FILS DE QUOI

4 pages de ANTALL
FILS DE QUOI ANTALL
Synopsis

Déjà, ce bébé, au moment de sortir, il est mort-né. Pour moi, j’allais accoucher de rien. Alors, quand la sage-femme annonce « la tête est là », je bloque tout.

Ma contribution à l'appel à texte MBS "Rien ne s'est passé comme prévu".
Présentation : 3 pages format A5

Publié le 11 Novembre 2022

Les statistiques du livre

  637 Classement
  56 Lectures 30 jours
  366 Lectures totales
  -4 Progression
  0 Téléchargement
  0 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

8 commentaires , 4 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Ce récit est frappant, mystérieux, il prend aux tripes, on pense qu’il s’est passé quelque chose de grave du début à la fin et en effet il s'est passé quelque chose de grave....

Publié le 29 Décembre 2022
5
J'aime votre écriture qui distille les idées pour en soutirer l'essence : des phrases courtes, des mots qui percutent.
Publié le 28 Novembre 2022

@galodarsac Quel plaisir d'avoir un retour "masculin" sur le sujet. Merci beaucoup.

Publié le 12 Novembre 2022
5
Plein 5 pour ce récit plein d'espérance, mené pu point de vue de la parturiente "malgré elle" si j'ose dire, avec ce "fils de violeur, on s'en fout" très humain mais très politiquement incorrect de nos jours. Bravo pour ce récit coup de poing, même si c'est la règle de l'appel à l'écriture ce n'est pas toujours évident de résumer en 3 pages. Bien à vous -LGA
Publié le 11 Novembre 2022
5
Juste une allusion anodine à Calimero ;-) ! Bonne soirée !
Publié le 11 Novembre 2022

@ANTALL à mon avis, vous avez bien fait de supprimer les futures questions de l'enfant pour rester dans les unités de temps, d'action et de lieu. Ce qui m'accroche dans un texte, c'est avant tout son fond et ensuite sa forme, ce qu'a voulu exprimer son auteur (parfois, j'avoue que je zappe allègrement quand c'est trop maladroitement rédigé !). En l'occurrence, le vôtre m'a fortement interpellée, car je suis mamie de deux petites de 18 et 14 ans et qu'il a valeur de témoignage choc ! Je vous laisse dans votre supposée mouise ;-) Fanny

Publié le 11 Novembre 2022

@Zoé Florent Les fissures, c'est par là qu'entre la lumière non ? Je n'aime pas les colmater, finir sur une question pareille me semble ouvrir les possibles, en effet. Si tous les avis continuent à être aussi pertinents, je suis dans la mouise ;-)

Publié le 11 Novembre 2022

@FANNY DUMOND Merci pour votre retour, j'aime bien qu'on me taquine. Vous avez sans doute raison sur cet aspect chronologique, mais qu'avez-vous pensé du récit lui-même ? Vos étoiles le laissent supposer mais j'aime bien taquiner aussi...
Amitiés
Norin

Publié le 11 Novembre 2022

Ah les goûts et les couleurs ;-) !
"D’ailleurs, un enfant mort-né qui redonne vie à sa mère, on appelle ça comment, au juste ?" était une jolie fin ouverte. Le dialogue laissait supposer de futurs rapports harmonieux entre la mère et son fils, alors que là, l'avenir est plus flou ; le point de vue plus conventionnel, plus distancé. Auriez-vous eu recours au mastic pour colmater les fissures ;-).
Enfin ! Ce n'est qu'un avis parmi tant d'autres...
Bon week-end ! Amicalement,
Michèle-Zoé

Publié le 11 Novembre 2022
5
Bonjour@ANTALL pour vous taquiner (c'est ma spécialité) et si vous voulez peaufiner davantage, je trouve le bout de chou bien précoce pour dire Maman à l'âge de 6 mois ;-) Parce que j'ai oublié, je me suis renseignée : les bambins, les plus précoces, prononcent leurs premières syllabes aux alentours de 8/10 mois. Je vous souhaite un bon weekend. Cordialement. Fanny
Publié le 11 Novembre 2022

@Catarina Viti Merci pour votre clairvoyance, ma chère ;-)

Publié le 11 Novembre 2022

Eh bien, oui. Indiscutable. C'est mieux ainsi ! Avec mes amitiés

Publié le 11 Novembre 2022
ANTALL
Biographie

Scénariste de formation, je suis partisan d'une écriture punchy et structurée, mettant en scène des protagonistes sur le fil du rasoir.
Par...


A lire dans les actualités