Emprises

272 pages de Armonia Lemaître
Emprises Armonia Lemaître
Synopsis

Aristide Darmanville est un industriel qui a remis à flot l’entreprise familiale. Il règne en maître absolu sur son entourage, sa femme et ses deux enfants. Pour Aristide, un homme doit être un dur, un battant et affronter les épreuves de la vie sans faiblesse. Simon Darmanville, dont la sensibilité s’accorde mal avec les exigences démesurées de son père, grandit au fil des pages tandis que la société, au sein de laquelle il évolue, connaît de grands bouleversements.
Soif de pouvoir, désir de vengeance et besoin d’être soi animent les personnages de cette saga familiale qui s’inscrit dans l’histoire contemporaine de la France.

Publié le 13 Juin 2022

Les statistiques du livre

  71 Classement
  255 Lectures 30 jours
  815 Lectures totales
  -4 Progression
  0 Téléchargement
  9 Bibliothèque
 

"Emprises" est le "Livre le +" du 29 juillet. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire. N'oubliez pas de laisser un commentaire à Armonia Lemaître, c’est pour cela qu'elle publie son roman sur monBestSeller.

Publié le 29 Juillet 2022

Ce livre est noté par

3 commentaires , 3 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Merci @T.Guenard pour votre commentaire. Vous avez saisi l'un des ressort essentiel du comportement de mes personnages et des individus en général. L'histoire a une influence certaine (ce n'est pas la seule) sur nos vies même si nous n'en avons pas toujours une conscience claire. On me reproche souvent d'exagérer l'influence des événements historiques sur la psychologie des acteurs de mes romans. Je pense pour ma part qu'un livre sans Histoire n'a que peu d'intérêt et se referme vite.

Publié le 16 Août 2022
4
J'ai trouvé intéressant le fait que vous racontiez à la fois les histoires familiales et personnelles des personnages dans une même famille et en même temps les événements historiques et politiques des époques qu'ils ont vécu. Finalement vous montrez non sans une certain talent que les personnages inconsciemment ou consciemment sont influencés dans leur comportement par les événements politiques et historiques qu'ils vivent ou qu'ils ont vécu. La guerre d'Algérie, le chômage de masse constituent par exemple 2 événements qui ont eu un impact négatif non -négligeable sur la vie d'un certain nombre de citoyens Français. Puis dans l'histoire de ces gamins d'école qui cherchent à dominer les autres, on voit que l'histoire respective de leurs parents ont une influence sur eux et leur comportement. Finalement ils cherchent à conquérir l'amour de leur père en adoptant tel ou tel comportement, ce qui est beau et émouvant en soi.
Publié le 15 Août 2022

Merci @Marion Deligny pour votre commentaire. Ah ! Les coquilles, il en reste toujours quelques unes. Ce n'est pas faute de relectures par cinq tierces personnes. En tout cas, vous avez l'œil ! Merci encore.

Publié le 11 Août 2022
5
@ArmoniaLemaître Merci pour ce roman de la réconciliation entre générations malgré les non-dits, la violence et la méconnaissance du passé de chacun. Simon, la "fiotte", a le malheur de naître homosexuel dans une famille catholique. Il finira par être accepté, au moins par sa mère. Vous décortiquez les rapports de force et d'influence en entreprise ... L'enfance et les liens avec les copains... La résistance aussi. Bravo pour votre fine analyse et votre imagination aussi. Je trouve votre titre très bien trouvé, puisque vous étudiez les rapports de domination entre êtres humains. J'ai appris le mot impéritie grâce à vous, merci ! Quelques petites remarques néanmoins : -page 113, une mère si avare DE tendresse (et pas en) -Votre portrait de Jules Herbin, je l'ai trouvé excellent ! -haut de page 137, monologue intérieur de Simon : DE céder à la facilité -J'aime "pour un peu, il se serait levé, aurait écarté les bras et béni l'assistance". -Page 153 deuxième fois sans "s" -page 165 Simon sursauta. Simon fut envahi : c'est redondant. Il suffirait. -page 192 : son mariage dicté PAR (et non pas) -page 220 : à 9 heures, il tira... l'abat... pb de temps -page 224 attenter à sa vie (et pas intenter) -page 231 : Mais il n'en avait rien dit à Adélaïde la plume lui était tombée des mains -page 232 confondant sans s - page 239 : -c'est votre faute -et la vôtre aussi -page 240 on écrit khâgne et hypokhâgne -page 261 : donc, quand on s'est rencontrés -page 263 : moi non plus (au lieu de moi aussi) Merci pour ce partage ! Bonne journée. Marion
Publié le 10 Août 2022

Merci @Paula Pons pour votre lecture et votre commentaire. J'ai voulu en effet donner de la chair historique à ce roman afin de lui conférer une certaine crédibilité et inscrire son intrigue dans l'époque de la seconde guerre mondiale et de la cinquième république. Il n'y avait dans mon esprit aucune volonté de prouver à tout prix mes connaissances mais simplement d'éviter anachronismes et approximations.

Publié le 27 Juillet 2022
5
Votre récit est une analyse très fine du cheminement de Simon, de son évolution, de son inéluctable révolte, dans cet environnement pesant. Comme vous le dites, c’est une saga, et cela se lit comme tel. J’ai trouvé cela dit que vous forciez peut-être un peu le trait dans les descriptions des contextes familial, social, politique. Sans doute est-ce nécessaire pour les plus jeunes lecteurs. Mais je pense moins pour ceux qui ont connu ces années dans lesquelles se passent votre histoire. J’ai eu parfois l’impression que vous vouliez absolument prouver votre connaissance et votre compréhension de ces contextes pour donner de la crédibilité à vos propos. Et je ne pense pas qu’ils en aient besoin. Bravo pour ce roman très fort.
Publié le 26 Juillet 2022