VICTORIAM GLORIA MUNDI

67 pages
Extrait
de ClaudeDelarose
VICTORIAM GLORIA MUNDI ClaudeDelarose
Synopsis

Claude Delarose nous propose une partie de ses travaux publiés chez Amazon sous le pseudonyme d'Ivan Ivanovitch, sous le titre de "Victoriam Gloria mundi". Ces extraits concernent la physique, mais l'ouvrage complet aborde aussi l'astrophysique, les sciences de la vie et l'Alchimie.

Publié le 24 Juin 2022

Les statistiques du livre

  1670 Classement
  30 Lectures 30 jours
  248 Lectures totales
  -3 Progression
  3 Téléchargement
  1 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires , 3 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@philippe Ribagnac Merci de m'avoir signalé ces fautes d'orthographe que je corrigerai lors de la prochaine parution sur Amazon, à moins que cela n'ait déjà été fait. Pour le fond, je comprends votre argumentation et respecte votre désir de ne pas vivre dans un monde où le mal serait aboli. Beaucoup de lieux continueront d'expérimenter la dualité manichéenne et il me semble que votre désir sera exhaussé. Il est donc fort improbable que nous nous rencontrions un jour. Quand à la structure de l'univers, vous affirmez certaines données sans apporter de preuves. Je ne pense pas que nous puissions échanger de manière positive sur ces questions. Excusez moi de m'être mépris sur votre intérêt réel pour la physique quantique. Jamais je n'aurais dû vous interpeller sur ce sujet. Mais cela a peu d'importance et je vous souhaite sincèrement beaucoup de joies sur le chemin que vous avez emprunté et qui est fort éloigné du mien. Bien cordialement.

Publié le 03 Juillet 2022
3
@ClaudeDelarose Merci pour vos commentaires sur mon livre "L'homme qui ne voulut pas mourir idiot". Voici mes réactions à la lecture de votre "Victoriam gloria mundi" : 1 - Désolé de ce réflexe "vieux jeu" mais il m'est spontanément difficile d'accorder beaucoup de crédibilité à un texte affligé d'énormes fautes d'orthographe ou de syntaxe (page 5 : "quelque soit" au lieu de "quel que soit"; page 6 : "Je vous prouverez" au lieu de "prouverai"; page 41 : "le poids est créée" au lieu de "créé"; page 50 :"dont j'ai parlées" au lieu de "parlé"; page 51 :"s'tend" au lieu de "s'étend"; page 64 : "la pression du milieu est important" au lieu de "importante"... 2 - Je ne comprends pas votre argumentaire fondant toute votre vision- selon lequel il serait possible de dépasser la vitesse de la lumière : les trous de ver ne sont pas un dépassement de cette vitesse mais simple raccourcissement de la distance cosmique, l'expansion de l'univers est un accroissement des distances intergalactiques et non pas un accélérateur de vitesse, l'intrication n'induit aucune vitesse de propagation de l'information mais une cohabitation de celle-ci entre particules ab initio... Dés lors que les particules sans aucune masse tel que le photon sont précisément limitées - par définition même- à la vitesse de la lumière au sein du vide, ce que vous appelez les "micro-électrons" (pour moi, ce sont tout simplement les particules virtuelles sous le seuil de Planck décrites par Paul Dirac dans sa "mer" du vide primordial), même en les imaginant dépourvus eux aussi de toute masse, ne sauraient aller plus vite que les photons ! Il me semble d'ailleurs que vous confondez "Ether" et "Mer de Dirac". Au delà des aspects strictement techniques, je ne vois pas l'intérêt d'un univers futur où le mal serai aboli : quel ennui suprême !!! Dans mon livre, je m'emploie au contraire à expliquer que le seul intérêt d'une éternité de l'âme serait de perpétuer indéfiniment la satisfaction de notre CURIOSITÉ intellectuelle qui précisément se nourrit des contrastes infinis procurés par la conjonction du "bien" et du "mal", mais en échappant simplement à l'inutile déchéance physiologique pour disposer d'une capacité de rebond sans fin dans ce paradis électronique où tout sera toujours réparable afin d'assurer l'éternel divertissement des esprits. (seule jouissance véritable, déjà en ce monde). Cordialement Philippe Ribagnac Publié le 03 Juillet 2022
Publié le 03 Juillet 2022

