En attendant la mort

130 pages de Josselyn-Pagliarini
En attendant la mort Josselyn-Pagliarini
Synopsis

"En essayant de comprendre la vie, nous ne la vivons plus, nous nous obstinons à la vivre. Arrêtés au bord de l’abîme, nous le contemplons, comme Cioran, en pathétiques « escrocs du Gouffre »."

Essai philosophique proche de Cioran
Le premier livre de la trilogie "Le nécronologue" (1997-2005)

Publié le 26 Septembre 2018

Les statistiques du livre

  3301 Classement
  17 Lectures 30 jours
  1372 Lectures totales
  -134 Progression
  0 Téléchargement
  9 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

5 commentaires , 2 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@lamish Je le comprends parfaitement. Moi aussi, lors de ma dernière lecture, j'ai trouvé le dernier chapitre bien relou. Il n'en n'a pas toujours été ainsi, c'était de loin mon préféré pendant assez longtemps...

Publié le 26 Novembre 2019

@lamish Je le comprends parfaitement. Moi aussi, lors de ma dernière lecture, j'ai trouvé le dernier chapitre bien relou. Il n'en n'a pas toujours été ainsi, c'était de loin mon préféré pendant assez longtemps...

Publié le 26 Novembre 2019

Ce premier livre était à 15 en Bibliothèque avant que je ne split le compte et le reupload. Grrrrrr

Publié le 23 Juillet 2019
5
Je pense que Cioran n'aurait pas renié ce livre, que je viens de lire dans son intégralité. Vous n'y affirmez rien, n'y faites l'apologie de rien, vous y exprimez avec sincérité et une évidente aisance rédactionnelle le désespoir de vivre que vous ressentez, que je ressens aussi, et qui devrait accabler tout être normalement constitué mais que la plupart dissimulent plus ou moins consciemment sous un optimisme de façade dont l'artificialité confine au pathétique. Dans un monde où l'hypocrisie est la norme et où pullulent les sourires forcés, l'authenticité de votre propos me fait l'effet d'une brise fraîche et je vous remercie pour ça.
Publié le 25 Novembre 2018

@Palamède Que voulez-vous que je mette en perspective ? Quant à paraître péremptoire... dans la forme peut-être, mais dans le fond...
Je ne dis que ce que je pense, quand je le pense, peu importe les conséquences, quid du sens ? Quid du sens... Au fond, quelle importance ?

Publié le 08 Octobre 2018

Vous devriez dire dans le synopsis que votre essai est une somme de réflexions, juste dites, non analysées, plutôt d’ailleurs une série d’affirmations. Qui raisonnent ou pas… et pas pour moi. La liste est trop longue. Les pensées, pour avoir de l’écho, doivent pouvoir être analysées, c’est à dire mises en perspectives. Pas juste affirmées, comme si elles étaient certaines et indiscutables. Vous ne croyez pas ?

Publié le 07 Octobre 2018
5
Trés bon livre...toute les questions qu'on se pose !!
Publié le 01 Octobre 2018