J'en ai marre

3 pages de Pierre d'Arlet
J'en ai marre Pierre d'Arlet
Synopsis

Plutôt que m'évertuer à faire un recueil que personne ne lira,
pourquoi ne pas semer par-ci par-là une petite poésie, au gré du vent ?
Deux pages se lisent si facilement...

Publié le 18 Juillet 2022

Les statistiques du livre

  743 Classement
  52 Lectures 30 jours
  327 Lectures totales
  +162 Progression
  17 Téléchargement
  0 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

3 commentaires , 3 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Merci @Eric BEAUME de m'avoir lu et si aimablement commenté.
Merci aussi pour ces étoiles...

Publié le 10 Août 2022
5
Trop long... Trop court... Il faut juste prendre le temps de dire ce que l'on a besoin de dire. Hugo en fait des bien plus longs, lui-même qui parlait de Caïn justement, dans ce poème qui m'a hanté pendant des années (La conscience). Votre poème aurait bien pu faire quatre pages, que cela ne m'aurait pas gêné. Ici, tout est dit, y compris la désolation d'un père qui se dédouane de la cruauté de ses enfants. Alors bien sûr, on pourra être choqué de parler à la place de Dieu (qui sommes-nous pour oser cela ?), mais force est de constater qu'un poème est tout de même moins violent qu'une haine déguisée en forme de bombe. En ce qui me concerne, j'accepte et je respecte cette vision poétique de la plus intrigante des choses terrestres. On a coutume de dire que nos disparus sont toujours vivants tant que nous pensons à eux, pourquoi n'en serait-il pas de même pour Lui ? Le fait même d'en parler, est alors une certaine forme d'existence, alors même que Baudelaire s'en détournait carrément au plus bas de son spleen. Ce texte a donc le mérite de proposer la réflexion. Merci pour cela, mon cher Pierre ;-)
Publié le 31 Juillet 2022

@galodarsac
Merci beaucoup pour vos étoiles.
Il y a des apprentis-poètes qui se font l'avocat du diable et écrivent n'importe quoi, pour le plaisir d'un vers bien balancé (à leur immodeste avis).
Rassurez-vous : si Dieu s'exprime, c'est qu'il existe ! .

Publié le 20 Juillet 2022

@Jean-Pierre LAURIER Merci d'avoir pris le temps de me lire et d'adresser des étoiles!

Publié le 20 Juillet 2022
4
Très bel exercice, un peu long à mon goût...j'y trouve un mélange d'inspiration que j'ai aussi eu avec le péché d'Adam et les ambitions des dictateurs qui pourrissent la terre...
Publié le 19 Juillet 2022
5
Voilà un poème dans la continuation de la prière précédente, dont le cheminement colle parfaitement à notre temps. Même si, à titre personnel, je ne souscris pas à la conclusion, je salue cette ode théologique et désabusée !
Publié le 18 Juillet 2022