Auteur
Du 27 juin 2022
au 27 juin 2022

FAITES VOS JEUX !

Ah... quand on lit le texte de Thomas Vignault, on se sent bien étriqués dans nos récits de Double jeu, nos marivaudages farceurs, et nos ambiguïtés à double sens...L'auteur nous parle de cieux, de galaxies, d'univers... Le double jeu ne s'assimile pas au rôle double que certains de nous jouent mais à un immense jeu de cartes mal réparti qui permet à chacun de jouer sa partition. Le jeu n'est pas double, il est multiple et infini.
La nouvelle de Thomas Vignault pour l'appel à l'écriture Double jeuLa nouvelle de Thomas Vignault pour l'appel à l'écriture Double jeu

            La nature semble se complaire dans une sorte de double, voire de triple jeu des plus énigmatiques : Astrophysiciens, physiciens, théoriciens, mènent l’enquête depuis des lustres. Ils ont élaboré des théories, des modèles et des axiomes, pour tenter de voir et comprendre ce jeu opaque de l’univers, en vain ! En tout cas presque ! Alors, qui va gagner à la roulette de la théorie ultime ?  

            Il y a un âge où l’on ne se demande rien et il y a un âge où l’on se demande tout. L’humanité est comme cet enfant qui apprend à grandir intellectuellement parlant et à parfaire sa connaissance et sa maîtrise des choses. Cependant, nos équations et nos algorithmes n’ont aucun sens dans l’absolu : ils n’induisent que des applications. Seules, les articulations principales du "système univers-vie" pourraient parler à celui ou celle pouvant déchiffrer son jeu, tel décrypter un message ou un dialecte ancien fait de glyphes ou de hiéroglyphes : sacré Champollion ! 

            C’est comme le temps ! Est-ce une mesure faite de chiffres avançant continuellement comme l’on pourrait le croire ? N'est ce point en réalité une déclinaison cyclique de l’une des cartes du jeu de l’univers - la transformation de la matière et de l’énergie générale - conçue par les hommes afin d’organiser leur sélection, compétition et survie. Dans l’absolu, le temps n’existe pas, il s’agit d'une modélisation à fragmentations de cette transformation infinie. 

            Nous croyons des choses par habitude, alors qu’en fait, il se cache d’autres réalités sous-jacentes en filigrane. Le prisme du jeu de cartes de l’univers est notre principal jeu de clairvoyances pour continuer à exister tels que nous existons aujourd’hui. 

            Est-ce que notre disparition partielle engendrerait un univers sans entendement "où" tout recommencerait à zéro, quelque part ?  

            Si personne ne renvoie de balles de ping-pong ou ne cherche à viser ou à terrasser l’autre, quel est l’intérêt de tout ce jeu ? Est-il possible de stopper la compétition dont se nourrit le système ? Certes, il y a l’intérêt immédiat des instincts et des émotions triviales et individuelles et il y a l’intérêt de la raison et de la logique d’une évolution collective inéluctable. Certains, tels des dinosaures illettrés et aveuglés, ne veulent ou ne peuvent rien savoir ni de l’un ni de l’autre. D’autres, forts de curiosité et de réflexions, continuent de mener l’enquête dans ce capharnaüm indifférent et sourd à toutes nos frasques.  

            Alors, à quoi bon s’insurger contre les guerres ? Même un débile mental en comprendrait instinctivement le sens et la raison ? Cette partie de poker mortelle commencée depuis Néandertal et même bien avant, certains prétendraient qu’elle serait inutile alors qu’ils utilisent l’énergie d’origine nucléaire pour éclairer leurs vies nocturnes ! La peur et l’ignorance font dire tant de choses ! Pourtant, les jeux de chacun sont exactement les mêmes ! Les chances de gagner ou de perdre sont parfaitement identiques ! Il n’y a que le jeu de cartes de l’univers qui possède déjà trois As ! Cependant, soit, nous comprenons désormais que son jeu de cartes ne vaut rien sans nous pour le faire exister, ou soit, nous le comprendrons peut-être un autre jour dans une autre dimension !  

            Alors, ce jeu de carte de la nature si énigmatique, quel est-il ? Ce qu’il y a de si particulier dans son jeu : c’est que les dinosaures n’ont fait que perdre et gagner leur partie qu’à travers nous. Voici ce jeu de trois cartes du système que nous détenons en partie entre nos mains : il existe la carte du principe de transformation générale omnisciente, celle du langage anthropique et celle d’un principe ultime co-émanateur. Ce jeu de trois cartes "s’amuse" en circuit fermé auto-induit pour le pire et pour le meilleur ; le gain : une éternité absolue ou un néant partiel ! 

            Jeux de hasard, jeux de société, jeux d’argent, jeux mortels, jeux dogmatiques alimentés d’ennui, de folie, d’ignorance, de vice, de peur, de déchéance, d’inconnu et de plaisirs : et qu’en est-il des voyages interstellaires ? 

            Curieusement, aucune religion ne semble vouloir exhorter les hommes à s’élever au-delà des cieux et ce n’est pas faute d’avoir écrit des millions de pages pour les guider sur Terre : la force de gravité leurs occultait déjà la vision de nos futures fusées ! Que de révolutions en tout genre : amis terriens, faites vos jeux !  

 

 

@Thomas Vigneault, voilà une réflexion bien pessimiste quant à la recherche d'une explication rationnelle de l'existence. Quand on ne se retrouve pas, voire qu'on se perd totalement dans toutes ces hypothèses pourquoi ne pas tout simplement profiter de ce que nous offre la vie sans se torturer l'esprit?

Publié le 18 Juillet 2022

Les contributions se succèdent, mais il est tout de même hallucinant de constater que nul, dans les parages, ne semble savoir ce qu'est un double jeu. (Les traîtres de tout poil ont encore de beaux jours devant eux.) Total : le malheureux préposé aux chapeaux de mBS se voit contraint de nous servir des tortillements et des détournements de sens - auxquels lui-même ne croit pas, de toute évidence -, afin d'essayer de nous faire gober que les textes proposés s'inscrivent dans le thème imposé. Nous prend-on pour des prunes ?

Publié le 27 Juin 2022