Auteur
Le 30 jui 2022

LE COMMANDANT ANDREW MC AULEY

Hymne à la nature, aux éléments, à l'immensité, à la dérision, à Dieu, à l'univers et surtout... à l'homme. Un texte maitrisé de Elran Valceka pour l'appel à l'écriture monBestSeller : Rien ne s'est passé comme prévu
Elran Valceka pour l'appel à l'écriture monBestSeller : Rien ne s'est passé comme prévuElran Valceka pour l'appel à l'écriture monBestSeller : Rien ne s'est passé comme prévu

 

 

            Ça y est, il s'est enfin décidé. Depuis le temps qu'il hésitait à venir m'affronter dans mon antre tasmanien. Sa frêle embarcation de plastique à tout faire est d'un dérisoire ! Je me demande ce qu'il cherche exactement. Cette intrépide espèce sait pertinemment que je ne fais aucun cadeau : je suis l'impartialité aquarnée. Et pourtant, tous ces arpenteurs de ma surface lunatique et voluptueuse s'entêtent à s'aventurer de moi !  

            Son kayak insolite vient tout juste de m'effleurer et je ressens déjà toute l'insignifiance de cette objet flottant de fortune et la masse désœuvrante de son commandant à l'ustensile de propulsion ridicule : pauvre pagaie ! Mes courants viendront les aider quelques fois, quant au vent : je ne réponds plus de lui, nous ne sommes jamais sur la même longueur d'onde. De ce duo improbable aussi audacieux qu'inconscient, advienne que pourra ! Les voici enfin partis en ce coucher d'astre sublime réchauffant de ses rayons mon enveloppe impermanente par excellence. Je vous souhaite sincèrement bonne probabilité ! Voilà deux grands requins blancs, compagnons de mon éther infini, venus vous encourager de leur délicate et instigatrice curiosité : ils voguent désormais vers des horizons aussi certains qu'insondables. 

            Passée l'euphorie du départ, son esprit s'auto-submerge progressivement de mille questionnements autant constitués de folies que de raisons. Ce sont des bouffées d'orgueils à géométrie variable : celles de la gloire, de la reconnaissance ou d'une fierté indomptée. Et puis, une fois redescendu dans des sphères plus nobles, y résonne la puissance de l'humilité et du dépassement des êtres face aux forces de ma nature éclairant les chemins de la vôtre de tant d'explorateurs, de pionniers et de franchisseurs d'inconnus œuvrant à guider le monde au-delà de lui-même. 

            Ce spécimen semble posséder tout cela même. Son cerveau bouillonne de désirs de dépassement absolu. J'arrive à ressentir toute sa volition de confrontation ultime face à mon entité dénuée de toute raison et volonté. Je commence maintenant à entendre ses doutes et ses prières aussi vaines qu'inutiles : voici les cris du vent et mes rugissements pour seules réponses !  

            Ô que ce fût amusant ! Protégé par sa capsule transparente insolite, il s'est cru bien trop vite à l'abri de ma puissance aussi dévastatrice que créatrice. Je l'ai fait valdinguer dans tous les sens. Il est resté éveillé pendant des heures sans pouvoir dormir ni se nourrir. Dans l'obscurité la plus totale, perdu au milieu de mes particules déchaînées par trilliards, je l'ai fait plonger depuis des hauteurs vertigineuses sans discontinuer. Il a chaviré et chaviré encore jusqu'à plus soif ! Epié par des étoiles étincelantes, il a dû plus d'une fois confronter la résistance de son esprit à l'essence exclusivement primitive de ma raison d'être et d'agir. Tout ceci, nous le savions déjà avant cette danse à la saveur si particulière. Rien de tout cela n'était incertain : les probabilités jouent très souvent en ma faveur, bien que votre sport favori consiste à vouloir les déjouer. C'est la routine des braves chevauchant l'inconnu des forces colossales de l'univers !  

            Combien dites-vous déjà qu'il existe d'espèces de votre genre ? Trois seulement ! Alors, était-ce son orgueil, sa fierté, sa noblesse ou mes étreintes scélérates qui le terrassèrent ? Question aussi inutile qu'insensée ! En effet, qui aurait pu croire un seul instant qu'il réussirait à me traverser au-delà même d'un entendement maintes fois dépassé ?   

