire. J’ai beaucoup aimé la progression vers le couchant (et Vancouver) qui s’accompagne de cette évolution tragique et conduit au dénouement dramatique. L’écriture est très graphique avec de nombreux dialogues. J’avais du mal à interrompre ma lecture, à ne pas aller plus avant pour découvrir ce qui allait se passer. Mais c’est dur, noir, implacable mais ça vaut vraiment le coup d’être découvert. Je confirme ma note de 5/5!

Publié le 28 Avril 2022
5
C’est fun un francais qui ecrit sur le Canada! Moi, l’histoire m’a embarque, surtout qu’au debut tout se passe en France. J’ai vraiment ressentie ce que Sandrine pouvait ressentir dans une situation comme ca. Le livre est super facile a lire, il y a du rythm, de la tension et toujours de la nouveautee, on s’ennuie pas une seconde. Mais bon, c’est pas une histoire drole, ca brasse en dedans, c’est limite si j’ai pas chiale des fois! Les personnoages sont souvent a 2 face. C’est bien documente et les dialoge font vrai. Ca change de beaucoup d’auteurs quebecois cause pas faire parler leur personnage en joual. Je met la note max et pas seulement pour ca, parce que ca m’a vraiment vire à l’envers. Desole, jai pas pu mettre les etoiles mais je mets un 5 sur 5.
Publié le 28 Avril 2022
5
Bonjour, C'est cool un livre de cette taille en accès libre. En plus le 1er de couverture attire l'attention et l'accroche et le 4ème de couverture attisent aussi la curiosité. Donc je mets déjà un 5/5 pour l'apparence et les première pages. J'espère que le reste du texte va confirmer ma première impression ! Merci :)
Publié le 28 Avril 2022
5
Même s’il est long, ce bouquin est aussi addictif que l’héroïne dont il fait référence ! Le récit est original, basé sur une histoire vraie (l’affaire des disparues de Vancouver que j’ai découverte ici), une situation réelle (les bas fonds Montréal, la transcanadienne et le quartier chaud de Vancouver) et fait référence au Mundial de 1998. Même si on pressent la fin, l’intérêt réside dans le « comment c’est arrivé », « comment c’est possible ». Car il y a un abime entre situation de départ et final. Les évènements, les situations, les détails sont rapportés avec une implacable dureté. Il y a vraiment des moments très durs, souvent glaçants. C’est terrible à dire, mais j’ai vraiment passé un super moment à découvrir le parcours tragique de Sandrine.
Publié le 28 Avril 2022

Bonjour,
Je viens de m'inscrire et au vu des commentaires, c'est un livre qui me tente. Qui plus est, la version intégrale est en accès libre et téléchargeable. Sympa !
Bonne journée!

Publié le 28 Avril 2022
5
Moi qui rêve du Canada, j’ai été servie ! Il est clair qu’on ne découvre pas le Québec décrit dans les guides et ensuite, la traversée du continent ne se fait pas sans problèmes. Quant à l’arrivée à Vancouver, elle est cauchemardesque ! Le récit est assez implacable. Je dois avouer que j’en avais parfois les larmes aux yeux et le cœur battant car certains passages sont réellement déchirants (attention aux âmes sensibles, on s’attache beaucoup à l’héroïne !). L’écriture, soignée, est souvent très cinématographique, très visuelle (j’ai lu dans le préambule que le roman est aussi un scénario et je n’ai pas de mal à le croire). Il y a un moment très fort vers la fin du livre, j’ai adoré mais ça m’a presque révoltée ! J’ai retrouvé sur Internet les différents lieux et les évènements en toile de fond de cette histoire : les médicaments détournés, la pauvreté à Vancouver avec ce quartier infesté de drogués et de prostituées, l’affaire Pickton, qui est aussi très clairement abordée et qui contribue à donner au récit un caractère très authentique, les références aux photos de Lincoln Clarkes. En résumé, une belle découverte ! Et aussi une mention particulière pour les expressions québécoises imagées et savoureuses.
Publié le 28 Avril 2022
5
Une agréable lecture très noire mais sans artifices. Bravo!
Publié le 27 Avril 2022

Merci pour vos commentaires. Il est très intéressant pour un auteur d'avoir en retour le ressenti de ses lecteurs !

