Rêve étrange

7 pages de Zoé Florent
Rêve étrange Zoé Florent
Synopsis

Très étrange, le rêve que j'ai fait la nuit dernière...

Publié le 31 Octobre 2022

Les statistiques du livre

  162 Classement
  146 Lectures 30 jours
  750 Lectures totales
  +1 Progression
  0 Téléchargement
  4 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

19 commentaires , 11 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Michel Ettewiller J'avais déjà dans l'idée de vous lire, Michel, puisque je découvre depuis peu le genre "fantasy" trop longtemps boudé par ma pomme. Votre passage par ici, vos gentil commentaire et généreuse notation me donnent l'impulsion, du coup ;-).
Merci, milles mercis ! Bon week-end et à très vite,
Michèle-Zoé

Publié le 28 Janvier 2023
5
@ Zoé Florent - Un "Rêve étrange" : Je me suis attardé avec plaisir dans votre récit, me laissant prendre par son climat. Cerise sur le gâteau : votre "Rêve" est très bien écrit :)
Publié le 28 Janvier 2023

@Destiny HOUEDANOU Il a bien fallu que je choisisse un genre pour mettre en ligne ce récit d'un rêve qui ne remplit pas du tout les critères d'une nouvelle. Je vous souhaite de belles, de nombreuses lectures ici et autant de lecteurs. Votre recueil le vaut bien ;-).
Merci pour votre gentil commentaire et bonne fin de journée !
Michèle-Zoé

Publié le 27 Janvier 2023

@Zoé Florent
Cette nouvelle est une belle leçon de description. J'ai aimé le détail, la justesse des mots et cette bulle qui enveloppe pour conduire dans une autre dimension.

Publié le 27 Janvier 2023

@Philippe RIBAGNAC Cher Philippe,
C'est aussi plaisant qu'amusant de vous retrouver sur cette page ! Plaisant de vous retrouver, amusant que ce soit sur cette page ;-).
Vos questions ne sont pas indiscrètes pour moi, je vous rassure, aussi je vous réponds sans détour :
1 - Je ne crois pas avoir de regrets de n'avoir pas eu un fils. Je n'ai eu qu'un enfant, je souhaitais très fort que ce soit une fille, et ce fut le cas.
2 - Mes rapports avec papa (qui nous a quittés en mars 2022), ont été quasi inexistants jusque tard, tandis que ma relation à maman était très fusionnelle. Mais nous avons eu la chance de rattraper le temps perdu sur le tard ;-).
Merci infiniment pour vos scintillantes étoiles et bonne fin de journée !
Amitiés,
Michèle

Publié le 18 Janvier 2023
5
Voici ma note
Publié le 18 Janvier 2023

@Zoé Florent
Écriture exquise et envoûtante, au diapason de son propos onirique.
Sur le fond, je suis désolé, mais la lecture suscite en moi deux questions très indiscrètes :
1 - Auriez-vous le regret de n'avoir jamais eu de fils ?
2 - Aviez-vous eu de bon rapports avec votre père ?
Amitiés
Philippe

Publié le 18 Janvier 2023

@Eric Brambilla Mille mercis pour vos généreuse notation et sympathique commentaire, Éric. Je ne vais pas me répéter à propos de ce rêve ; on va finir par conclure que je suis atteinte de sénilité précoce :-) ! Je viens de boucler mon dernier roman, qui est attente de retours de bêta-lectures, aussi vais-je avoir plus de disponibilité pour aborder deux pavés qui me font de l'oeil, depuis un moment : celui d'Yvar et le vôtre. Je vous dis donc à bientôt et bonne soirée ! Michèle-Zoé

Publié le 06 Janvier 2023
5
@Zoé Florent Les rêves sont fascinants et celui-ci est pour le moins étrange. Quelle chance de pouvoir s´en souvenir avec tant de détails.
Publié le 06 Janvier 2023

