Actualité
Le 01 nov 2022

Prix Concours monBestSeller de l’Auteur Indépendant. Grand millésime.

Prix Concours monBestSeller Prix Concours monBestSeller

 

 

Comme chaque année à l’automne, c'est la saison des Prix littéraires.

Goncourt, Goncourt des lycéens, Femina, Médicis, Renaudot, Interallié…

et Prix Concours monBestSeller de l’Auteur Indépendant.

Un Prix original ET unique : le seul prix dont l’enjeu est d’être édité.

Depuis la 1ère édition en 2014, 25 auteurs nominés ont été édités.

Parmi les 11 nominés, y aura-t-il de nouveaux élus cette année ?

 

Le Prix Concours est maintenant reconnu, les membres du jury connaissent la qualité des textes sélectionnés par le mCL (membres du Club des Lecteurs de monBestSeller).

Curiosité, enthousiasme, voire gourmandise quand ils arrivent à la table de la sélection monBestSeller.

Le jury accueille de nouveaux membres : 4 nouveaux éditeurs, 2 libraires et 1 journaliste.  

Jean-Charles Lajoinie - Editions Lajouanie, Stephane Watelet - Editions Telemaque, Quentin Comet – Rue Fromentin, Joséphine Wattier-Picard – La Martinière, Sandrine Peyrot, Tom7, Frédéric Lapeyre, Tom7, Patricia de Pas – Quinzaine Littéraire.

Ils rejoignent Manon Buselli - Anne Carrière, Renaud Delourme - L’Echelle du temps, Olivier Amiel - Albin Michel.

Merci à vous tous de votre intérêt à révéler des nouveaux talents !

 

3 prix seront remis : Le Prix des Lecteurs – Le Prix du jury – Le Prix du Roman.  

 

Le Prix des Lecteurs

C'est votre prix. Celui qui salue le choix des lecteurs. Comme vous le savez, la sélection initiale est faite à partir des commentaires des lecteurs. Puis de celle des membres du mCL qui sélectionnent le « Livre le + » qui chaque semaine met un ou deux livres à la Une.

Lecteurs !, à vous d’élire le livre qui recevra le "Prix des Lecteurs". Vos votes sont clés, ils donneront à l’auteur qui aura reçu les meilleurs et les plus nombreux commentaires l’opportunité d’être publié.

> Faites partie du jury des lecteurs !

Votez jusqu'au 30 novembre

Pour accéder aux livres finalistes et participer à l'élection du Prix des Lecteurs :

> Cliquez sur l'onglet "Prix Concours monBestSeller" visible sur toutes les pages du site.

> Lisez au moins 2 livres
         

> Déposez un commentaire argumenté sur le livre pour lequel vous votez : résumé en quelques lignes de ses forces et des raisons de votre soutien (un lecteur, un vote).

 

Le Prix du Jury et Le Prix du Roman

Le Prix du Jury et Le Prix du Roman, 2 prix pour saluer la qualité des livres publiés sur monBestSeller.com. Et l’impossibilité pour le jury de n’avoir qu’1 seul gagnant. Une chance de plus pour les auteurs qui publient sur monBestSeller d’être repérés et, nous faisons tout pour, être édités.

 

11 romans finalistes en lice pour les 3 Prix du Prix Concours monBestSeller de l'Auteur Indépendant

Lecteurs, soyez jury ! L’élection du livre qui recevra le Prix des Lecteurs, c’est la votre.

 

Voisins de palier de Nathalie PAZ

Les romans d’amour peuvent-il ne pas être des drames d’amour ?

Il est beau, troublant. Elle est magnifique. Il l’attire.

Une peur inconnue et incompréhensible la retient de franchir les quelques mètres sur son palier qui les séparent. 

Un récit qui a le charme d’un film de Rohmer.

 

Le parfum de la poudre de Charly Denvers

Quatre personnages ont vécu le même drame terroriste dans une rue de Paris.

Ils témoignent dans le roman épistolaire qu’un ex-journaliste d’investigation écrit.

Une enquête subtile qui retrace le parcours de chacun, avant, pendant l’attaque, et depuis.