Publié le 27 Avril 2022
5
J’ai vraiment aimé cette histoire troublante . On s’attache vraiment à l’héroïne, on s’identifie à elle, elle est toujours présente. Et franchement, quand elle cotoie ses parents à Vancouver, c’est une super idée. Il y a aussi d'autres moments mémorables avec une grande tension. Pfiouuuuu, par contre la fin est vraiment dure ! Du coup j’ai regardé sur internet et c’est vraiment comme l'auteur le décrit. Je trouve que le livre est vraiment bien écrit, sans phrases compliquées. On est toujours avec Sandrine, on ne s’éparpille pas, on ne s'ennuie pas. Ça ferait surement un super série !!!
Publié le 27 Avril 2022
4
Contrairement aux commentaires précédents, je serai un peu plus mesurée. La principale originalité du récit est de réussir à marier fiction, faits divers réels, réalité sociale et roadtrip. J’ai beaucoup aimé les parties plus introspectives sur le sentiment de culpabilité, les remords, la recherche de la solution du moindre mal puis le sentiment autodestructeur qui pousse Sandrine à fuir vers l’Ouest et à s’enfoncer toujours plus. J’ai eu n revanche un peu plus de mal à croire tout à fait à la succession de hasards qui permet à Sandrine de s’envoler pour le Canada. J’ai aussi trouvé que l’avalanche de malheurs qu’affronte ensuite Sandrine faisait un peu trop même si l’auteur joue sur les faux-semblants. En revanche l’atmosphère pesante, sombre voire glauque dans le squat, sur la route et ensuite dans le quartier pauvre de Vancouver est très bien retranscrite, très réaliste et contribue, à entretenir ce climat pesant et angoissant. Le style est plutôt agréable, même si je ne suis pas trop adepte des phrases sans verbes dont l’auteur abuse un peu parfois. L’histoire est globalement bien ficelée mises à part ces quelques réserves. C’est tout de même un roman qui vaut une lecture et fait passer un agréable moment !
Publié le 27 Avril 2022

Je vis à North Vancouver et j’avoue que j’ai vraiment retrouve mon pays d’adoption, le decor, les faits divers qui donnent au recit toute se veracite notamment le VDES et la terrible affaire Robert Pickton (fameuse ici au début des annees 2000).
C’est dense, bien ecrit, bien construit avec une premiere partie tres psychologique qui se deroule en France dans une region que j’ai aussi bien connue.
C’est plein de peripeties qui relancent l’action et reactive l’interet du lecteur. Passer au chapitre suivant etait une tentation a laquelle j’avais du mal a resister. Beaucoup de personnages sont inspires de la realite et l’ambiance du skid row est très bien reconstituee.
Je trouve que relier la fugue de Sandrine à l’actualite de l’affaire Pickton est aussi une excellente idee qui donne beaucoup de consistance à la derniere partie du roman et une vrai dimension dramatique à l’histoire.
Pour conclure, je trouve que c’est un livre vraiment bien ecrit, plein de trouvailles, de details realistes, mene tambour battant avec un style incisif et sobre. J’ai pris vraiment beaucoup de plaisir a decouvrir ce recit troublant.

Publié le 26 Avril 2022
5
C’est un récit dense, énergique, porté par un style fort malgré quelques petites maladresses. Ça tape dur, ça remue, même si souvent la violence est bien plus psychologique que physique. L’ambiance est aussi tout à fait particulière, souvent crépusculaire. J’ai beaucoup aimé la progression vers le couchant (et Vancouver) qui s’accompagne de cette évolution tragique et conduit au dénouement dramatique. L’écriture est très graphique avec de nombreux dialogues. J’avais du mal à interrompre ma lecture, à ne pas aller plus avant pour découvrir ce qui allait se passer. Pourtant, Christophe Dugave ne fait pas dans la dentelle : c’est dur, noir, implacable mais ça vaut vraiment le coup d’être découvert.
Publié le 26 Avril 2022
5
En entamant cette histoire, j’avais un peu peur que le récit traine en longueur. Finalement, il se passe beaucoup de choses et tout est mené tambour battant avec des climax très marquants. Les personnages sont bien plantés, attachants, surtout Sandrine à laquelle j’ai identifié ma fille qui a un peu le même caractère et puis certains personnages secondaires. L’auteur est sans concession et j’ai quand même trouvé un peu dommage que la fin ne soit pas plus en demi teinte. En plus d’un récit passionnant et angoissant à la limite de la fiction et de la réalité. Ça vous fait battre le cœur et vous serre la gorge (j’étais un peu à la limite de ce que je pouvais supporter. Mais le texte est vraiment très agréable, sans répétitions et sans mots trop compliqués. J’ai également apprécié les expressions en langage québécois qui sont parfois explicitées ensuite et les échanges en anglais qui rendent les dialogues très réalistes mais astucieusement reformulés en français. Un grand merci donc pour ce roman prenant qu’on ne parvient pas à lâcher avant d’avoir eu le fin mot de l’histoire.
Publié le 26 Avril 2022
5
Des premières lignes intrigantes qui donnent envie de lire.... Lecture terminée, je confirme ma notation :) Le style est sûr, bien rythmé, l'intrigue prenante, l'héroïne attachante. J'ai beaucoup aimée.
Publié le 25 Avril 2022

A tous les lecteurs : une nouvelle version pdf plus conviviale est disponible. Bonne lecture !

