L'esprit vagabond

389 pages de LaurentlesaxIV
L'esprit vagabond LaurentlesaxIV
Synopsis

L'histoire étrange d'un voyage surnaturel... par le biais de la découverte d'un manuscrit improbable sur le bureau de Serge, à son réveil.

Un voyage à travers le monde, les hommes, les conditions. L'histoire d'une découverte de soi, des autres. Une histoire d'amour aussi, car que serait la vie sans amour ?

Publié le 23 Avril 2020

Les statistiques du livre

  4516 Classement
  8 Lectures 30 jours
  784 Lectures totales
  -295 Progression
  0 Téléchargement
  5 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

1 commentaires , 1 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
4
Eh ben dis donc le mec, il prend cher! un petit aperçu des baffes qu'il prend dans sa gueule dans votre récit! Page 15 : « Peut-être n’avait-t-elle finalement aimé que ça, son amour pour elle, juste son amour mais pas lui » Page 16 : « Garde donc le bureau . Tu as de toute façon passé bien plus de temps sur lui que sur moi…. Vous ferez un bon couple ». Page 17 : « les pages se tournent… les dessins, même les plus soignés, même ceux qui ont pris tant de temps à être tracés, sont destinés à être un jour, effacés, gommés par la vie ou ce qu’on en fait. Ils ne sont rien que des brouillons, toujours, dans cette quête éternelle. Rien ne dure. Jamais », Ah ben c'est joyeux, j'ai limite envie de me mettre une balle dans la tête, tellement cette phrase, elle est optimiste! Mais sinon j'ai kiffé votre histoire, elle est cool et puis le personnage principal, je l'aime bien, il est original, cela fait plaisir un mec qui sort des sentiers battus, il est solitaire, artiste, un peu torturé, écrivain, poète, un mec comme je les aime quoi!
Publié le 15 Mai 2020

LaurentlesaxIV Vous êtes donc un serial auteur ? Je vais aller exercer ma curiosité sur d’autres de vos récits, car je crois que j’aime comment vous écrivez mais que ce sujet là m’a ennuyé. Le temps y est peut-être pour quelque chose, je ne parle pas de la météo, mais du moment, de ces dimanches qui s’éternisent avec les jours qui s’allongent en même temps que l’ennui d’être désespérément stagnée chez soi. Alors sans doute suis-je moins réceptrice à un récit qui demande un petit effort. (ps, c’est vrai c’est un peu bizarre ce temps qui change sans prévenir)

Publié le 03 Mai 2020