Comme une caméra 3D qui tourne dans tous les angles autour de la même scène.

           

Les cahiers oubliés de Jean-Luc Christol

Joan Feixas est assis dans un café avec Maria Rubio qu’il ne connait pas : ''Voici dix cahiers écrits par votre mère. Lisez-les, vous comprendrez pourquoi j'ai insisté pour vous rencontrer ''

Ces cahiers l'entraînent dans les pas de sa mère pendant l'exode espagnol, puis pendant la guerre… Et vers un secret de famille qui aurait pu rester à jamais enfoui.

Un roman sur les exilés, la 2nde guerre, la collaboration, la résistance.

 

Pleurer, moi ? Jamais ! d’Anne-Marie Bredy

3 cousines portent les mêmes prénom et nom.

3 destins réunis dans un drame, le pire qui soit.

Incroyable et curieuse histoire. Curieuses personnes.

Economie de mots, économie de pathos, pour un récit direct et nerveux sans artifice.

 

Dispersion de Philippe Cléarque

Philippe Cléarque a écrit le roman de sa famille tout au long du XX° siècle.

C'est le roman d'un père, de son fils et du fils de son fils, les Burg, famille juive de la haute bourgeoisie parisienne. 

Le grand père émigré de Pologne a fait fortune, le père éminent collectionneur, membre très influent de la haute bourgeoisie Parisienne, est déporté à Auschwitz, et lui, privé de souvenirs les a reconstitués dans une saga. 

Un roman de personnages hors du commun, hors du temps.

 

Les oiseaux perchés sur les fils électriques connaissent-ils la musique ? de Philippe Mahenc

Jacques Bérenger est atteint d’Alzheimer.

Il est sous la tutelle de son fils Bernard, accaparé par le projet de développer une chaîne de maisons de retraite intelligentes. Qui se décharge sur son frère jumeau Lucien, voulant aussi le contrôler.

Le bon et le méchant, le fils prodigue séduisant, la fin de vie, souvent dramatique, la truculence de l’auteur, son humour et sa culture hétéroclite.

 

La femme de l'écrivain de Junain

Laure Ravier raconte son mari écrivain, désabusé, idéaliste, sûr du succès à venir.

Elle raconte la reconnaissance qui arrive et leurs vies qui s’éloignent concomitamment. Jusqu’à sa disparition.

Progression subtile du scénario. Un roman qu’on n’oublie pas.

 

Exit Aphrodite de Mary Montcalm

Peut-on aimer quand on ne l’a jamais vraiment été ?

Peut-on être aimée quand on est différente ?    

Voici cent jours de la vie de la vie de Macha Rostomov, dont les origines russes lui donnent tout pour camper une grande héroïne romantique.

Macha Rostomov, une véritable héroïne (telle qu'on n'en fait plus) entre pur romantisme et modernité.

 

Lettre à l'amer de Dora Moor

Dora Moor, à la double culture franco-allemande, déchirée entre sa mère toxique et son père éloigné, témoigne d’une vie sous influences.

Plus que le témoignage d’une vie sous emprise, un roman.

 

Maurice Gimbel voulait revoir la mer de Pierre Guini

Maurice Gimbel est persuadé que son séjour à l’Ehpad des Capucines ne sera qu’une parenthèse.

A 96 ans, il a un objectif, s’échapper de cet hôtel 4 étoiles. Et aller voir la mer. Il demande à son fils.

Un roman qui ne profite pas du romanesque de ce dernier voyage entre le fils et le père, pour surcharger en émotion.

 

La prophétie du mal de Léonard Massoulier

A la fin du XXIème siècle, un vaisseau spatial américain est contacté par des aliens. Ils ont l’apparence des félins et des coutumes particulières, notamment leur sexualité débridée. Leurs intentions, disent-ils, sont amicales. Ils veulent rencontrer les dirigeants de la Terre.

Mais quel est leur véritable objectif ? Une étrange prophétie semble guider leurs actions.

 

Résultats du Prix Concours monBestSeller de l'Auteur Indépendant 2022 : Vendredi 9 décembre au soir.