@Monique Louicellier Mille mercis pour votre lecture, votre commentaire développé, avisé et, bien sûr, pour votre généreuse notation.
Comme vous le dites, il est difficile de se rappeler ses rêves, particulièrement lorsque l'on a un sommeil profond, ce qui est mon cas. Depuis que j'écris, je n'ai vécu le phénomène que deux fois, ce qui m'a poussée à les raconter aussitôt, sans la moindre auto-censure, sans la moindre analyse, celle-ci venant plus tard, avec un certain recul.
Des rêves moins fournis, moins précis dans mon souvenir, j'en fais régulièrement, mais comme je l'écris plus bas à Michel, depuis que je les considère comme un message de mon inconscient, ils ne me font plus peur. Car parfois, vous avez raison, il y a de quoi se poser des questions face à ces images qu'il nous renvoie, le farceur, sans nous donner le code de décryptage, dans un "allez, débrouille-toi avec ça ; moi, j'ai fait mon taf", qui nous laisse comme deux ronds de flan .
En tout cas, ne perdez pas ces petites expressions suisses si sympathiques.
Merci encore et bonne soirée !
Michèle

Publié le 20 Décembre 2022
5
C'est bien, c'est pareil.. Cela me réconforte. Plus de soucis du tout à lire, à partir du moment aussi où je m'étais dit que c'était bien la retranscription d'un rêve, ce qui était bel et bien annonçé depuis le début en plus, titre et résumé.... Oui, je suis un peu bouchée ou maraboutée (mais c'est parti on dirait...). Dans un rêve, ce sont les sensations qu'on en retire, davantage que les images qui font sens, qu'en pensent les commentateurs ? Ou alors il faut peut-être avoir la clef des images, du parcours, des voix, cela semble le cas d'Annie Pic, je vais mieux regarder son commentaire. Votre rêve en tous cas m'a emportée dedans. Avec fluidité. Toujours la douceur. L'impression d'un message. Je le relirai à nouveau avec plaisir pour voir ce que j'en tire comme message personnel. C'est marrant de vivre et d'interprêter pour soi les rêves des autres ! Pour vous, chère Michèle, c'est osé et original de décrire votre rêve, sans honte ni préjugés, comme il est venu. .. Par contre difficile d'arriver à se rappeler ses rêves et de pouvoir les retranscrire, sauf si on rêve à moitié éveillé... Sûrement se rappelle-t-on surtout les rêves qui veulent nous transmettre une chose importante, quand on veut se transmettre à nous-mêmes une chose importante, donc, parce que cela vient forcément de nous ces rêves, ou bien (pas... ça y est, je refais ma Suissesse...) ? Et je trouve étrange que les rêves viennent de nous, même si après coup, on se dit, ah oui, c'était enfui en moi que je devais faire ceci ou cela, prendre conscience de ceci ou de cela, car il y a une telle richesse, incongruité, choses jamais vue avant dans notre vie et pourtant elles ont tellement de relief, paraissent tellement vraies, on pourrait les toucher. C'est dingue les rêves ! Viennent-ils vraiment de nous ??? En tous cas, j'ai une copine qui n'en a pas de rêves, du moins c'est ce qu'elle me dit, elle a un traumatisme crânien grave... Mais elle voit la vie en rose, donc tout va bien. Merci à vous !
Publié le 20 Décembre 2022

@Damian Jade Heureusement surprise de découvrir ton commentaire et ta distribution d'étoiles ce matin ! Le @Zoé Florent ne fonctionnant plus, je ne suis plus avertie depuis des semaines...
J'espère que tu t'es endormi sur l'image du petit chien et des deux félins, car pour le reste, ce rêve n'est pas très inspirant :-).
Merci, mille mercis ! Bises et bonne journée,
Michèle