@ADC
Ravi de vous avoir fait passer un bon moment de lecture et merci pour votre long et intéressant commentaire !

@VirgileM
Merci beaucoup pour ce commentaire flatteur.
J'avais tenté de maintenir une cohérence entre version papier et version pdf en accès libre mais c'est manifestement une erreur. Je vais donc corriger cela.

Publié le 25 Avril 2022
5
Super roman vraiment! L’intrigue est claire, les personnages très crédibles, l’écriture est fluide, l’ambiance d’abord légère puis de plus en plus noire et carrément glaçante. J’ai beaucoup apprécié les derniers petits chapitres qui ajoutent à l’ironie de la situation! Seul bémol, les pages blanches de la version papier sont un peu enquiquinantes. Ce serait mieux d’avoir une version pdf plus compacte.
Publié le 25 Avril 2022
ADC

En lisant le descriptif je me suis dit : Oups, c’est un gros bouquin, en pdf, ça ne sera pas facile. Mais je n’ai vraiment pas regretté mon choix ! Je me suis laissée happer par l’histoire dynamique et le style très agréable à lire.
J’ai beaucoup aimé l’étude psychologique, l’affrontement entre sœurs : Sandrine qui se sent coupable d’avoir frôlé le garçon, Cécile qui nie toute responsabilité et décide de maintenir ses vacances au Québec. Il y a aussi le déni coupable des parents qui pressentent que quelque chose de grave est arrivé et ne veulent pas compromettre leur aînée. Ecrasée par la culpabilité, incapable d’incriminer sa sœur ni même d’aborder la question avec ses parents, Sandrine se renferme sur des pensées suicidaires avant d’envisager la fuite.
J’ai bien aimé l’idée de la chanson des Corrs, « Runaway », qui inspire à Sandrine l’idée de la fugue.
A priori, l’histoire se base sur des faits tout à fait réels, même s’il s’agit vraiment d’une fiction. Et les personnages sont bien campés, avec chacun sa personnalité souvent très ambigue. On sent très bien le changement de personnalité de l’héroïne, confrontée à un environnement de plus en plus dur .
Et puis tout de même, il y a une histoire d’amour, difficile, avec Jordan dont le personnage qui semble si sympathique et qui lui aussi se révèle beaucoup plus complexe qu’on ne le croit.
Attention tout de même aux âmes sensibles… Je ne vais pas spoiler l’histoire mais l’ambiance est vraiment dramatique, parfois glauque avec des détails qui contribuent à la véracité du récit et donnent froid dans le dos. Il y a manifestement un effort de documentation (ou alors l’auteur a vécu à Vancouver ou se passe toute la fin de l’histoire ?).
Et pas de fin à l’eau de rose ! On ne sort pas de cette histoire indemne mais elle vaut vraiment le coup d’être lue. J’ai aussi apprécié que l’auteur de cède pas à la tentation d’une happy end (je ne dévoile rien, c’est annoncé dans le préambule).
Le style est bien rythmé, sans répétitions mais sans tendance verbeuse, les phrases coup de poing, et parfois les petites remarques d’humour noir. Il y a aussi un effort de crédibilité dans les dialogues : joual au Québec, quelques échanges en anglais, mais tout est parfaitement compréhensible puisque le contexte ou la reformulation permettent de s’y retrouver.
Il faut avouer que c’est un texte qui prend aux tripes et qui fait mal. Cela fait aussi réfléchir sur la responsabilité des parents, la nécessité de la parole, le risque de la facilité, du dangereux désir de sauvegarder les apparences et la tranquillité… Pour conclure, je dirai que c’est vraiment un livre à découvrir et un auteur à suivre. Des histoires comme ça, on en redemande !

Publié le 24 Avril 2022

@Carolinaa
Merci pour votre évaluation très encourageante !

Et merci à tous les lecteurs pour leurs impressions préliminaires !