 

25 CommentairesAjouter un commentaire

C'est dommage que ce prix ne concerne que des romans.
Où sont poésies, nouvelles, et autres textes ? Je sais qu'il y en a sur le site.
Le roman fait plus sérieux certes, et se vend ensuite plus facilement, c'est vrai... Mais c'est quand même dommage.

Publié le 17 Novembre 2022

@Catarina Viti ... et réciproquement ;-)...

Publié le 12 Novembre 2022

@Zoé Florent : que Dieu t'entende, car au point où nous en sommes, seul un miracle etc.... Mais en attendant cette charité céleste, j'ose te rappeler que charité bien ordonnée commence par soi-même.

Publié le 12 Novembre 2022

Oui, chère @Catarina Viti, on devrait y arriver, forts des enseignements passés. Donner un tout petit peu de lest à notre couverture au bénéfice de la communauté, digérer les rancoeurs imbéciles, arrêter les manipulations claniques, se respecter, cesser les insultes (même si elles ne sont actuellement que le fait de deux membres), et le tour sera joué !
Il ne nous reste plus qu'à donner l'exemple (expression surannée, mais je n'en ai pas d'autre sous la plume ;-)).

Publié le 12 Novembre 2022

A quand un traducteur google pour traduire le florentin en français ? Vivement l'I.A.
Pour que ce rêve se réalise, il suffirait de presque rien, miss @Zoé Florent :
moins de suspicion, moins de condamnations, de réquisitoires, moins de sous-entendus, moins de doléances et d'injonctions, etc.
plus de mesure, de décence, de clarté et d'intelligibilité, d'esprit de corps, de sens communautaire, etc.
On devrait y arriver, non ?

Publié le 12 Novembre 2022

"Она хороша, эта, для тех, у кого нет амнезии :-) !" (Ona khorosha, eta, dlya tekh, u kogo net amnezii). En Russe : elle est bonne, celle-là, pour qui n'est pas amnésique :-) !
Vraiment ludique, cet outil de traduction Google ;-)... Quoi qu'il en retourne, j'espère que ce rêve, tout élucubré qu'il soit, est prémonitoire, miss @Catarina Viti ; sincèrement.

Publié le 11 Novembre 2022

私は夢を見ました (Watashi wa yume o mimashita). Veut dire : "J'ai fait un rêve" en japonais. Et en finlandais : minulla oli unelma.
Enfin, brèfle, voici mon rêve, que j'ai fait tout à l'heure en passant l'aspirateur (il m'arrive fréquemment de m'endormir en faisant le ménage) :
un jour (je ne sais pas quel est ce jour, le rêve ne le précisait pas), la communauté monBestSeller se réjouira et célébrera spontanément, d'un seul élan et sans le moindre srogneugneugneu la réussite de certains de ses auteurs, ce qui justement fera d'elle une communauté.
Enfin, bzzz bzzbzzz....

Publié le 10 Novembre 2022

@monBestSeller Eh bien voilà qui va faire un Calimero heureux, l'an prochain ;-) !
Je vous remercie pour ces nouveaux éclairages et renouvelle les remerciements de mon premier commentaire.
Courage à votre petite équipe, bonne chance aux nominés, et à tous, bonne soirée !

Publié le 09 Novembre 2022

@monBestSeller l'inspecteur Gadget que je suis n'est pas devin et son esprit se posait des questions et depuis vos explications, il a tout bien compris, notamment que je pourrais vous signaler mes coups de cœur sans être membre de votre comité de lecture. Je vous remercie de votre aimable réponse et vous souhaite une bonne soirée. DC

