Livia sans limite

68 pages
Extrait
de Dick Chezey
Livia sans limite Dick Chezey
Synopsis

Livia est une jeune et jolie libertine.
Initiée très tôt à la pluralité masculine, elle en a fait une règle de vie. Insatiable, elle veut tout connaître, éprouver tous les plaisirs, avec tous les mâles qui croisent son chemin. Elle ne dit non à rien ni à personne !
Au hasard d'une soirée dans un club, elle rencontre Fabien qu'elle intègre au petit groupe de sex friends qui ont un libre accès permanent à tout ce qu'elle peut offrir.
Avec lui, elle vit un libertinage sans tabou, sans limite : soirées échangistes en club ou entre amis, rencontres d'un instant, gang bangs, orgies, vacances inoubliables au cap d'Agde…
Qu'importent les partenaires, pourvu qu'ils soient des amants d'exception, avec une petite préférence pour les énormes bangalas africains.

Publié le 17 Novembre 2021

Les statistiques du livre

  31 Classement
  416 Lectures 30 jours
  2151 Lectures totales
  +26 Progression
  109 Téléchargement
  11 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

14 commentaires , 2 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Bonjour Dick, j'ai lu votre livre, effectivement nous sommes dans un grand bal de la braguette, le cap d'Agde est connu dans le monde pour ces parties fines et moins fines, moi je parle d'érotisme d'un jeune garçon, vous, vous êtes bien au-delà, ceci dit j'ai pris un certain plaisir à lire, même si ce genre de littérature n'est pas ma tasse thé, votre liberté de parole est provocante et peu parfois accroché le lecteur que je suis, mais c'est votre façon d'exprimer votre libido.

Publié le 13 Mai 2022

@Kathy Renand
Chère amie lectrice
Merci d'avoir pris le temps de lire les extraits de "Livia sans limite"...et de me dire ce que vous en avez pensé.
C'est déçu par la vulgarité trop souvent présente dans la littérature érotique, que j'ai décidé d'écrire un roman comme j'aurais aimé en lire... un roman à l'opposé d'une véritable scatologie verbale, et où la Femme est respectée. Je suis heureux que ces objectifs soient atteints !

Publié le 11 Mai 2022

@Dick Chezey
Bravo pour ce roman que j'ai parcouru avec beaucoup de plaisir car l'érotisme qui s'en dégage est servi par une écriture très suggestive, mais sans aucune vulgarité.

Publié le 09 Mai 2022

Bonjour Dick, si vous lisez le synopsis je précise l'insouciance d'un jeune garçon et un texte humoristique et résolument érotique sans aucune provocation, obscurantisme ou misogynie, donc, humoristique, merci d'avoir pris le temps de le lire. vous trouverez en page n° 3 mes coordonnées émail et téléphone, vous pouvez me répondre. Pour ma part je vais lire votre manuscrit. En attente de vous lire.
Cordialement Michel

Publié le 06 Mai 2022

@Michel Belou
Bonjour cher ami auteur
Comme vous m'en avez prévenu, je suis étonné que votre roman ait été classé " érotique ".
L'érotisme y est effectivement discret et occasionnel, et ne constitue pas le cœur du roman !
Ceci dit, j'ai beaucoup aimé ce livre auquel je me suis vite laissé prendre.
Ce que vous appelez l'imaginaire d'un jeune garçon, est en fait le déroulement d'une suite de difficiles réalités qui vont émailler le cheminement d'un mauvais garçon vers la maturité d'un adulte compétent, aimé et respecté de tous.
Ce cheminement, pour le lecteur, est comme une piste de bobsleigh : une fois parti on ne s'en échappe plus !
Par contre, dommage que le dénouement soit un peu trop " téléphoné " : Très longtemps avant l'audience, le lecteur comprend que Géro va provoquer une frayeur qui fera bondir le simulateur hors de son fauteuil !
Dommage, également, que le texte soit émaillé d'assez nombreuses fautes d'orthographe ! Si cela vous convient, Je peux vous adresser, par mail personnel, la liste des fautes et petites erreurs dont la correction est nécessaire.
Cordialement
Dick
P.S : j'ai réactivé la lecture de " Livia sans limite "

Publié le 06 Mai 2022

@Jean-François JFMA Moreau
Bonjour ami lecteur (potentiel)Je voulais vous dire que je viens de réactiver la lecture de Livia sans limite !
Je vous en souhaite bonne lecture et, à l'avance je vous remercie de me laisser un petit commentaire pour dire ce que vous en avez pensé.
Dick

Publié le 06 Mai 2022

Bonjour Dick, si vous lisez Géro pour les intimes, vous serez loin de l'érotisme, par contre vous serez plongé dans l'imaginaire d'un jeune garçon, qui avec boulimie brûle la vie, jeunes demoiselles compris. dommage je n'ai pu télécharger votre livre.

