Le collège d'Uma

78 pages
Feuilleton
de delajolietour
Le collège d'Uma delajolietour
Synopsis

Le journal d'intime d'Uma, une ado de 16 ans, qui s'exclut d'elle-même de la vie paisible et tranquille des autres. Elle tombe souvent, mais se relève toujours, et avance.

Publié le 14 Juin 2020

Les statistiques du livre

  1254 Classement
  32 Lectures 30 jours
  1636 Lectures totales
  +235 Progression
  0 Téléchargement
  4 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@lola-g
Merci Lola pour les commentaires :-)
Pour la partie technique. Ça va sonner "cheap", mais Uma est cheap. On a droit à une publication, une, à moins de payer une somme par mois (ou créer plusieurs comptes ce qui ne fait pas de sens). De plus, une publication est limitée à un certain poids (pour les pages je ne me souviens déjà plus).
Il me semble que tu peux zoomer pour la typo.
Si j'osais, je dirais qu'à la fin de la première histoire, concernant Uma, il y a un lien vers le site web dans le pdf, et tu peux zoomer comme tu veux. Il y a même des fichiers rtf à télécharger pour les autres histoires et tu peux faire ce que tu veux niveau taille de police.
Pour sonner moins cheap, ça pouvait faire du sens de tout mettre en un seul fichier, parce que, malgré moi, au fil des années, tout s'est interconnecté. "Aela" (300 jours) a été écrit entre 1999 et 2001. Après je n'ai plus écrit. En 2013 le virus (sans mauvais jeu de mots) est revenu et j'ai pris Aela qui est devenu Améthéa autour de 30 ans, avec une sous-histoire concernant Mathilde (1881), qui ont vécu dans le même pensionnat. J'ai cessé d'écrire en 2017 je pense, pour reprendre en 2019. Uma devait avoir aucun rapport avec tout ce qui s'est passé avant, puis, finalement... elle s'est retrouvée en Belgique dans ce même pensionnat et j'ai créé de nouveaux liens. Je ne sais même pas si j'ai déjà dit que c'était en Belgique ce pensionnat (dans ma tête oui mais j'évite de citer des lieux si je peux). Je ne me souviens même plus pourquoi c'était en Belgique, peut-être parce qu'en 1998 j'ai connu une Belge et que je prenais le train pour aller là-bas.
Je suis content que tu aimes Uma, je l'aime aussi, même si au fil des écritures elle finit par ressembler à ses, peut-être, ancêtres.
Bon, je vais voir aujourd'hui ce que je peux faire avec le pdf pour tes yeux et peut-être ré-ordonner l'ordre des histoires :-)

Edit : maintenant en police taille 12.

Publié le 26 Juin 2020

C’est très fun ton journal intime :) et d’autant plus que je ne suis plus trop concernée (snif) par ce genre de confidences confinées (c’est à la mode) dans un book (mais j’ai pas résisté à lire plein depages, autant que mes yeux pouvaient). I love Uma, son esprit, son humour, ses pensées pas gaies, ses pensées ironiques, I love it all (SAUF cette typo si minuscule que tu as choisie, et les interlignes idem, i l l i s i b l e quel dommage, please please change la vite (même si après ton bouquin fait 700 pages). Bon, après, j’ai feuilleté et j’ai cru comprendre que ce n’était une autre histoire d’uma, un autre moment. Raison de plus pour en faire des livres différents qu’on puisse lire, non ?…

Publié le 26 Juin 2020