Auteur
Du 28 déc 2021
au 28 déc 2021

UNE RENCONTRE TOXIQUE

Emmanuel Debardat nous raconte une rencontre apparemment équilibrée. Mais les opposants sont-ils à armes égales ?
Lutter contre des ennemis invisibles : une rencontre Lutter contre des ennemis invisibles : une rencontre

Il y a un âge pour tout faire et tout ne doit pas être fait. Néanmoins, certaines attirances sont plus fortes que d'autres. Comme disait un certain Oscar Wilde « le seul moyen de se délivrer d'une tentation, c'est d'y céder... ». Si vous voulez éveiller votre curiosité alors, suivez la nouvelle contée par Nathalie Twardowski pour l'appel à l'écriture monbestseller « rencontre ».

 

Le mot désir prend donc tout son sens dans ce tête-à-tête. Synonyme d'envie, il invite à pécher. Ainsi, nos erreurs proviennent  souvent de nos faiblesses.Voici la mienne.

Un affrontement, presque inévitable à l'adolescence, opposant l’indétrônable qui a connu très peu d’échecs, à une jeune fille frêle, inoffensive, désireuse de découvrir le Nouveau Monde.

La première sait d'emblée qu'elle gagnera. Elle a un avantage sur son adversaire et non des moindres : la génétique. Bien que courageuse et déterminée, la seconde ne se doute pas un seul instant de la puissance de l'hérédité, qui fait d’elle une proie facile. De plus, elle ne croit pas mal faire en imitant les autres, les plus grands.

La détentrice du titre se tient proche. La régularité de son tube blanc cylindrique doté au bout d'un embout de couleur, rehaussé d'un parfum particulier lui procure un certain charme. D'ores et déjà, tant de fois itérée, la prochaine étape n'est plus une surprise pour elle. Pour apporter du plaisir à son opposant, elle doit souffrir et se courber pour mieux le contrôler.

L'innocente la tient en main et s'interroge. Comment ce bâtonnet rembourré pourrait-il gagner la bataille ? La nocivité qu'on lui octroie est certainement absurde. Pourquoi laisserait-on une criminelle en liberté agir comme bon lui semble ? Comment peut-elle survivre à cette calomnie depuis des millénaires ? Pourtant, elle sort toujours aussi victorieuse de ses combats. N'a-t-elle donc pas trouver de rivaux à sa taille ?

L'aînée est si petite et menue que c'est une affaire de cinq ou dix  minutes tout au plus, pense la jeune timorée. Comme la réaction de la cadette dépend de cette première volée, l'inextirpable attend pour jubiler et laisse la mignonne s'éteindre avec l'inhalation. La tant attendue est impardonnable et la fait tousser comme à beaucoup d'habitués. Rien ne presse. La suite l'intéresse. Et la jeune s'empresse d'aspirer une autre bouffée plus en douceur pour décider du sort de cette dernière. Ce qui ne lui déplaît pas. Elle aime ce goût et s'amuse des volutes de fumée qu'elle expulse maladroitement. La victorieuse s'abaisse, n'en déplaise à la benjamine qui libère sur son visage les prémices d'une réussite. La fin du premier round arrive et elle, est toujours debout tandis que sa rivale gît au fond d'un récipient à côté de consœurs tout aussi mal en point.

Partie gagnée pour la jeune fille. La méchante est mise à mal, elle est grillée. Du moins, c'est ce qu'elle suppose en l'observant. Se sent-elle mieux et plus forte ? Elle ne saurait dire. Elle y trouve un côté chic, mais cela mériterait un deuxième essai et une seconde réflexion pour exprimer son vrai ressenti .

Elle a donc l'idée d'acheter un paquet tout neuf pour avoir une réserve. Le renouvellement de l'expérience apporte son lot de bienfaits. Elle se sent plus légère, moins stressée. Les jours passent et la diablesse, sournoise, est toujours là quoiqu'elle fasse, lui permettant d'avancer dans la vie,  l'aidant à affronter de front les affres de la vie quotidienne. Au fil du temps, sa rivale est devenue son amie, croit-elle, en continuant de vénérer ce cylindre journellement, et ce, plusieurs fois. Mais  quelques années plus tard, la jeune fille qui a, entre temps, connu la joie de la maternité, ressent les premiers méfaits sur sa santé. Elle se bat en tant que femme pour ses enfants, s'acharne et finit par se débarrasser de cette intruse et l'ignorer.

Laquelle des deux sort victorieuse de ce long combat ?

Certes, la seconde s'est battue avec courage et ténacité, mais cette diablesse, madame Nicotine, a laissé derrière elle des traces indélébiles. Au fond d'elle, elle se gausse. D'autres challengers l'attendent...

 

 

@Boris Phillips
Merci pour votre commentaire et votre conseil.

Publié le 03 Janvier 2022

Votre texte, @nathalieT, est foisonnant à l'extrême... presque à en devenir broussailleux : faute d'une attention soutenue, on se perd facilement dans les tenants et aboutissants du rapport dominant / dominé.
Fort heureusement, le tout est fort joliment enrobé de la subtile richesse d'un vocabulaire poétique parfaitement maitrisé... l'ensemble est plaisant à lire !
Merci de ce partage.
Cordialement.
Philippe.
P.S. Méfiez-vous de certains qui, sous couvert de conseils se voulant avisés, ne cherchent qu'à vous attirer vers de vilaines chausse-trappes... rassurez-vous, ce n'est pas mon cas.

Publié le 02 Janvier 2022

@Eva Verna et @madline
Merci pour votre commentaire encourageant.
Je souhaite à tous de bonnes fêtes de fin d'année

Publié le 31 Décembre 2021

@madline
merci pour votre commentaire qui me permettra d'avancer. Je dois me mettre un peu plus dans la peau du lecteur pour qu'il dissocie les personnages. Je voulais certes évoquer ici un jeu et un combat mais surtout faire apparaitre l'innocence et la naïveté de la jeune fille.

Publié le 31 Décembre 2021

Un joli exercice de style subtil et délicat

Publié le 31 Décembre 2021