@ClaudeDelarose
Merci pour vos commentaires sur mon livre "L'homme qui ne voulut pas mourir idiot".
Voici mes réactions à la lecture de votre "Victoriam gloria mundi" :
1 - Désolé de ce réflexe "vieux jeu" mais il m'est spontanément difficile d'accorder beaucoup de crédibilité à un texte affligé d'énormes fautes d'orthographe ou de syntaxe (page 5 : "quelque soit" au lieu de "quel que soit"; page 6 : "Je vous prouverez" au lieu de "prouverai"; page 41 : "le poids est créée" au lieu de "créé"; page 50 :"dont j'ai parlées" au lieu de "parlé"; page 51 :"s'tend" au lieu de "s'étend"; page 64 : "la pression du milieu est important" au lieu de "importante"...
2 - Je ne comprends pas votre argumentaire fondant toute votre vision- selon lequel il serait possible de dépasser la vitesse de la lumière : les trous de ver ne sont pas un dépassement de cette vitesse mais simple raccourcissement de la distance cosmique, l'expansion de l'univers est un accroissement des distances intergalactiques et non pas un accélérateur de vitesse, l'intrication n'induit aucune vitesse de propagation de l'information mais une cohabitation de celle-ci entre particules ab initio...
Dés lors que les particules sans aucune masse tel que le photon sont précisément limitées - par définition même- à la vitesse de la lumière au sein du vide, ce que vous appelez les "micro-électrons" (pour moi, ce sont tout simplement les particules virtuelles sous le seuil de Planck décrites par Paul Dirac dans sa "mer" du vide primordial), même en les imaginant dépourvus eux aussi de toute masse, ne sauraient aller plus vite que les photons !
Il me semble d'ailleurs que vous confondez "Ether" et "Mer de Dirac".

Au delà des aspects strictement techniques, je ne vois pas l'intérêt d'un univers futur où le mal serai aboli : quel ennui suprême !!! Dans mon livre, je m'emploie au contraire à expliquer que le seul intérêt d'une éternité de l'âme serait de perpétuer indéfiniment la satisfaction de notre CURIOSITÉ intellectuelle qui précisément se nourrit des contrastes infinis procurés par la conjonction du "bien" et du "mal", mais en échappant simplement à l'inutile déchéance physiologique pour disposer d'une capacité de rebond sans fin dans ce paradis électronique où tout sera toujours réparable afin d'assurer l'éternel divertissement des esprits. (seule jouissance véritable, déjà en ce monde).
Cordialement
Philippe Ribagnac

Publié le 03 Juillet 2022
5
J'ai écrit plusieurs ouvrages sous le pseudonyme d'Ivan Ivanovitch, publiés sur Amazon en autoédition. Certains parlent de la Science d'Alchimie. 1200 ouvrages ont été vendus en deux années. J'ai souhaité transmettre les bases scientifiques de l'Alchimie au plus grand nombre en publiant cet extrait de l'ouvrage "Victoriam Gloria"Mundi". Il est facile à lire et à comprendre. Si le phénomène OVNI ou l'Alchimie vous intéresse, n'hésitez pas...
Publié le 28 Juin 2022
5
Il n'est pas nécessaire d'être scientifique pour lire les arguments présentés et comprendre comment il est possible d'aller plus vite que la vitesse de la lumière. Cela concerne celles et ceux qui s'intéressent au phénomène OVNI. "OURBATHAN" publié gratuitement sur ce site complètera votre information au sujet des extraterrestres.
Publié le 24 Juin 2022