Cinq femmes toutes simples

210 pages de Jacques Heitz
Cinq femmes toutes simples Jacques Heitz
Synopsis

A Venise splendide et menacée, un diplomate en année sabbatique, parvenu au mitan de sa vie et perturbé par des révélations sur sa famille, s’interroge : continuer une existence de confort et de privilèges ou s’engager avec la femme qu’il aime dans une direction plus adulte, plus responsable ?

De l’arrière-grand-mère la plus traditionnelle à une petite-fille qui très tôt s’impose dans son art, quatre générations de femmes nous montrent que les errances, les exils, les secrets et les abandons n’empêchent ni les moments de grâce ni les élans du cœur.

Publié le 17 Novembre 2022

Les statistiques du livre

  5 Classement
  1202 Lectures 30 jours
  2161 Lectures totales
  +1 Progression
  0 Téléchargement
  16 Bibliothèque
 

"Cinq femmes toutes simples" est le "Livre le +" du 13 janvier. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire. N'oubliez pas de laisser un commentaire à Jacques Heitz, c’est pour cela qu'il publie ses romans sur monBestSeller.

Publié le 13 Janvier 2023

Ce livre est noté par

4 commentaires , 7 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
5
venise, un lieu magique
Publié le 01 Février 2023

Venise, un lieu magique

Publié le 01 Février 2023

Merveilleuse Venise

Publié le 26 Janvier 2023
4
Je recommande
Publié le 26 Janvier 2023

J'ai adoré, avalé en 3 jours malgré le supplice des fautes d'orthographe....

Publié le 22 Janvier 2023

@jacques heinz
Je n'ai lu que les soixante premières pages et j'ai déjà des compliments :
Je suis entrée facilement dans votre monde et je m'y suis sentie bien.
J'ai apprécié le suspense de chaque instant qui donne envie de connaître la suite.
Et je suis sous le charme de votre héros : cultivé, courtois, élégant...
Deux petits bémols toutefois (petits) :
Le style m'a paru un peu froid, et il me semble qu'un style plus recherché, voire même un peu précieux, aurait convenu à un récit aussi romanesque.
Les stéréotypes m'ont un peu gênée : la famille de la grande bourgeoisie est forcément réac, sans coeur, ne pensant qu'à l'argent, et l'Italien est forcément séduisant et voleur !
Mais cela ne m'empêchera pas de continuer ma lecture avec grand plaisir !

Publié le 15 Janvier 2023
5
@jacques heinz les étoiles arrivent après, pardonnez mon étourderie !
Publié le 15 Janvier 2023
5
Jacues Heitz nous invite doucement et habilement à entrer dans ce "dynasty" des années 60, ou la force du passé prend l’ascendant sur le présent, ou l’on cherche à se comprendre à travers son histoire, mais surtout l’histoire des autres. Enlevé, distrayant, avec une pointe de psychanalyse, et ce qu’on peut appeler de l’amour...
Publié le 12 Janvier 2023
4
@Jacques Heitz Cher Jacques, Je viens de lire jusqu'en page 15, toujours par manque de temps et je modifie hélas ma note pour un 4. En effet les deux premières pages sont bien, l'intrigue semble alléchante, mais il y a de nombreuses fautes dans le formatage du texte, virgules oubliées, espaces, longs dialogues en italique, qui sentent l'improvisation. Ce ne serait pas le pire, si effectivement le narratif n'était pas si pressé, faisant l'impasse sur le réalisme, par exemple, les considérations à la limite du paranoïaque du diplomate, contrastent avec sa volonté de venir et son acceptation de cet hébergement à priori imprévu. Les dialogues ne semblent pas plus réalistes, trop de confidences sur la musique alors que ces personnes ne devraient être encore qu'à s'étudier. Ensuite, pourquoi au bout de 5 minutes d'échanges, la dame réciterait-elle à son invité un traité d'histoire ? Le vocabulaire, les tournures d'esprit et de phrases ne sont pas ceux qu'on pourrait en attendre d'un haut diplomate et d'une aristocrate qui se rencontrent. Et même si justement, d'après mon expérience, les aristocrates que j'ai rencontrés, que j'ai connu leur qualité par avance ou pas, étaient tous très simples, terriens, par contre ils ne parlaient et n'auraient jamais parlé de leur famille, comme un historien serait tenté de le faire, tout simplement parce qu'il s'agit de leur famille et qu'accessoirement nous ne sommes plus en monarchie ! Ils n'ont jamais fait l'étalage de leur noblesse, certains cachent même leur particule, mais ils ont par contre tous reçu une éducation religieuse, fruit d'une longue tradition et du fait que la noblesse était au départ une qualité accordée par Dieu, ils ont souvent été enrôlés chez les scouts, ont eu une éducation soignée, et même si certains ont pu perdre la foi entre-temps et faire diverses expériences, je ne pense pas que ce formatage de départ les incite à parler érotisme à un parfait inconnu, à propos de ses ancêtres et surtout à un frère potentiel ! Le passage direct au tutoiement de la part du diplomate, avant même qu'il ne connaisse le fin mot de l'histoire, ne me semble pas plus réaliste. Bref, tout ce qui hélas ne semble pas réaliste et va trop vite en besogne, en oubliant que les personnages ne se connaissent pas, plombe donc le suspense et la note. En espérant que ce commentaire soit constructif.
Publié le 10 Janvier 2023
4
Récit qui a sa part de mystére... ce qui est un bon point... Le droit de cuissage, mon dieu quelle invention horrible, cela ne peut qu'inspirer du dégoût du sexe ce genre de chose! "trousser les femmes de chambre!", que c'est charmant ce genre d'expression et ce genre de pratique, évidemment cela ne peut que faire rêver les vulgaires femmes que nous sommes! Dame Hortense qui ignore l’orgasme, tu m'étonnes, ce genre de personnage ne pratique le sexe que pour procréer, c'est bien connu, le devoir conjugal ne peut être qu'une une corvée ennuyeuse pour ce genre de femme aristocrate, riche, frigide et très coincée. L'avortement est un péché surtout pour une famille catholique donc la pauvre enfant qui n'a rien demandé à personne est accusée d'être une bâtarde, sympa pour commencer une vie.... Surtout quand tu es élevée par Dame Hortense qui est une femme connue pour sa gentillesse et sa douceur légendaire.... La pauvre enfant va connaître une vie tumultueuse, agitée, avec notamment une belle histoire d'amour assez passionnelle..... est-ce qu'elle se terminera bien?Est-ce que la pauvre enfant renouera avec sa maman qui l'a mise au monde?...Je n 'en dirai pas plus et laisserai le soin aux futurs lecteurs et lectrices de découvrir cette histoire bien écrite, mystérieuse avec des rebondissements et des personnages parfois caricaturaux dans leur comportement mais qui rendent cette histoire particulièrement vivante et animée.
Publié le 06 Janvier 2023
4
C’est curieux votre roman. Dès les premières pages on est surpris par les imprécisions : comment se perd-on avec un GPS ? Pourquoi s’habiller avec les vêtements d’un autre alors qu’on a une valise ? ça m’a troublée et après je n’ai plus pu lire sans chercher la petite bête ! Et ensuite, il y a cette conversation entre le frère et la sœur, qui semble tout de même pas très naturelle, entrecoupée de ces apartés de connaisseurs sur le morceau que joue la fille. Cela semble artificiel. Bref, je suis sévère, mais quel dommage (pour moi), j’aime bien votre sujet à travers les générations et les âges et les intrigues que vous y mettez.
Publié le 06 Décembre 2022