Les Héros

170 pages de QuebecLibre
Les Héros QuebecLibre
Synopsis

Synopsis

Quel est le point commun entre un lycéen et ses amis, un policier en fin de carrière et un comptable anonyme ? En apparence aucun, d'autant qu'ils ne se connaissent pas et que chacun envisage sa vie différemment.
Pourtant, à la suite du meurtre d'un professeur de lycée, tous vont se retrouver confrontés à leur manière à une organisation criminelle qui gagne en influence dans l'ombre de la ville.
On suivra en parallèle les péripéties et évolutions de ces différents personnages, jusqu’à ce que l’histoire les réunisse, et que le vrai but de chacun ne soit révélé.

Publié le 14 Novembre 2021

Les statistiques du livre

  771 Classement
  47 Lectures 30 jours
  510 Lectures totales
  +7 Progression
  28 Téléchargement
  3 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

5 commentaires , 2 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Bonjour,
Intrigué par votre synopsis efficace, je me lance dans la lecture. Dès le premier chapitre, je ressens le besoin de soulever quelques points susceptibles (en toute modestie) d'améliorer votre narration. En premier lieu, je soulève une carence en "accroches", indispensables à un lecteur de polar.
Votre prologue présente un personnage anonyme qui mériterait d'être beaucoup plus caractérisé. Il repousse les draps, se lève, ouvre la fenêtre, blabla... À mon sens, il n'est ni assez froid ni assez sexy ou attachant, bref trop insipide. Dès l'incipit, quand le réveil sonne, il pourrait déjà être en train de se livrer à ses exercices tel un cyborg ou dévorer une tête de mouton sciée en deux, cela imprègnerait davantage l'esprit du lecteur. Mieux, soyez anti-cliché. En faire une femme ne serait-il pas plus original ? Pourquoi ne pas le flanquer d'une cicatrice, d'un handicap ou d'un travers quelconque ? Léon, l'assassin impitoyable de Luc Besson, boit du lait et bichonne sa plante verte avant d'astiquer son 357. Bam, on accroche direct. Le paradoxe renforce la "caractérisation". Un simple nom peut suffire (un psychopathe qui s'appelle Molière). D'expérience, tout personnage paradoxal est intéressant. Un "méchant" surtout. Par ailleurs, le cliffanger qui clôt le prologue est attendu et fonctionnerait davantage si on le voyait tuer quelqu'un. D'autant que le chapitre suivant se déroule 24h plus tôt, ce qui signifie que tout votre prologue est en réalité un flash-forward. En tant que tel, vous devez nous scotcher, nous faire saliver pour mieux nous immerger dans ce qui va suivre (dans mon prologue de INCOMPATIBLES, un personnage erre à poil lors d'une manifestation de gilets-jaunes sur les Champs Élysées, et quand tous les portables se braquent sur lui, il s'ouvre les veines). Le prologue d'un roman policier est d'autant plus efficace qu'il tient le lecteur en haleine.
Ensuite vient la présentation de Nicolas. Il se réveille, repousse les draps, se lève, ouvre la fenêtre, blabla... Quoi, deux personnages, de surcroît antagonistes, introduits de la même manière ? Pas possible, trop redondant. En tant qu'auteur, vous devez vous montrer plus inventif. Par exemple, faites-le cavaler derrière son bus, refuser de céder sa place à une vieille dame dans l'ascenseur ou s'énerver tout seul devant son vélo crevé... Une idée d'accroche efficace : immergez-le dans l'action (ou dans la réflexion face à une jeune femme dont il serait amoureux par exemple) de sorte que l'on comprenne sa personnalité, ses défauts ; il nous apparaîtra humain et on s'attachera à lui.
Voilà mon premier ressenti, je continue ma lecture ;-)
Amitiés
Norin

Publié le 23 Décembre 2021

@Micheal Elbrown Hello, merci pour votre retour
Tant mieux si l'histoire dans son ensemble vous a plu, c'est le principal :) Effectivement, je n'ai pas cherché à faire un parallèle direct avec notre monde, mais plus à créer un cadre propice à l'introduction de certaines problématiques de société "malade", comme vous dites, que je trouvqis intéressantes à traiter.
Je prends note aussi de vos commentaires sur la forme, les répétitions sont un problème récurrent pour moi que j'essaye de corriger
Pour le sujet compta/Excel, effectivement c'est très simpliste, j'ai écrit ça il y a quelques années et j'avais une vision assez floue de comment un comptable travaillait vraiment ahaha

Publié le 13 Décembre 2021

Bon polar, bien rythmé, bien découpé, l’intrigue est bien menée. La dénonciation de la corruption et des petits arrangements entre édiles, petits malfrats et voyous en tout genre ne peut pas nous laisser indifférents. Le choix d’une ville fictive mais parfaitement crédible est plutôt habile. Pas d’attaques directes contre certains des dirigeants de notre monde, mais une sorte de constat désabusé d’une société un poil malade. Un style dans l’ensemble plutôt correct, mais qui fait penser un peu au « Club des cinq » lorsque l’on partage la vie des lycéens. Beaucoup de fautes (orthographe, ponctuation, répétitions) qui pourraient être corrigées par une relecture attentive perturbent la lecture de ce récit, par ailleurs, plutôt bien ficelé.
Juste pour le fun… je ne connais pas grand-chose en comptabilité, mais l’utilisation d’un tableur comme Exel pour un usage professionnel me semble terriblement inenvisageable, voire justement antipro !

Publié le 06 Décembre 2021

@Joseph Merci pour ce retour, votre commentaire sur les personnage me fait très plaisir étant donné que j'ai justement essayé de mettre l'accent sur leurs différentes personnalités :)
Pour la catégorie, c'est juste, merci de l'avoir souligné !

Publié le 28 Novembre 2021
4
L’intrigue est bien menée, vous nous tenez jusqu’au bout ! et le casting des personnages est bien. J’ai trouvé un peu dommage que vous nous égariez trop souvent avec des détails de scènes, de descriptions, d’anecdotes qui ne servent pas vraiment le récit, mais bon, je sais bien que les conventions d’un polar, c’est quand même d’égarer un peu le lecteur :) D’ailleurs, vous devriez inscrire votre livre en polar plus qu’en roman, non ? Merci pour ce partage.
Publié le 27 Novembre 2021

@AndréSe Hello, merci pour votre commentaire ! Heureux que le début vous plaise :) Effectivement il y a un coté assez classique dans la présentation des personnages jeunes, j'ai trouvé que c'était un bon moyen de planter leur personnalité. J'espère que la suite de l'histoire vous plaira aussi !

Publié le 24 Novembre 2021
4
J'ai lu les 50 premières pages et pour l'instant votre récit me plaît car on peut dire qu'il y a beaucoup d'action. Il y a également à un moment pour mon plus grand enchantement un débat philosophique sur le déterminisme et la liberté. Après on retrouve les traditionnelles histoires de jalousie, de séduction, d'amour, d'inimitié, de compétition entre les élèves que nous avons sans doute tous connues sur les bancs de l'école. En tout cas j'ai envie de connaître la suite du récit... S'agit-t-il d'un meurtre, d'un suicide, qui est le coupable? Je ne sais pas pourquoi mais le directeur de l'école, je ne le sens pas trop net comme gars, est-ce que cela ne serait pas lui le coupable par hasard? Allez je vous laisse et me replonge dès maintenant dans la lecture pour chercher mes réponses.
Publié le 23 Novembre 2021