La Lame Blanche

27 pages
Extrait
de J.Demma
La Lame Blanche J.Demma
Synopsis

Dans le monde de Noluetar où les humains se servent des cinq magies aussi bien dans leur quotidien que pour se livrer la guerre, vit un singulier mage de l’air…

Certains le considèrent comme un sombre ivrogne totalement irresponsable.
D'autres, comme le mage le plus puissant qui existe.

Il peut masquer le fracas du tonnerre d’un battement de cils, anéantir des armées d’un simple mouvement de son épée géante, entendre des murmures à des lieues à la ronde et parcourir le monde plus vite que le vent.
Pourtant, aussi grande soit-elle, sa force ne lui apporte pas le bonheur…

Il s’appelle Mars.
Mais tous le connaissent sous le nom de La Lame Blanche.

Un cocktail fantastique mêlant magie, amour, drame, amitié, trahison et larmes.

Publié le 06 Octobre 2021

Les statistiques du livre

  1130 Classement
  42 Lectures 30 jours
  1435 Lectures totales
  +239 Progression
  57 Téléchargement
  2 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

4 commentaires
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Un extrait qui m'a totalement donné envie de poursuivre l'histoire. Je me suis donc empressée de l’acheter et de poursuivre ma lecture, car j’avais hâte de découvrir la suite.
Même si la première partie peut paraître lente, je n’ai eu absolument aucun regrets car au final j’ai été époustouflée.

Cette histoire est incroyable, mêlant romance et magie, le tout dans un univers magnifique, très bien construit et d’une originalité sans failles.

L’auteur nous prouve dans ce premier roman qu’il sait manier les mots avec justesse, au service d’une histoire d’amour pudique et délicate ; d’un univers riche et détaillé ; d’une aventure sombre teintée de lumière et d’espoir.
Il signe donc ici ce qui à mes yeux est un coup de cœur de folie, car j’ai rarement été aussi impliquée dans une lecture.
Un roman qui vaut le coup. C’est une très belle découverte à ne pas négliger.

Publié le 10 Décembre 2021

Sympa ! L’univers l’est, les personnages aussi. Dommage que le temps passé du début freine l’action et mette de la distance, je trouve. (et pour la lecture sur téléphone, un peu plus A5 serait top : )

Publié le 04 Novembre 2021

Merci beaucoup @Patrick Praton pour votre commentaire. Il m'a fait sourire.
En effet, c'est très important pour moi de donner à mes personnages un côté "humain". Les gens ont souvent tendance à oublier que "l'habit ne fait pas le moine", ce qui est le cas pour Mars, le protagoniste.

Je suis très heureux de savoir que cette lecture vous a plu, mais n'oubliez pas qu'il ne s'agit que d'un simple extrait, qui plus est le début du roman, et il n'est en rien représentatif des aventures et des malheurs qui attendent Mars.

Pour la partie féministe, il est vrai que le roi possède un franc-parler qui peut en dérouter plus d'une, mais fort heureusement, Mars n'est pas comme ça, bien au contraire ;) C'est un timide gentleman qui, avec un peu de chance, rencontrera peut-être la bonne personne. Croisons les doigts pour lui :)

Si vous désirez en savoir plus, l'extrait gratuit proposé par Amazon en cliquant sur "feuilleter" va un peu plus loin que celui mis à disposition sur ce site. À bon entendeur^^

Publié le 21 Octobre 2021

Vous écrivez vraiment bien, cela sera ma 1ère remarque.
La 2ième est que vos héros ont un caractère complexe et peu ordinaire. En effet ils sont à la fois des combattants redoutables qui savent manier les armes avec talent en période de guerre et sont parfois dépressifs car ils noient leur mal être dans l’alcool. D’ailleurs quand ils boivent, ils ne sont pas vraiment en situation de défendre un monarque et d’accomplir des actes héroïques. Ces caractéristiques ne font pas forcément toutes bon ménage mais c’est aussi cela qui est drôle. J’ai bien apprécié le fait qu'ils aient des caractères hors normes et marginaux.
Le roi aussi, il est original, on sent qu’il aime bien se marrer, qu‘il est humain et que c’est un bon vivant, ce sont des qualités qu’on ne retrouve pas forcément toujours chez des monarques et c’est ce décalage qui m’a fait sourire.
Les dialogues entre le Roi et Mars valent le détour, surtout lorsqu’ils parlent des femmes, c’est à la fois marrant et choquant, ce sont les féministes qui ne risquent de ne pas être contentes… exemple : « elles ont toutes de si jolies fesses quand elle sont jeunes".

Publié le 20 Octobre 2021