Publié le 13 Décembre 2022
5
Bien heureux de ne pas avoir lu cette nouvelle plus tôt. Il me fallait avoir lu quelques pages offertes avant, puis me retrouver détendu comme on peut l'être après un massage, pour jouir pleinement de cette autre vie si bien contée ici. C'est qu'il faut des conditions pour apprécier certaines choses. Ces choses joliment dites, la rousseur d'un petit chien, le silence obtenu grâce à deux beaux félins, la machine des sentiments aux couleurs d'origine. À lire ce que je viens de lire, je n'ai qu'une envie : m'endormir et, peut-être, rejoindre l'un de ces rêves.
Publié le 12 Décembre 2022

Bonsoir, @Charlie Dorsay, et mille mercis pour votre commentaire sympathique, votre appréciation lumineuse. Tout s'est estompé, comme souvent lors d'un rêve, je confirme ; avoir loupé le dessert plus vite que tout le reste ;-). Bonne soirée, bon week-end ! Michèle-Zoé

Publié le 10 Décembre 2022

@Camille Descimes Ça y est, ça marche enfin ! Il a suffi de changer d'adresse mail associée, et j'ai reçu mes essais d'envoi de message via mon profil... Les mystères de l'informatique ;-) ! Bises, Michèle

Publié le 03 Décembre 2022

@Zoé Florent, rêvons un peu, ce fichu @Zoé Florent va finir par fonctionner ;)

Publié le 03 Décembre 2022

Coucou @Michel CANAL. Il est vrai que je ne t'ai pas averti, mais pas pour te faire des cachotteries ;-) ; je crois n'avoir averti personne, d'ailleurs, tant j'ai écrit aussi vite ce rêve que je l'ai mis en ligne. Je fais une confiance aveugle aux manifestations de mon inconscient depuis que j'ai compris qu'il participe à rétablir l'équilibre. À présent, je me fais moins peur :-).
Ce deuxième rêve, raconté dans le moindre détail, m'a fait me réveiller soulagée d'un grand poids ; le rédiger puis l'assumer en le partageant a confirmé cette impression de bien-être. Du coup, l'interpréter ne m'a pas paru nécessaire comme le premier qui avait généré un malaise et envoyé un message du genre "bon, c'est quand que tu vas te décider à lâcher prise ?"... Voilà pour la petite histoire ;-).
Je viens de regarder les nouveautés, et notre marabout est toujours là ; il n'interpelle visiblement pas grand monde et devrait comprendre de lui-même que ce n'est pas l'endroit idéal pour racoler... Enfin !
Il me reste à te remercier pour ton sympathique message, pour tes lumineuses étoiles, et te souhaiter une bonne soirée. Bises, Michèle-Zoé

Publié le 09 Novembre 2022
5
@Zoé Florent, Eh bien, cachotière, il a fallu que je découvre cette nouvelle par hasard... parce que je suis allé jeter un coup d’oeil dans les nouveautés pour savoir si l’appel au marabout était toujours en ligne. Que dire de ton rêve ? Outre qu’il est bien écrit et agréable à lire sans se prendre la tête, comme d’autres je ne me permettrai pas d’en tenter une traduction qui ne relève pas de mon champ de compétences. C’est bien par contre de l’avoir exprimé par écrit. Peut-être devrait-on le faire aussi, tellement les rêves sont autant mystérieux qu’incompréhensibles, surprenants, bizarres, stupides même... Je me demande tous les matins où je vais les chercher. Car ils se manifestent le matin, précédant généralement l’envie d’aller vider ma vessie. Bon, ce n’est pas le top de le préciser, mais c’est ainsi. Y a-t-il un rapport de cause à effet ? Quant à comprendre s’ils signifient quelque chose de sensé... mystère et boule de gomme ! A toutes fins utiles (hihi !), je t’avoue que je n’ai jamais rêvé que j’allais avoir le Prix Goncourt... vas savoir pourquoi ! Trêve de plaisanterie, Michèle, je suis désolé de ne pas pouvoir t’aider sur la signification de ton rêve à tiroirs, car il y en a plusieurs pour le prix d’un. Merci en tous cas pour ce partage innovant ! MC
Publié le 09 Novembre 2022

