Mathilde

88 pages de Philippe De Vos
Mathilde Philippe De Vos
Synopsis

Mathilde eut sa petite heure de gloire en 2019 :
https://www.monbestseller.com/actualites-litteraire-conseil/11461-mathilde-de-jacques-collin
Après l’accident mortel de ses parents et de ses frères et soeur, Antoine rentre dans 3 années de mutisme total. Il vit chez son oncle Gérard et sa femme, la grosse Jacqueline, l’un et l’autre alcooliques au plus haut degré. Des décennies plus tard, Antoine raconte son histoire à un écrivain, espérant de lui qu'il en fasse un roman. Mais la chose essentielle de son récit se nomme Mathilde, qui une nuit, l’a initié à l'amour.
Mathilde était la deuxième femme de son oncle Gérard.

Publié le 17 Juin 2022

Les statistiques du livre

  561 Classement
  60 Lectures 30 jours
  551 Lectures totales
  -15 Progression
  0 Téléchargement
  6 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires , 2 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Thomas Bloqué
Bref, vous n'avez pas aimé. C'est normal, vous n'avez pas compris l''histoire, les caractères des personnages, le chemin de vie de l'enfant.
Évidemment que ce chemin de vie perturbe l'enfant, au point qu'il ne parle pas pendant plusieurs années. Mais vous écrivez : « Un jeune homme qui a envie de coucher avec la femme de son oncle, c’est bizarre et louche tout de même! » Ben non ! aucun lien de sang. L'interdit n'est plus ! Donc, rien de louche. Juste un adolescent qui a un parcours de vie insolite. À 13 ans, vous n'aviez pas des désirs sexuels envers des jeunes femmes ?
Quant à savoir si l'on peut ou pas se moquer du physique : va falloir éviter de lire bon nombre de livres, alors. Sa majesté des mouches, par exemple et plein d'autres… Éviter les livres d'Albert Cohen…
Enfin, il ne passe pas son temps à se tirer sur la tige, mais comme beaucoup d'ados, la découverte de son corps et de la sexualité passe par la masturbation qui n'est évoquée qu'épisodiquement ! C'est oser de dire qu'il passe son temps à…
Enfin, la violence, vous en parlez justement et si la littérature existe, c'est bien pour parler, parfois, de ces choses-là. Mes personnages sont noirs, perturbés, cabossés par la vie. Je ne retire aucune ligne de ce que j'ai écrit.
Je vous souhaite de découvrir des lectures qui vous plairont. Peut-être du feel-good ! Pas de ça chez moi !
Quant à moi, je suis très fier de mon texte, sinon je ne l'aurais pas mis en ligne. Et comme il est ici pour la seconde fois, la première fois, il avait rencontré son public. Ça suffit à mon bonheur.

Publié le 21 Août 2022
3
J’avoue que l’histoire est attrayante et intéressante psychologiquement parlant mais si elle est en soi "malsaine" malheureusement. Un jeune homme qui a envie de coucher avec la femme de son oncle, c’est bizarre et louche tout de même! Bon après je ne veux pas trop m’avancer car personne est véritablement à l’abri de vivre ce type d’histoire assez glauque. Puis le gars il n’est pas vraiment épanoui par cette situation bien complexe, la preuve il passe son temps à se tirer sur la tige. Je suis un peu cash et grossier en disant cela mais en même temps il faut dire les choses tout de même! Bon après moi je n’adore pas qu’on tacle les gens sur leur physique comme le narrateur qui appelle sa tante la grosse même si elle est clairement antipathique! Des scènes marquantes et interpellantes car parfois d’une grande violence et intensité à l’image de ce que peut-être la vie avec un certain nombre d'humains...
Publié le 20 Août 2022

@FANNY DUMOND
Merci Patricia de ce vote sur cette histoire que vous aviez lue à l'époque (signée Jacques Collin qui n'est pas un fantôme. Les vrais fantômes sont ceux qui sont invisibles et restent tapis dans l'ombre à observer les VIVANTS !).
Il y a effectivement une intro que j'ai travaillé car c'est bien l'enfant qui guide les pas de l'adulte que nous devenons. Je crois ! Et lorsqu'il tente d'être écrivain, c'est bien vers l'enfance qu'il se tourne, celle qui lui a apporté ses première émotions, celle qui a façonné son esprit.
J'espère que ce nouveau dépôt, à l'identique de 2019, sera apprécié par de nouveaux lecteurs.
Philippe

Publié le 17 Juin 2022
5
Bonjour@Philippe De Vos Ah, Mathilde qui m'avait bouleversée en 2019 et que j'ai encore en mémoire ! Je vous remercie pour sa nouvelle publication et sans aucun parti pris de ma part, je le recommande vivement aux lecteurs. À lui seul, son prologue sur l'enfance et les souffrances de l'écrivain, qui s'expose jusqu'à l'os, retient l'attention tant il est sobre, nostalgique, émouvant pour dire en quelques lignes l'âme de l'écrivain, que vous êtes, Philippe ! Avec toute mon amitié. Patricia
Publié le 17 Juin 2022