Trente Fleurs

41 pages de Marco Psy
Trente Fleurs Marco Psy
Synopsis

J'ai appelé mes trente poèmes des fleurs car c'est par la poésie que nos langues fleurissent.
J'ai parlé de tout ce que je voyais important à propos de mon monde: de la pyramide qui nous gouverne jusqu'aux relations sexuelles. Tout cela d'une manière parfois marrante en respectant les règles de la versification, excepté les calligrammes écrits en vers libres. Les poèmes sont regroupés en sept thématiques différentes.
La noblesse de la poésie s'accentue par la magie de la musique. J'attendrai alors une réaction musicale de votre part.
Aucun vers des poèmes de ce recueil n'a besoin d'un autre vers pour compléter son sens. Les poèmes de ce recueil peuvent alors facilement être traduits aux autres langues. Je vous laisse alors la peine de la traduction si vous en avez besoin.

Publié le 02 Décembre 2022

Les statistiques du livre

  353 Classement
  78 Lectures 30 jours
  308 Lectures totales
  -111 Progression
  3 Téléchargement
  0 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

7 commentaires , 2 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Bonsoir @Marco Psy, désolé d'avoir tardé mais mBS ne m'avait pas averti de vos retours.
Oui, je pense que vous pouvez vous qualifier de néo-classique, bien que je n'en connaisse pas très bien les règles. Mais comme vous le soulignez, Rimbaud lui-même écrivait parfois en néo-classique, de même que Verlaine et même l'immense Aragon!
Ce n'est qu'une question de choix, personnellement j'ai fait le choix du classique, bien qu'il reste dans de rares poèmes des entorses à la succession des rimes. Il vous appartient de faire le vôtre.
Quant à savoir si vous devez corriger vos poèmes, j'ai en partie répondu dans ce qui précède, c'est à vous de voir.
Bien entendu, pour ma part je vous y encourage, car on n'est jamais déçu de franchir ce pas. Mais encore une fois c'est à vous d'en décider !
Bien à vous
-LGA

Publié le 08 Décembre 2022

@galodarsac Est-ce que je ne mérite pas d'être excusé pour mes problèmes de césure comme l'a été Arthur Rimbaud?
Je l'admets, j'étais plus libre que les poètes classiques en ignorant les césures. Qu'est ce que vous me conseillez maintenant ?

Publié le 07 Décembre 2022
5
Self-Notation for daring writing!
Publié le 05 Décembre 2022

@galodarsac
J'aimerais bien collaborer dans un recueil poétique collectif qui contiendra d'anciens poèmes personnels corrigés selon les règles strictes de la poésie classique.

Publié le 05 Décembre 2022

@galodarsac Pouvons-nous considérer mon recueil poétique un Néo-classique puisque la prosodie n'est pas respectée ? Dans ce cas, est ce que j'ai le droit de classifier mes poèmes en: sonnet, rondeau, rondel, etc....?
M'encouragez-vous à corriger mon recueil poétique pour rester dans le classique ?
J'attends vos réponses et je vous remercie pour votre attention.

Publié le 04 Décembre 2022

@Marco Psy Pour ce qui est du site, celui que je vous ai mentionné (https://www.gil-poesie.fr/ver_levers.php) est une excellente référence, la règle y est expliquée clairement et il offre pléthore de poèmes d'auteurs divers qui l'illustrent.
Concernant les règles classiques, elles datent grosso modo du 17ème siècle, fixées par Boileau à partir de celles de Malherbe un siècle plus tôt. Lui-même embrayait sur la Pléiade, qui avait réformé les règles de la poésie médiévale, laquelle avait grandement évolué entre Chrétien de Troyes et François Villon... Mais pour faire simple, on considère que les règles classiques aujourd'hui sont celles de Boileau.
Bien à vous
-LGA

Publié le 04 Décembre 2022

@galodarsac Merci beaucoup pour votre commentaire. J'ai noté vos remarques.
J'aimerais juste que vous me donniez une source pour lire les règles que je ne respecte pas et l'époque où la règle est devenue obligatoire car vous savez bien que les règles de poésie ont évolué avec le temps . Je vous permets de parler de la prosodie. Merci pour vos encouragements.

Publié le 03 Décembre 2022

Ces erreurs reviennent plusieurs fois, je ne signale que la 1ère occurrence pour chacune.
Pour plus de précisions, je vous invite à consulter un site dédié, par exemple
https://www.gil-poesie.fr/ver_levers.php
(une excellente référence)

1/ Erreurs intrastiches:

"Je poétise // en changeant les // terminaisons"
La coupure 4//4//4 est licite, mais à éviter si possible car elle casse le rythme de prosodie (préférer 6//6)
Cela dit, parfois on n'y coupe pas, même Victor Hugo l'a fait...

"Prendras-tu mes rimes // pour approximatives"
jamais de e muet non élidé à la césure (rimeuh, très laid à l'oreille !)

"Je parle au public pourvu que je le captive"
Ce vers est un dodécasyllabe, pas alexandrin, car il ne se coupe ni en 6//6 ni en 4//4//4

"Prends-toi des cigaret//tes, ça doit apaiser"
Césure enjambante (à l'italienne), erreur très classique car difficilement décelable à l'oreille (c'est celle que j'ai moi-même commise le plus longtemps, par inattention). Pour l'éviter, 2 règles: 1: jamais de terminaison féminine plurielle à la césure; 2: si terminaison féminine singulière à la césure, le second hémistiche doit commencer par une voyelle pour l'élision (ex: "Prends une cigaret//t(e) afin de t'apaiser")

"Prends-tu même des vessies pour des lanternes"
Indépendemment de l'erreur de césure, l'e muet de vessie ne s'élide pas donc est interdit en coeur de vers; au singulier il ne serait permis que suivi d'une voyelle.

Rondeau en décasyllabes:
"Quand la femme fait tout pour t'acquérir
Tu ne t'empêches pas de la chérir"
Le décasyllabe se coupe en 4//6 (le plus répandu) ou en 5//5, mais tous les vers du poème doivent suivre le même schéma, ce qui n'est pas le cas ici (en plus de la césure incorrecte sur le 2ème)

"Tu crois que tu es..." :
hiatus externe "tu es": interdit. Seules tolérances (sauf en concours) pour des expressions idiomatiques comme "peu à peu", "un(e) à une(e)" et quelques autres, qui s'écrivaient autrefois avec un trait d'union.

2/ Erreurs interstiches
approximatives / active: rime plurielle avec rime singulière: interdit par la règle

chacun / marocain: il s'agit d'une assonance, pas d'une rime.

vice / fleurissent: ce sont bien 2 rimes féminines, mais les verbes à la 3ème personne du pluriel ne peuvent rimer qu'entre eux.

NB: au tout dernier rondel, il manque "franc" au dernier vers pour respecter la forme !

Enfin sur la forme générale du recueil, dans une publication évitez de mentionner le type de poème et les règles que vous utilisez (sauf si cela apporte à l’œuvre elle-même, mais c'est rare): cela donne l'impression que vous êtes en démonstration devant des examinateurs, et non en déclamation devant un public.

Tout cela étant dit, je vous invite à persévérer car vous avez un réel potentiel !
Bien à vous
-LGA

Publié le 02 Décembre 2022
5
Cinq étoiles d'encouragement au respect des règles, malgré des erreurs, parce que c'est rare et cela mérite d'être soutenu. L'ensemble est bien structuré, fort agréable à lire. Le fond est original et bien inspiré. Concernant la prosodie je me permets, si vous le voulez bien, de relever vos erreurs, dans le commentaire qui suit.
Publié le 02 Décembre 2022