@Fernand Fallou Bonsoir Fernand,
Tu as mille fois raison ; au point que je me demande si je ne me suis pas rappelé ce rêve, comme celui détaillé dans "Autopsie onirique", pour le fait qu'il s'appuie sur des détails moins anodins ;-).
Merci pour tes lectures, généreuse note et sympathique avis.
Bonne soirée !
Michèle-Zoé

Publié le 05 Novembre 2022
5
Chère @Zoé Florent Les rêves s’appuient sur des détails de notre vie, et pas forcément les plus importants. La plupart du temps sur un détail. Mais là, on n’en a une certaine quantité à mon avis. Comme d’autres laudateurs, je ne vais pas me lancer dans la moindre explication. Bravo pour ce rêve étrange. FF
Publié le 05 Novembre 2022

@Annie Pic Waouh, je suis touchée par cette analyse pertinente ! "Je suis transparente", m'a-t-on déjà dit un jour, ce que j'ai pris pour un compliment ;-), car l'ambiguïté m'insupporte autant que les non-dits, l'hypocrisie, l'aveuglement. Vous brûlez donc, bien que tout cela mériterait un développement aussi poussé que celui opéré dans "Autopsie onirique".
Seule votre interprétation de la comparaison de taille a échappé à votre sagacité, mais vous ne pouviez pas deviner que je me bats au quotidien avec un problème de dos qui me menace de paralysie si je baisse les bras.
Quoi qu'il en soit, mille mercis de vous être penchée avec autant d'intérêt sur ce rêve étrange ; de m'avoir fait part de vos impressions avec une appréciable sincérité.
Bises et bonne soirée !
Michèle-Zoé

Publié le 03 Novembre 2022
5
Michèle, très intéressant votre rêve ; pour moi, il est très parlant. Voilà ce qu'il m'a inspirée : Les premières limites visuelles, non saisies, de l'appartement, révèleraient l'angoisse d'être mal perçue. La comparaison de sa propre taille avec des auto-publiés familiers, évoquerait l'idée souvent fausse que l'on peut porter sur les autres auteurs. Le long couloir de verre, recouvrant le vide, reflèterait la solitude intérieure. L'homme et le chien personnifieraient la confrontation. Le bavardage monocorde, pourrait assimiler la frustration et l'incompréhension. Iggy Pop (durant sa période malsaine) serait la perception d'une relation toxique, inaboutie, qui avec le recul, écœure à la pensée de ce qui aurait pu se produire. Et, nichés au tréfonds de l'être, la petite fille représenterait l'inconscient qui se défend d'avoir eu des pensées impures, et le petit garçon représenterait la réconciliation dans le foyer. Pour terminer, la prise de conscience serait assimilée à la séparation des genres (les couleurs), et à la grande lessive (machine à laver) qui se profile. Très bonne soirée à vous. Bises, Annie
Publié le 03 Novembre 2022

@Parthemise33 Merci pour vos conseils, et pour Just Helena, elle est juste excellente ! J'ai pouffé à plusieurs reprises, surtout dans la première partie :-) ! Bisous !

Publié le 02 Novembre 2022

@Zoé Florent J'ai entendu dire que pour se souvenir des rêves, il faudrait les rapporter dans un petit carnet, IPad, tablette (au choix) dès le réveil. Avec de l'entraînement, c'est de plus en plus facile. Enfin, c'est ce que prétendent les psy. Pour rire, je vous recommande une vidéo sur Youtube distrayante et documentée de Just Helena "Les rêves" .
Pour le défi, j'y réfléchis, mais je n'ai pas encore écrit une ligne. Je m'y mettrai molto seriously la semaine prochaine. Beez beez