Publié le 09 Novembre 2022

@Bruno_Guennec @Dick C. @tous les inspecteurs gadget
Il ne vous est pas venu à l'esprit que ce sont 3 personnes qui in fine décident qui sera dans la liste. Oui 3 personnes chez nous (dont moi) qui recueillent les opinions, les mails qui remontent., lisons et jugeons (si ça vaut le coup ou pas).
Et que malgré toutes les failles humaines possibles et certainement aussi les erreurs, oui nous décidons ce qu'il nous semble opportun de présenter., que c'est notre responsabilité que nous engageons auprès de professionnels. Et pas celle de notre mCL.( Lecteurs qui nous sont néanmoins indispensables pour filtrer). Par ailleurs nombre de mails remontent de membres qui ne sont pas du mCL et nous en tenons compte). Donc pas d'opacité, oui c'est nous...
Quand aux polars, @Zoé Florent( oui nous en avons eu), et cette année nous avons la chance d'avoir recruté deux nouveaux éditeurs sensibles à ce genre qui nous permettront d'être plus opérants. Et merci d'avance de nous aider à repérer les livres policiers auxquels ils pourraient être sensibles.
Christophe Lucius

Publié le 09 Novembre 2022

Il n'est pas raisonnable de chercher une logique à tout prix. Peut-être est-il plus simple de se réjouir pour les onze sélectionnés. C'est mon point de vue et je vais tenter de le justifier.

Une logique aurait pu être de sélectionner, pour le prix Concours, à un moment m (par exemple le 1er novembre 2022), les onze premiers du classement mBS :
- Sexy lidylibertine/Ma double vie, de Lidy Williams (n°1)
- Destinées amoureuses, de Florence Ollivier (n°2)
- Avant de tout oublier, de Lucien Rigolini (n°3)
- (...)
- L'ultime vision, de Annie Pic (n°11).
Ce n'est pas cette logique qui a été choisie.
(Les onze ouvrages sélectionnés sont respectivement classés au moment où j'écris :
153, 248, 195, 202, 70, 135, 86, 115, 114, 41, 20.)

Maintenant, si on regarde les interventions de membres du club de lecture (mCL) sur les 11 bouquins en lice, que voit-on ?
1) Chris Martelli (5 étoiles) ; Catarina Viti (1 com')
2) Sandrine C (5 étoiles)
3) Lila L (5 étoiles) ; Catarina Viti (1 com')
4) Chris Martelli (5 étoiles) ; Cécile Labate (5 étoiles) ; Antoine Loiseul (5 étoiles) ; bernadette L (5 étoiles)
5) Lila L (5 étoiles) ; Sandrine C (5 étoiles) ; Catarina Viti (1 com')
6) Raphaël M (5) ; Cécile Labate (5) ; Berthe C (5) ; Eva Verna (5)
7) Cécile Labate (5) ; Sandrine C (5) ; Antoine Loiseul (5)
8) bernadetteL (5)
9) Chris Martelli (5)
10) Lila L (5) ; Eva Verna (1 com') ; Catarina Viti (1 com')
11) Gaspard du Gévaudan (5) ; Raphaël M (5) ; bernadetteL (5).

Alors ? Que peut-on en conclure ?
Que Catarina Viti ne vote pas mais laisse seulement des commentaires (4 en tout) ?
Que tous les autres mettent 5 étoiles (sauf Eva Verna : une fois 5 étoiles, une fois un commentaire) ?
Qu'il vaut mieux être pote avec :
- Chris Martelli (3 sélections)
- Sandrine C (3 sélections)
- Cécile Labate (3 sélections)
- Lila L (3 sélections)
- bernadetteL (3 sélections) ?

Ou surtout avec Sandrine C (voix unique pour le 2e livre sélectionné), Lila L (pour le 3e), bernadetteL (pour le 8e) ou Chris Martelli (pour le 9e) ?

Et si ces pseudo cachaient une seule et même personne ??? (je blague)

Notez aussi que chacun de ces lecteurs a également voté (5 étoiles) pendant la saison 2022 pour d'autres livres que les 11 sélectionnés... livres qui ne font pourtant pas partie de la Liste.
Ce qui signifie que leurs voix comptent mais qu'ils ne font pas la pluie et le beau temps.