Publié le 24 Avril 2022
5
J’ai beaucoup aimé cette histoire prenante. C Dugave joue sur le mélange du véridique et de la fiction pour concocter une intrigue qui scotche le lecteur. Je l’ai lue en à peine 3 j. Il y a vraiment des moments dramatiques avec une très grande tension au point que je m’arrêtais parfois de lire pour me reprendre. J’avoue que le destin tragique de Sandrine m’a fait monter plus d’une fois les larmes aux yeux. Il a y des moments vraiment très intense. Le livre a aussi le mérite d’attirer l’attention du divers problème au Canada ce qui est très déconcertant car je n’imaginais pas le Canada comme ça. Les decriptions sont vraiment très réaliste et la vie de Sandrine devenue très rude est vraiment bien décrite. Perso j’ai vraiment adoré ce livre à qui je mets 5/5 !
Publié le 23 Avril 2022
5
Enchanté par un début prometteur après avoir lu 5 chapitres!
Publié le 22 Avril 2022

@ Christophe Dugave
Oui merci, j'ai trouvé votre table des matières qui permet d'accéder rapidement à un chapitre donné. Par contre je ne vois pas de mode double page ?
J'ai téléchargé le livre, ce sera plus simple.
Merci et bonne journée !

Publié le 22 Avril 2022

Le titre de ce roman m’intrigue, sa couverture aussi sur Amazone… Et puis l'idée cette histoire singulière, drame familial qui se transforme en roadtrip m’a prise aux tripes. En plus, j’ai découvert au fil des première pages que l’héroïne portait un nom très proche du mien. C’est surement un signe !

Publié le 22 Avril 2022

Merci pour vos encouragements !

@Christiane92200
En effet, comme précisé, le document reprend sensiblement la présentation et la pagination du livre. il suffit de passer en mode double page et cela ira beaucoup plus vite et vous pouvez aussi utiliser le marque-page.

Publié le 21 Avril 2022

C'est dommage, on met beaucoup de temps à accéder au 1er chapitre !

Publié le 21 Avril 2022
5
Un début prometteur. Le sujet et le style m'ont accroché!
Publié le 21 Avril 2022

Le thème de la fugueuse est un classique du genre mais tout est dans le traitement. La cause de la fugue est originale (j’aime assez l’idée de l’après-Mundial de 98 et de l’accident nocturne). La fuite vers le Canada apporte également une dimension nouvelle. Je vais donc découvrir ce roman avec une certaine curiosité…

Publié le 21 Avril 2022

Un titre énigmatique, un début accrocheur qui réveille des souvenirs... Le style semble au rendez-vous, je vais lire même si c'est un gros pavé !

Publié le 21 Avril 2022

J'habite à Vancouver et je vais lire avec plaisir ce roman dont l'inspiration prend sa source dans le pays ou j'ai vu le jour et qui s'acheve sur nos cotes, au pied de nos belles montagnes!

Publié le 20 Avril 2022

Merci pour vos premiers commentaires et premières évaluations. Au plaisir d'avoir vos retours de lecture avec vos critiques et suggestions !

Publié le 20 Avril 2022
5
ADC
Un idée intéressante que je m'empresse de découvrir puisque l'histoire se déroule en grande partie au Canada, un pays qui me fait rêver !
Publié le 20 Avril 2022

la fugue, la drogue, la prostitution... Un sujet à la mode. Mais voyons si votre traitement sort de l'ordinaire. Je suis curieux de savoir ce qui se cache derrière cette histoire !
Les première ligne donnent envie d'aller plus loin...

Publié le 20 Avril 2022

Je viens de rentrer dans le vif du sujet après avoir lu les deux premiers chapitre et j'avoue que cette histoire m'intrigue. J'ai donc ajouté votre livre dans ma bibliothèque et je l'ai même téléchargé puisque par chance il est dans un format lisible aisément sur ordinateur. Je pense que cette histoire va me plaire...

Publié le 20 Avril 2022
4
sympa
Publié le 20 Avril 2022
5
J’ai commencé à lire « A demain à jamais » et je dois dire que je suis accrochée par l’intrigue et aussi le style, les personnages bien plantés. On s’attache vraiment à cette petite héroïne singulière confrontée à un drame qui fait soudain exploser son existence et toutes ses certitudes. Je vais commander le livre car lire sur un écran en pdf n’est pas facile (car c’est tout de même un gros roman de 600 pages !) En tous cas, bravo, le thème général décrit dans le résumé et les premières pages m’ont vraiment convaincue. J’espère que le reste du roman confirmera mon sentiment premier.
Publié le 20 Avril 2022
Christophe Dugave
Biographie

Après des études à Paris, j'ai travaillé au Canada avant d'intégrer un grand organisme scientifique en Île-de-France où je suis à...


A lire dans les actualités