Une nuit sans fin

49 pages
Extrait
de David Dauer
Une nuit sans fin David Dauer
Synopsis

Lorsque trois truands de New-York s’associent pour un dernier coup et kidnappent Goran Barrow, un riche industriel, ils sont loin d’imaginer que l’homme d’affaires n’est pas du tout celui qu’ils croient, ni que le terrible secret qu’il cache va donner à leurs existences un tour aussi tragique qu’irréversible. Pris dans une spirale de violence où s’accumulent trahisons, meurtres sanglants et disparitions inquiétantes, les ravisseurs deviennent les jouets de forces qui dépassent de loin leur entendement. Poursuivis par la police et confrontés au plus redoutable des adversaires, une course-poursuite mortelle s'engage, qui va les mener au bord de l’abîme. Réussiront-ils à échapper à cette nuit sans fin, où l’horreur quotidienne côtoie les ombres menaçantes du passé ? Rien n’est moins sûr...

Publié le 19 Février 2020

Les statistiques du livre

  1562 Classement
  33 Lectures 30 jours
  1567 Lectures totales
  -150 Progression
  0 Téléchargement
  4 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

3 commentaires , 1 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
3
J'aurais mis 2.5 si c'était possible car j'aime bien l'intrigue mais les trop nombreuses répétitions des auxiliaires et du verbe "faire" casse l'ambiance de votre récit. Je mets trois étoiles pour le côté fantastique du récit qui apporte un plus par rapport à un polar classique.
Publié le 26 Mai 2020

Bonne intrigue dans l'ensemble (j'ai un peu moins accroché à la violence "gratuite" du sécateur (je trouve qu'au bout de deux heures c'est assez court) mais les raisons de cette violence sont plausibles donc ça passe ^^
Il y a quelques lenteurs dans le texte, et j'aurais remplacer quelques tournures pour gagner en fluidité/rythme/immersion.
Certains personnages sont un brin trop bavards ^^
Le gros bémol par contre c'est l'excès des auxiliaires (être et avoir) et du verbe "faire" que l'on trouve à toutes les sauces ; on frise l'indigestion dans cet extrait et ça peut à force faire sortir du récit.

En conclusion, votre manuscrit a du potentiel mais peut être amélioré.

Publié le 26 Mai 2020

@Joseph
Merci pour ce premier retour, en espérant que l'extrait proposé vous a donné envie de découvrir la suite de ce thriller qui, justement, est loin d'être aussi classique que vous le croyez !
Mais je n'en dis pas plus... ;-)
Bonne(s) lecture(s) à vous !

Publié le 01 Mars 2020

Bien sûr il y a un petit côté maso à commencer un extrait de polar ! Et sans doute à publier un extrait de polar !! Car de deux choses l’une, la première étant qu’on risque de faire la fine bouche si on sait qu’on a à faire un effort pour connaitre l’intrigue… En d’autres mots, il est plus facile de jouer au critique. Cela dit, pour revenir à votre livre, c’est un polar classique, un peu à l’ancienne, ce qui est de bonne augure. Peut-être un peu téléphoné, attendu. Mais je dis ça, sans donc connaître la chute, donc je parle un peu sans savoir !! Je vous souhaite le meilleur pour ce premier polar.

Publié le 29 Février 2020