Pourquoi chercher plus loin ?
Sauf erreur de ma part (je n'ai pas vérifié) aucun des membres du CL dont les votes ont compté cette année ne sont eux-mêmes auteurs (et, à coup sûr, aucun n'est auteur d'un des 11 livres sollicités).
Il y a donc des lecteurs qui passent du temps à lire et à mettre des notes ou des commentaires.
Ils ne sont pas juges et parties.
Ils le font gracieusement par goût, par envie de participer au rêve mBS (qui se concrétise d'année en année comme le montre cette sélection 2022 de grande qualité).
Que demander de plus ? La perfection, la logique, la transparence ? A-t-on besoin de ces trucs pour s'amuser, passer agréablement le temps ?
Un monde parfait, logique, transparent me ferait plus flipper qu'un joyeux bordel organisé où le coup de coeur, l'improvisation, le feeling, l'amitié, tout un tas de bazar humain et convivial joue son rôle.

Publié le 09 Novembre 2022

Amusantes ces micro secousses qui font des flops, invariablement lestées du poids des non-dits.
Réponses factuelles à qui se reconnaîtra et qui n’engagent que moi (qui, grillée pour grillée, déjà virée, ne risque plus grand-chose ;-)) :
- Calimero ! Pourtant allergique à toute forme de persécution, j'ai toujours craqué pour ce petit pioupiou noir et sa coquille d'oeuf ;-) !
- Prix Concours 2021 : 2 thrillers, dont un récompensé « Le gosse ».
- Prix Concours 2020, un seulement (non récompensé), mais un autre, repéré par Aresior, qui a été édité : "Extases", de Silas-Phileas. Cette même année, une femme nominée pour dix hommes ; personne ne l'a pointé, à part ma pomme, en rappelant le mini tollé qui s'était produit deux ans plus tôt alors que les femmes nominées étaient majoritaires (dans une proportion moindre, pourtant). Quand les femmes, au lieu de se crêper le chignon, seront capables de s’inspirer de la solidarité masculine, elles auront fait un grand pas en avant pour leur genre ;-) ! Mais je m’égare…
- Prix Concours 2022 ; zéro thriller. Aucune idée de la raison. Je ne fais que de rares exceptions à mon goût pour d’autres genres, aussi ne puis-je affirmer que ce soit produit quelque préjudiciable loupé. J’ai aimé lire ici ceux de Calimero et d’Hubert, cependant.
- Top 3 des meilleures ventes de nos jours : 1- la littérature dite blanche (généraliste et contemporaine) ; 2 : le polar ; 3 : la romance. C’est comme ça ; on n’y peut rien ; c’est factuel. Inutile de se lamenter. Inutile d’imposer son point de vue. Inutile d’opérer des coups bas pour espérer changer cet état de fait ; ils sont aussi désagréables pour ceux qui les reçoivent que vains.
- La nouvelle de Donovan Letch n’a pas été mise en avant car jugée trop courte, je confirme.
- Si l’anonymat de certains membres du mCL, l’opacité des leurs critères de sélection, l’absence de concertation ont créé une ambiance suspicieuse de longue date, il n’est pas normal que les quelques membres non anonymes aient à supporter les doléances d’auteurs qui s’interrogent, en toute légitimité. Cela fait des années que je demande à MBS plus de transparence. À bon entendeur…
- J’ai écrit la nouvelle « Peste, PN au féminin ? » en 2018, inspirée par Jezzabel et ses multiples pseudos. Cela devient pénible d’avoir à justifier ses moindres faits et gestes, ici et ailleurs.
Bonne journée !

