Le nouveau né

27 pages de Eddy Belmont
Le nouveau né Eddy Belmont
Synopsis

Il suffit parfois de se trouver au mauvais endroit, au mauvais moment, pour comprendre que la réalité qu’on croyait évidente est souvent affaire de perspective.
Une nouvelle de science-fiction.

Publié le 16 Mai 2022

Les statistiques du livre

  41 Classement
  347 Lectures 30 jours
  1643 Lectures totales
  -28 Progression
  0 Téléchargement
  2 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires , 2 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Merci @Lisbeth- d'avoir pris le temps de me donner une note et votre avis !

Merci beaucoup @stog 2 pour ces compliments qui me vont droit au cœur, heureux que ce récit vous ait plu !

Publié le 15 Juin 2022
4
C’est étonnant ce contraste entre l’univers interstellaire et cette langue très écrite, très sophistiquée, pas du tout aérienne. Bravo.
Publié le 15 Juin 2022
5
C’est un texte subtil en couleurs, du Van Goth cosmique, de la haute mécanique d’astrophysicien et l’idée de la boucle temporelle est originale.
Publié le 02 Juin 2022

Oui, oui, oui, je sais, je vais encore passer pour l'emmerdeuse de service, mais il semblerait, si j'en crois certaines rumeurs (et pourquoi ne pas les croire ?), qu'un tiret est nécessaire, voire indispensable, entre "nouveau" et "né" pour obtenir ce que M. Larousse (un autre emmerdeur de service) définit comme un enfant, depuis le jour de sa naissance jusqu'à son 28e jour de vie (pourquoi 28 et pas 27 ou 29 ? C'est une de ces tracasseries lexicographiques et néonatalogiques qui rendent la vie d'un auteur, fût-il le plus sidéral, le plus intergalactique, pareille à une infusion de colchique - ce qui fait d'ailleurs dire à Ladislas de Sainte-Babine, à qui dont duquel on doit "La Guinguette et le séminariste" et "La Cerclitude du carré" : "Si j'avais eu mon mot à dire, je n'eusse certes pas choisi la carrière littéraire mais plutôt l'équarrissage ou la vidange. Car - je le dis tout net et pas moins uniment - la langue française est une belle saloperie, et je regretterai amèrement, jusqu'à la fin de vos jours, de n'être pas né pingouin, fleur des pois, baromètre, lampe à souder, gardien de phare, gyroscope, vide-poche, cure-pipe, chrysanthème, adénome de la prostate (j'abrège, parce que j'ai encore mes andouillettes à épousseter), protège-tibia ou métronome malthusien".
Mes amitiés à votre apidistra, dont "Le Monde" ( in "Les dossiers de Binette & Jardin") dit qu'il n'est plus très tendance, que "c’est un peu la plante de chez mémé" (sic, et ne dites pas que vous n'aurez pas été prévenu). J'ignore ce que "Le Monde" a contre les mémés. Il faudra, un jour, qu'il s'explique, nom de Dieu !

Publié le 17 Mai 2022
Eddy Belmont
Biographie

À la recherche d'un éditeur pour mon premier roman.
Mes passions : embarquer dans un voyage au cœur de l’imaginaire, lever le voile sur de...


A lire dans les actualités