Publié le 03 Mai 2022

il n'y a donc plus que des ouvrages désactivés sur MonBestSeller! Trois depuis ce matin! Qu'est-ce-qu'il se passe, monsieur le webmaster?

Publié le 23 Mars 2022

Cher @Dick Chezey ami de Lidy, merci pour votre compliment. Je suis effectivement très jolie, et si vous aviez accès aux correspondances privées que nous avons échangées avec Lidy sur nos amusements réciproques, vous rougiriez peut-être malgré votre expérience.
Quand je parlais de bonheur, c’était une allusion à mon propre récit que j’avais pudiquement intitulé "Ambre... ou le bonheur d’aimer", que j’ai vite retiré en raison de son ascension fulgurante dans le classement aussitôt après avoir dépassé Lidy. Où en serais-je si je l’avais intitulé "Soumise et fière de l’être" (titre que j’ai donné à un chapitre). De quelle intolérance serais-je la victime ? Trop de lecteurs sont dans le jugement. L’idée que d’autres puissent trouver leur épanouissement par des pratiques sexuelles est une atteinte à leur puritanisme.
C’est par nos écrits en marge de la sexualité conventionnelle des couples monogames tenus à la fidélité, publiés à seulement un mois d’intervalle, que nous avons sympathisé avec Lidy. Il ne pouvait en être autrement.

Publié le 20 Novembre 2021

@Dick Chezey, si votre récit relève de la fiction, votre mérite n'en est que plus grand, car les scènes décrites, qu'elles se déroulent sur la plage naturiste baptisée "Baie des cochons" en raison de ce que les libertins exhibitionnistes en ont fait (au grand dam des naturistes non libertins) ou en privé, sont très crédibles. On dit souvent que la réalité dépasse la fiction. Mais les fictions ne sont jamais tirées du néant.
Vous avez raison, la frontière entre érotisme et pornographie est parfois très mince. C'est la qualité de l'écriture qui fait pencher la balance délibérément vers le premier ou qui permet d'accepter l'autre. Manier habilement cet art difficile n'est pas donné à tout le monde. C'est en ce sens que vous avez réussi votre désir d'écriture dans ce domaine qui a de quoi surprendre le citoyen "lambda".

Publié le 20 Novembre 2021

@Michel CANAL
Merci pour votre commentaire détaillé, et votre note flatteuse !
Vous avez tout à fait raison de souligner que « Livia sans limite » s'adresse à un public averti, et c'est bien pour ce public que je l'ai écrit !
La frontière avec la pornographie est parfois mince, mais je me suis attaché à éviter les pièges de la vulgarité, trop souvent présente dans certains récits.
Par contre, je dois vous dire que, si j'ai vécu quelques rares expériences libertines, ce récit relève entièrement de la fiction !

Publié le 20 Novembre 2021

Chère @Ambrosine. Je vais reprendre votre formule, et dire que les amies de Lidy sont mes amies…
Merci sincèrement, pour votre sympathique commentaire et votre notation généreuse. Je suis heureux que ces extraits vous aient plus.
Vous êtes vous-même bien jolie, et je vous souhaite beaucoup de bonheur avec votre Maître !