Publié le 09 Novembre 2022

Bonsoir à tout le monde et en vrac. À vrai dire, je n'ai jamais rien compris au processus pour sortir du lot un ouvrage plutôt qu'un autre, bien que j'aie posé plusieurs fois la question, sans obtenir de réponse. Donc, étoile ou pas ne rentre pas en ligne de compte, ravie de le savoir ! Quel rôle joue le club, finalement ? Je regrette de ne pouvoir en faire partie pour signaler un ouvrage qui retient mon attention, car je suis malvoyante, surtout sur écrans, et que pour moi lire un ouvrage de centaines de pages qui m'accroche me demande beaucoup d'efforts. Loin de moi l'idée de dénigrer les nominés que je n'ai pas lus, mais je rejoins Antall dans ses réflexions sur les choix des ouvrages tournant autour de la même ligne éditoriale alors qu'il existe d'autres genres littéraires à explorer dans les nombreux onglets. @Bruno_Guennec, oui, un auteur et moi avons découvert celui que vous citez au printemps dernier pour son roman "là où finit le ciel", une lecture qui se mérite et que je ne peux me sortir de la tête, comme celles que j'aime relire, ici ou ailleurs, et malgré nos nombreux appels du pied, il n'a pas été remarqué, ni sur ce roman ni sur sa nouvelle extraite du "divorcement", roman qu'il avait posté, peut-être en début d'année (que j'ai loupé à l'époque !) et qui lui avait valu une volée de bois vert. Bien sûr que sa nouvelle est trop courte pour une nomination, mais j'ai déjà vu des petits cœurs sur des nouvelles. Finalement, pour bien le connaître, je sais que pour lui l'important et le principal n'est pas là, mais ailleurs !!! Merci à tous pour le partage.

Publié le 08 Novembre 2022

@ANTALL, entre deux mouillettes : je tiens le polar et le thriller en très haute estime. D'ailleurs, tenez, puisqu'on en parle, j'apprécie tous les genres à partir du moment où l'affaire est bien menée. Tenez-vous le pour dit ! (Vous avez des poules, vous aussi ?)

Publié le 08 Novembre 2022

@Catarina Viti Vos posts sont toujours savoureux, même si je ne partage pas souvent votre point de vue. Vous dites "Divertir est le souci de certains romanciers", parfaitement d'accord, "quand d'autres cherchent à étonner, déranger, bousculer, changer le regard sur la société". Pardon, mais on trouve tout cela chez les bons polardeux. À travers le prisme d'une enquête, d'une aventure, et non par le biais d'un récit qui se regarde le nombril tout en enviant son trou de balle.
Enfin bref, mon propos n'est pas de remettre sur le tapis l'éternel débat entre romancier et/ou écrivain. Comme vous l'avez précisé très justement, on ne peut pas satisfaire tout le monde et les critères de sélection, outre affectifs, sont peut-être aussi mercantiles que le nombre de pages ou l'aboutissement du texte... Allez, un œuf coque, deux mouillettes et ça repart ;-)
Amitiés,
Norin
PS : en tout cas, tous les nominés le méritent grandement

Publié le 08 Novembre 2022

Bonjour @Dick C.
J'ai lu et énormément aimé "Bureau des conciliations" (vous avez vu, il est dans le "mur" "côté lecteurs", c'est déjà une valorisation, ça, non ?), texte auquel j'ai (pseudo : Georges Douby Saint-Clair) mis sans hésiter les 5 étoiles (la personne qui en a mis 4 a justifié ce choix et penser que c'était fait exprès pour empêcher une sélection comme livre + ne me semble pas juste : regardez les autres sélections de livres +, vous verrez qu'il y en a avec des 4 étoiles).
J'ai demandé à Donovan Letch de m'envoyer *Divorcement* dont "Bureau des conciliation" est extrait. Je suis en train de le lire, je me régale, et si ce roman était mis en ligne (ce que j'ai suggéré) je le défendrais bec et ongles pour une sélection et un prix.
Mais on est bien d'accord que là on parle de livres sélectionnés pour le prix Concourt ? Donc, même si "Bureau des conciliations" avait été sélectionné livre + de la semaine, il n'aurait de toute façon pas fini sélectionné pour le prix C. car trop court (4 pages).

