Actualité
Du 03 nov 2021
au 03 nov 2021

Prix littéraire 2021 : routine et faits nouveaux

La ronde des Prix reprend. Même si on les critique, ils ont pour mérite d’être le nerf commercial de l’édition et bien sûr de révéler de nouveaux livres et de nouveaux auteurs. Si l’on ne peut parler d’un secteur sinistré, c’est un secteur ou il y a beaucoup de monde et ou l'on gagne peu. Les Prix corrigent cette donnée.
Mohamed Mbougar Sarr, lauréat du Prix Goncourt 2021Mohamed Mbougar Sarr, lauréat du Prix Goncourt 2021

Comme le loto, un Grand prix littéraire protège 4 / 5 ans de Chiffre d'Affaire d'une bonne Maison d'édition, déclare Mohammed Haissaoui responsable du Figaro littéraire. Si le Marketing du livre a peu varié ( quasi exclusivement à travers les grands RDV media et les prix),  les lobby font partie intégrante du travail de la profession.

Après une année 2020 punitive, la ronde des Prix littéraires reprend. Quelques faits dominants

Retour aux festins chez Drouant pour le Goncourt. La crise sanitaire n’a pas remis en question les traditions, et si le précédent Goncourt s’était fait en visioconférence avec la fermeture des librairies, comme sombre auspice en 2020, c’est le grand retour de la tradition.

Goncourt : les petites Maisons auraient elles leur chance ? La fin du Galigrasseuil ?

 Fait nouveau cependant : les grandes Maisons locomotives ne sont plus les seules à tracter le Prix. La plus secrète mémoire des hommes du Sénégalais Mohamed Mbougar Sarr et Milwaukee Blues de Louis-Philippe Dalembert, tous deux en finale et promus par de petites Maisons défient les traditionnels Flammarion et Gallimard.
Les éditions Philippe Rey et Sabine Wespieser deviennent ainsi des challengers des mastodontes Hachette et Madrigall.  Sabine Wespieser souligne la force symbolique de cette sélection, (qui évoquerait un retour aux sources de la découverte de talents purs), mais aussi la signification économique de nouveaux choix (le dernier Goncourt de Le Tellier a approché le million d’exemplaires). 
En remportant le Prix Goncourt Mohamed Mbougar Sarr, le plus jeune lauréat de toute l'histoire du Prix, édité par Philippe Rey prouve la souplesse et la nouvelle ouverture d'esprit de l'institution.  

Un même auteur peut il gagner deux Prix littéraires?

Christine Angot, lauréate « émue » du Médicis fut aussi « Goncourable »
Si le président de l’Académie Goncourt ne souhaite pas offrir un second prix au nom d’un frein à la promotion de la diversité des livres mis en avant dans les librairies, rien ne l'interdit. Ce sont les jurés qui ont décidé.
Seul Romain Gary, sous le pseudo d'' Emile Ajar a réussi à piéger le jury et remporter deux fois le titre du Goncourt..
En revanche Goncourt et Renaudot ont été gagnés par des auteurs Philippe Heriat pour sa saga des Boussardel (avant et après guerre) et le Belge François Weyergans, plus célèbre et plus récent (1992 et 2005). Néanmoins, ces deux Prix ne peuvent être attribués la même année.
La palme d'or du cumul des Prix revient à Andreï Makine qui réalise un triplé Goncourt, Goncourt des lycéens et Médicis en 1995. L'auteur du "Testament français", russe de langue française reste un cas de figure unique.

Amélie Nothomb, locomotive de ventes d’Albin Michel n'est plus la damnée des grands Prix .

 Amélie Nothomb (Premier sang) finaliste et vainqueur du prix Renaudot vient de le remporter face à trois autres écrivains, Nicolas Chemla (Murnau des Ténèbres) et Abel Quentin,(Le voyage d’Étampes) , Anne Berest (La carte Postale). Dans Premier sang (Albin Michel) l'auteure décrit les mémoires imaginées de son père récemment décédé.

8 tours de vote pour le Prix Femina

Phénomène rarissime, Clara Dupont-Monod, présentée comme un outsider remporte le Prix Femina, S'adapter  raconte l’arrivée d’un enfant handicapé dans une famille. L'auteure a bénéficié, semble-t'il, d’une guerre de tranchée des finalistes les plus probables. Ce qui ne retire rien au talent de l’auteur pour un roman magnifique.

Le Prix Femina étranger couronne une femme : Amet Altan, pour Madame Hayat, un livre qui décrit la Turquie de manière allégorique. Ecrit durant son emprisonnement, ce livre peut sauver son auteur. La littérature est aussi un engagement politique, .

Et le Prix Concours monBestSeller ?

S’il est noyé dans des centaines de prix, il a pour vertu d’avoir une caractéristique unique qu’aucun autre prix ne peut revendiquer : récompenser par l'édition une sélection de livres (non édités) déposés sur le site monBestSeller.
Terreau des talents méconnus, des auteurs non édités, des écrivains isolés, il requiert une mobilisation permanente de nos équipes qui ont une mission particulière : celle de détecter des talents qui ne sont portés par aucune Maison d’Edition, ni attaché(e)s de Presse.

Les média de vos livres, les relais presse de vos ouvrages, c’est vous. Si vous ne vous faites pas promoteurs de vos romans, qui le fera ?
Soyez nombreux à procéder aux votes du Prix Concours des lecteurs.
Dites à votre entourage de lire et  de soutenir les meilleurs ouvrages.

Un billet bien sympathique, permettant un bref récap', ma foi bien intéressant ! Merci !

Publié le 06 Novembre 2021