Publié le 02 Novembre 2022

@Parthemise33 Quel plaisir de vous lire à mon retour de balade !
Parvenir à écrire un rêve est plus rare que difficile, à partir du moment où l'on s'en souvient ; que l'on assume tous les éléments qui le composent sans opérer le moindre tri. Je n'ai pu en rédiger que deux, bien que le monde onirique me passionne, c'est dire la rareté de ces instants. En règle générale et comme vous, ne me reste au réveil qu'une impression, plus ou moins agréable, tandis que s'évanouissent circonstances et intervenants au fur et à mesure de la reprise de conscience.
Quant à la signification de ce petit chien qui se mue en petite fille puis en petit garçon, elle m'a tellement échappée que je n'ai pas planché dessus. Aussi vais-je creuser votre suggestion qui m'interpelle au plus haut point ;-).
Mille mercis pour vos lecture, lumineuses étoiles et commentaire impliqué, avisé.
Au plaisir de vous lire bientôt, FF et vous, dans le cadre de votre défi annuel.
Bises et bonne fin de journée,
Michèle-Zoé

Publié le 02 Novembre 2022
5
@ Zoé Florent Je vous félicite pour avoir présenté votre rêve en un récit compréhensible. Farfelu, mais cohérent. C'est le plus ardu. D'ordinaire, même si je me souvient d'un songe, il perd toute sa logique lorsque je le raconte à une autre personne. Il devient une fumée légère qui monte vers le ciel en laissant comme une petite écume dans mon esprit. Je ne me risquerai pas à interpréter votre rêve. Vous seule en possédez la clé. Cependant, cette fillette, puis ce petit garçon pourraient-ils être votre enfant intérieur ? Merci Bisous Merci pour cette escapade onirique
Publié le 02 Novembre 2022

@Camille Descimes Oui, le moins que l'on puisse imaginer est que ce cher Sigmund s'en délecterait ;-) ! Plus que l'étrange micro pénis en lui-même, qu'il soit attribut d'un chirurgien en tenue de bloc me turlupine, mais peut-être n'est-ce qu'une image mineure, un déplacement...
De toute façon, à part quelques éléments dont je devine la signification, force est d'admettre que le mystère de ce rêve reste quasi-entier pour moi ;-).
Merci infiniment pour ton commentaire sympathique, tes généreuses étoiles, et bonne fin de journée ! Bises,
Zoé-Michèle

Publié le 01 Novembre 2022
5
Un rêve fourmillant d'interprétations diverses, très certainement, dont tu parviens à nous restituer toute l'étrangeté. Freud s'en délecterait, verrait dans les micropénis du chirurgien et cette langue pointue pleine de salive de quoi écrire des tomes sur les représentations phalliques, la castration et j'en passe ! Bravo pour cette mémoire onirique :)
Publié le 01 Novembre 2022

@galodarsac Mille mercis d'être le premier à sauter le pas pour commenter ce rêve aussi étrange que dérangeant, sur la fin. C'est fou, car c'est le deuxième rêve dont je me souviens nettement ; au point d'avoir pu le raconter en détails. Le premier m'avait inspiré "Autopsie onirique". Je me rends compte que ce sont deux rêves qui mettent en scène le milieu de l'autoédition ; que trois ans plus tard, il devient secondaire, ce qui est un indice rassurant, à mes yeux ;-). Quant à son interprétation, je crains qu'elle ne soit trop ardue pour moi...
Merci encore, Patrick. Bises et bon congé !
Zoé-Michèle

Publié le 01 Novembre 2022
5
Que voilà un rêve étrange et pénétrant, comme dirait l'autre ! Je ne m'avancerai pas à tenter de l’interpréter, n'ayant pas l'ombre d'une compétence pour cela. Mais les rêves peuvent être source d'inspiration pour écrire, moi-même je ne m'en prive pas (mes œuvres en prose contiennent une foultitude d'éléments oniriques). Non seulement ça nous économise des efforts d'imagination, mais en plus c'est souvent bien plus puissant que ce qu'on pourrait imaginer... Merci pour ce partage !
Publié le 01 Novembre 2022