            La seule chose qui en définitive restera aussi incroyable qu'imprévu, c'est que son exploit et ceux de tant d'autres avant lui, ne furent compris et savourés que par les plus éveillés d'entre vous, et peut-être, espérons-le, par ces deux êtres semblant encore attendre un être cher du haut de cette falaise abrupte me surplombant sans cesse de partout : nous les regardions déjà en silence lui et moi depuis le début.  

Commandant Mc Auley : Que nous sommes fragilement beaux et puissants ! Au fait ! Prendriez-vous encore une tasse de vous-même ?  

La mer de Tasmanie : Volontiers, ce sont mes seules manies ! Chapeau bas Commandant ! 

Commandant Mc Auley : Je vous en prie ! Je n'ai fait que montrer une voie ! Qu'en dites-vous de tout ceci Commandant Charcot ? 

Commandant Charcot : Les flammes de l'espérance ont pour oxygène des "Pourquoi pas" !

Bonsoir @FANNY DUMOND je vous en prie... c'est vrai que les animaux nous rendent les choses toujours sans détours, ils sont d'une authenticité et d'un émerveillement sans pareils : parfois et souvent même, ils sont comme le dernier espoir perdu d'une humanité traumatisée d'elle-même... Bravo pour votre travail d'écriture inlassable et passionné.
Très cordialement.

Publié le 02 Août 2022

Bonsoir@Valceka je vous en prie et c'est moi qui vous remercie, car grâce à vous, j'ai fait des recherches sur cet homme que je ne connaissais que de nom. Quelle vie bien remplie au service de l'humanité ! J'ai apprécié votre nouvelle avec votre anthropomorphisme de cet élément subjuguant et attirant. J'aime beaucoup ce que vous écrivez qui se rapproche de la philosophie que j'apprécie de lire et bien sûr des animaux avec qui j'ai de bons atomes crochus, davantage qu'avec certaines autres créatures ! J'ai commencé votre dernier ouvrage (introduction) et pour ne pas vous décevoir, je ne l'ai pas mis dans ma bibliothèque, pour l'instant, car je le lirai très lentement, à mon rythme, surtout que mon PC se trouve dans la fournaise de cet été qui nous empêche d'avoir les idées claires ! Je vous souhaite une agréable soirée. Cordialement. Fanny

Publié le 01 Août 2022

@FANNY DUMOND Merci pour votre commentaire et votre clin d’œil au Commandant Charcot !

Publié le 01 Août 2022

@RodrigueHatu tout y est pourtant ! Les détails et l'histoire complète pourraient, c'est vrai, faire l'objet d'un livre et même d'un film, c'est certain ! Ici, ce n'est qu'un humble texte qui pointe du doigt les notions de prévisibilité et d'imprévisibilité et l'aspect aussi surprenant que relatif des choses par le biais de cette histoire hors du commun : l'objet du travail demandé par MonBestseller !

Publié le 01 Août 2022

Dommage que l'on n'en sache pas un peu plus sur cette aventure hors du commun. Ce court texte est plein de mystères, sur le pourquoi, le comment, le temps, la fin. Et donc... laisse un peu sur sa faim ! Bravo.

Publié le 01 Août 2022

@Frieda Pouffe 
Chère Frieda, votre nom de famille vous sied à ravir.

Publié le 31 Juillet 2022

Merci pour cette belle lecture, hommage à la vie, à la nature, aux éléments et à ce grand explorateur, valeureux, pugnace, curieux, humain qu'était le commandant Charcot et qui a laissé sa vie sur son " Pourquoi pas ".
P. S. du 31 juillet : il n'est pas interdit de s'inscrire au club " Oui-oui " pour le lire en ânonnant et mettre 8 jours pour le terminer !

Publié le 30 Juillet 2022

Merci à toute l'équipe de MonBestseller et Christophe Lucius pour la publication de ce maigre hommage à ce grand Homme et tant d'autres...

Publié le 30 Juillet 2022