Publié le 08 Novembre 2022

Bonjour @ANTALL, je ne suis pas bonne (il paraît même que je suis une peste) et je ne vous expliquerai certainement pas le pourquoi du comment, vu que, malgré les apparences, je ne suis d'aucune utilité dans la sélection pour le Prix Concours (je me garde même de faire des recommandations). Mais voici tout de même ma réponse (et j'en dédie, une partie, celle de son choix, à @Dick C. (salut, ô vous)).
Choisir deux ouvrages par semaine parmi les tonnes de manuscrits postés sur le site relève, à mon sens, de la haute voltige. Dans mes premières années ici, nous nous contentions d'un seul livre hebdomadaire.
Si des bons bouquins passent à travers les mailles du filets ? Assurément ! (Je pleure toujours sur le passage par pertes et profits du roman de David Naïm : *Allotropismes*. Mais comment faire autrement ? car cet *Allotropismes* qui m'a plu ne vous intéressera peut-être pas.)
Donc, lesson one : on ne peut pas faire plaisir à tout le monde.
Ensuite, soyons clairs : quelle est la finalité de la sélection ? Proposer à des éditeurs un bouquin qu'ils se sentiraient de signer dans leur Maison. Dunque : faut qu'ça colle ! au moins un petit peu. Et je trouve, en l'occurrence, que des livres à contre-courant (genre *Exit Aphrodite* ou *Dispersion* qui relèvent de la littérature classique) fassent partie de la sélection est déjà un gros pari que fait l'équipe mBS.
Ensuite (et cela est très personnel), vous écrivez : "Divertir devrait être le souci premier du romancier". Je ne le pense pas. Je pense plus juste d'écrire : "Divertir est le souci de certains romanciers, quand d'autres cherchent à étonner, déranger, bousculer, changer le regard sur la société, etc."
Après, je suis d'accord avec vous : je ne vois ni polar ni thriller dans la course au Prix Concours. Peut-être parce qu'aucun de ceux qui ont été présentés durant l'année n'était à "la hauteur" (?). Franchement, je ne saurais vous le dire, et cela pour une raison simple : j'en lis rarement.
Comme dirait Caliméro : "C'est trop injuste", mais la société est injuste, mon cher ANTALL.
Allez, zou, va, bonne continuation !

Publié le 08 Novembre 2022

bonjour@ANTALL vous me l'enlevez de la bouche, de mes doigts serait plus exact et je vous rejoins dans vos constatations. J'ajouterais mes propres interrogations. J'ai cru comprendre que seuls les membres du club des lecteurs peuvent signaler un coup de cœur. Il est donc fort dommage qu'un lecteur lambda ne puisse le faire. Combien sont-ils ? Quelles sont leurs compétences en la matière ? Font-ils preuve de neutralité ? Dernièrement, un petit bijou, remarqué par plusieurs lecteurs, s'est vu attribué 4 étoiles par l'un de ces membres à la seule fin qu'il n'obtienne pas le petit cœur. Je suis inscrite depuis 7 ans sur ce site, je lis de véritables petites pépites en écriture, dans des thèmes qui sortent des cadres de la chouinerie (et autres que l'on a déjà lus mille fois, ailleurs), très très rarement remarquées par un petit cœur et, si oui, qui ne sont pas allées jusqu'à la nomination. Ces ouvrages sont pourtant aboutis, mis en page et valent à mes yeux les livres édités chez de véritables ME. En conclusion, nous ne sommes pas nés de la dernière couvée et nous savons ce que sont tous les concours.

Publié le 08 Novembre 2022

Je vais faire mon Caliméro, deux secondes. Ici, qu'avons-nous ? Récit d'amour charmant, témoignage poignant, exil historique, drame, roman de famille, maladie, mari qui s'éloigne, héroïne romantique, vie sous emprise, dernier voyage poignant, science-fiction hallucinée. Tout cela est très bien, très écrit, très émouvant, bravo et respect aux auteurs...
La sélection est diversifiée, certes, mais quid des polars ? Des thrillers ?
Le divertissement, l'aventure, l'évasion ne sont tout de même pas des gros mots que je sache. Et à mon sens, leurs vertus sont bien plus nécessaires (j'allais écrire salutaire) que l'introspection, le récit dramatique, le témoignage (dramatique aussi) ancré dans un morne quotidien, lesquels, tout "littéraires" qu'ils soient, ne me renvoient qu'à une réalité prodigieusement ennuyeuse.
En tant que lecteur d'abord, d'auteur ensuite, je cherche qu'à fuir ce confinement d'angoisse.
Divertir devrait être le souci premier du romancier, mais ce n'est que mon avis.
Néanmoins, là encore, ce n'est pas un gros mot.
Pitié, qu'on ne me ressorte pas l'éternel refrain "le polar, le thriller, c'est pas de la littérature", cela ne ferait que confirmer aux anglo-saxons la condescendance française en la matière. Certes, je suis le premier à reconnaître que beaucoup d'intrigues sont éculées, et que le genre tourne en rond, mais allez dire à Spielberg que "Les Dents de la mer", c'est pas du cinéma !
Mes héros sont aussi des personnages du quotidien, ordinaires et imparfaits, esquintés par des traumatismes familiaux, professionnels ou affectifs, à ceci près que je leur fais vivre des aventures extraordinaires (en évitant les forêts obscures et autres serial-killers à la mode). D'où ma coquille d'œuf sur la tête. Le jubilatoire de l'aventure, je ne le retrouve pas dans cette sélection.
Si quelqu'un avait la bonté de m'expliquer pourquoi...