Publié le 20 Novembre 2021
5
Cher @Dick Chezey, les amis de @Michel CANAL étant mes amis et ayant lu son commentaire plutôt flatteur (dans le bon sens du terme), je ne pouvais résister à la tentation de lire les expériences libertines de votre Livia pour les comparer à celles de mon amie aussi libertine @Lidy Williams (dont Michel a mentionné le livre). J'ai été admirative (quelle femme ne le serait pas) des dispositions de Livia, de son endurance lors du gang bang avec six partenaires, de son goût pour l'exhibitionnisme. J'ai aimé aussi le personnage de Fabien, et sa relation avec la belle Dawa. Je vis une relation de couple qui pratique le pluralisme sous une autre forme, laquelle par certains aspects me rapproche de celui de Livia et Fabien, sauf que mon homme est aussi mon maître, pour mon plus grand bonheur. Je ne doute pas du succès de Livia sans limite, regrettant seulement de n'en avoir lu qu'un extrait. Merci pour ce moment de pur plaisir que vous offrez aux lecteurs de monBestSeller.
Publié le 19 Novembre 2021
5
@Dick Chezey, ce n'est qu'un extrait mais il est suffisamment significatif pour se faire une opinion sur le fond et la forme de votre récit que je suppose autobiographique, avec une mémoire que je salue. Avec « Livia sans limite », on est dans l'érotisme pur plutôt que dans la suggestion. Mais l'écriture maîtrisée, la richesse du vocabulaire et un brin d'humour font oublier au lecteur les descriptions flirtant avec la pornographie. Vous avez réussi l'exploit d'évoquer l'hyper sexualité de la libertine Livia, à travers un échantillon de relations plurielles et exhibitionnistes, avec un texte qui ne fait pas affront à la langue française. Cet exploit est à souligner par l'attribution des cinq étoiles de la grille d'évaluation. Avec toute ma sympathie d'auteur. MC
Publié le 19 Novembre 2021

@Dick Chezey, ce n'est qu'un extrait mais il est suffisamment significatif pour se faire une opinion sur le fond et la forme de votre récit que je suppose autobiographique, avec une mémoire que je salue.
Ne nous trompons pas de sujet. Avec « Livia sans limite », on est dans le libertinage très ouvert. Cette philosophie de vie n'est pas conseillée à tous. Le lecteur non averti doit donc savoir ce qui l'attend et ne pas poursuivre la lecture s'il n'est pas suffisamment tolérant pour accepter d'autres modes de sexualité que celui, conventionnel, du couple monogame contraint à l'exclusivité de relation avec son conjoint. Le synopsis est suffisamment explicite pour l'en dissuader. Si toutefois il persiste, le récit pourra lui paraître excessif par les termes courants appropriés aux pratiques sexuelles, décrivant des relations qu'il estimera dépravées, déviantes, au point d'en être choqué et de tomber dans le jugement (un terme exclu de la philosophie libertine, dont l'une des règles est : « Dans le libertinage, tout est permis ; rien n'est obligatoire. »)
Il me semble être suffisamment expérimenté dans le domaine de l'érotisme, un peu moins sur le libertinage très ouvert que vous décrivez, pour donner un avis éclairé et objectif sur la sexualité de Livia (sans limite comme vous le précisez dans le titre).
Je connais bien aussi le Cap d'Agde pour y avoir pratiqué le naturisme à une époque où il était encore une philosophie de vie et le libertinage marginal et très discret.
Avec « Livia sans limite », on est dans l'érotisme pur plutôt que dans la suggestion. Mais l'écriture maîtrisée, la richesse du vocabulaire et un brin d'humour font oublier au lecteur les descriptions flirtant avec la pornographie.
Dans toute la variété des écrits « érotiques », on y voit souvent beaucoup de vulgarité, celles et ceux qui se lancent dans ce genre ignorant qu'il est l'un des plus difficiles à exprimer.
Cher Dick Chezey, on peut dire — et je sais de quoi je parle — que vous avez réussi l'exploit d'évoquer l'hyper sexualité de la libertine Livia, à travers un échantillon de relations plurielles et exhibitionnistes, avec un texte qui ne fait pas affront à la langue française (même si l'on peut relever quelques imperfections qui seront vite corrigées, que je vous préciserai en privé).
On peut seulement regretter qu'il ne s'agisse que d'un extrait. Mais on peut comprendre que les retours de lecteurs sont nécessaires à tout auteur pour améliorer son texte. C'est un avantage de cette plateforme de mettre en relation auteurs et lecteurs.
Bon vent à « Livia sans limite » laquelle, on s'en doute, aura de nombreuses occasions de multiplier expériences et partenaires pour son plus grand plaisir… et celui des lecteurs.
Avec toute ma sympathie d'auteur. MC
PS : Les lecteurs intéressés par l'information sur le libertinage pourront tout savoir avec l'excellent ouvrage de référence en la matière (en lecture sur mBS dans le TOP 3 depuis plus d'un mois) de @Lidy Williams : « Sexy Lidy libertine - Ma double vie ».

Publié le 19 Novembre 2021

@Brice Epédrague

Merci pour votre commentaire, et bonne lecture !
cordialement
Dick

Publié le 19 Novembre 2021