Amitiés, Norin
https://www.monbestseller.com/manuscrit/13883-sommeil-noir

Publié le 08 Novembre 2022

Bonjour. Je me joins à tous les autres concurrents pour féliciter toute l'équipe de MBS pour son travail et les remercier de nous offrir, à nous les auteurs indépendants, la possibilité de se voir reconnu. Bonne chance à tous les autres que j'aurais le plaisir de rencontrer lors de la remise des prix à Paris le 9 Décembre.

Publié le 07 Novembre 2022

Je remercie l'équipe du site pour leur travail de l'ombre, afin de nous mettre en lumière. Je suis touchée et fière de faire partie de votre sélection. Danke.

Publié le 05 Novembre 2022

Très fier et très heureux que mon livre ait été choisi ! Merci à mBS et bonne chance à tous !

Publié le 05 Novembre 2022

Je n'ai pas lu tous les romans sélectionnés, mais il est clair que la qualité littéraire est au rendez-vous et dans des genres variés, cette année encore.
Bonne chance aux nominés et, comme le souligne Michel, no stress ! Avoir été repéré parmi des milliers d'auto-édités est déjà une belle récompense ;-).
Merci aux travailleurs de l'ombre que sont les gestionnaires de MBS, et, bien sûr, merci aux éditeurs qui se joignent à eux pour favoriser l'émergence de nouveaux talents.
Bonne journée !

Publié le 04 Novembre 2022

De la romance moderne au récit romantique comme on n'en fait plus, du fait de société à l'histoire revisitée, et puis quoi encore ? De la SF au témoignage. Et ce n'est certainement pas tout... Rarement, me semble-t-il, la sélection aura été aussi diversifiée !
Les éditeurs, journalistes et libraires y trouveront des ouvrages et des livres ; des textes rédigés, et des recherches d'écriture, d'ambiance, d'air ; du quotidien et du littéraire...
Joli casse-tête pour savoir à quel livre donner une plus large audience.
mBS grandit, c'est le moins qu'on puisse dire !
Bonne chance à tous les livres.

Publié le 03 Novembre 2022

Le principe du Prix Concours monBestSeller de l’Auteur Indépendant fait honneur aux administrateurs de la plate-forme. Leur travail en coulisses est énorme. Ils méritent notre estime et notre soutien.
Merci aussi aux membres du mCL qui tout au long de l'année, mettent leur temps disponible au service des nouveaux auteurs qui tentent leur chance en se publiant sur monBestSeller.
Si en plus cette année 2022 est un "Grand millésime", de quoi se réjouir pour les auteurs nominés.
J'en parle d'autant plus librement que je ne suis pas auteur nominé.
Je constate avec plaisir que le nombre de membres du jury augmente au fil des années, ce qui signifie que l'audience de monBestSeller à l'extérieur est plus large chez les éditeurs.
Auteurs nominés pour ce Concours de l'Auteur Indépendant 2022, je vous assure de mes pensées positives pour vous aider à supporter le stress qui, je n'en doute pas, vous perturbera tout ce mois de novembre et jusqu'à la publication du résultat.
Bonne chance... et toutes mes félicitations pour vos écrits qui ont su retenir l'attention des lecteurs !

Publié le 02 Novembre 2022