JEUX d' EAU

108 pages de Eric LUTAVSKI
JEUX d' EAU Eric LUTAVSKI
Synopsis

«JEUX d’EAU»

Eté 1914 : après des adieux émouvants à sa mère et à Jacqueline, sa future fiancée, François Derambert, frais émoulu de l’École normale, musicien amateur, part sur le front. Dès son arrivée à Verdun, il est grièvement blessé. Transporté à l’hôpital, il fait la connaissance de Christine, infirmière doublée d’une excellente musicienne. Commence alors sa reconstruction, tant physique que morale : il est confronté à un affreux dilemme entre les deux femmes qu’il aime et le déchiffrage de cette fascinante Sonate qui ne cesse de le hanter nuit et jour.
Sa rencontre avec Maurice Ravel, donnera-t-elle à François Derambert la force et la volonté de se relever pour arriver au bout des Jeux d’Eau tout en assouvissant sa passion amoureuse ?

Publié le 28 Janvier 2022

Les statistiques du livre

  2918 Classement
  21 Lectures 30 jours
  509 Lectures totales
  -418 Progression
  5 Téléchargement
  2 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

6 commentaires , 3 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@ Marver
Merci pour votre commentaire qui réjouit mon cœur et ma plume !
Vous avez saisi pleinement que la Musique, ici, est traitée comme un personnage à part entière et que tout le récit repose sur la passion musicale du héros liée à sa passion amoureuse et son patriotisme à toute épreuve.
Bien sûr, la fragilité humaine du héros sera à la fois sa force et son tombeau. Heureusement que Maurice RAVEL illuminera quelques heures de sa vie comme vous l'avez - à juste titre- remarqué.
Bonne soirée à vous.

Publié le 24 Février 2022

@ Alexandre B
Merci pour votre commentaire flatteur.
La fragilité humaine est une constante comme les passions humaines qui régissent les Hommes dans la plupart de leurs actes.
Je suis heureux de voir que la rencontre du héros avec Maurice RAVEL vous a particulièrement plu. J'ajouterai - vous le savez certainement- que RAVEL a bien été incorporé comme conducteur de camion (!!!) pendant la guerre de 14-18. Sa musique en fut le témoin quelques années plus tard (Le tombeau de Couperin), pièces de piano sublimes.
Bonne soirée à vous et encore tous mes remerciements.

Publié le 24 Février 2022

@ Jean Jac
En ligne ??

Publié le 24 Février 2022

@AndreSe
Tout d'abord, merci d'avoir choisi mon livre parmi les innombrables ouvrages que ce site recèle.
Merci aussi pour vos éloges sur mon écriture et le reste, mais... restons humble, je ne suis qu'un écrivain "lambda" !
Si je peux me permettre, je vous suggère d'aller jusqu'au bout de ce livre, car dans l'épilogue, la "chute" vous surprendra certainement. Je ne veux rien dévoiler de plus car je ne sais pas à quel endroit du roman vous vous êtes arrêté(e ?), et je veux vous laisser (ainsi qu'aux autres lecteurs) la surprise complète de la découverte finale.
En tout cas, je suis heureux de vous avoir fait passer un bon moment.
Mon souhait : faites partager ce bonheur !

Publié le 24 Février 2022
5
Je n’ai pas lu l’intégralité du récit mais j’avoue que j’ai eu un coup de cœur pour votre récit aussi bien sur la forme que sur le fond. Vous écrivez bien parbleu ! J’ai vraiment pris du plaisir à lire votre expression écrite, vos phrases sont bien construites, bien chiadées. Vous arrivez à nous faire vivre certaines scènes poignantes et ce n’est pas à la portée de tout le monde de pouvoir faire cela, mazette! Vos personnages sont touchants, courageux, humains avec un sens du devoir qui forcent le respect, difficile de ne pas les bénir. Votre récit m'a fait frémir de plaisir surtout que j'adore l'histoire et qu'on pourrait le répertorier dans la catégorie des romans historiques. Je suis aux anges grâce à vous donc je ne peux que vous dire merci!
Publié le 24 Février 2022

@ Jean Jac
Je suis désolé... Je n'arrivais pas à me connecter (problème de mot de passe)
Je vous laisse mon adresse mail pour discuter du roman si vous le désirez : ainsi, je pourrai enfin communiquer avec vous.
Encore désolé
mail : lutavski@orange.fr

Publié le 12 Février 2022

Vous ne répondez apparemment pas aux commentaires, j’avoue que cela me motive moins de vous lire et de vous en écrire un ! J’ai lu quelques pages. C’est un sujet toujours fascinant, preuve en est la très nombreuse littérature de guerre, ou encore le succès littéraire et cinématographique d’au revoir là-haut. Vous avez une écriture qui semble très écrite (si je peux me permettre cette expression), à contrario du non dit ou de ce qu’il faut deviner un peu et il m’a semblé que parfois cela ralentissait le rythme. Mais, bon, sur quelques pages, bien téméraire de ma part d’écrire ces mots.

Publié le 09 Février 2022
5
Alexandre B Jeux d’Eau est d’abord un hymne à la passion entre un homme de devoir absolu, le lieutenant François Derambert, et une infirmière, Christine Morhange, personnage fascinant en femme aimante, dévouée et courageuse. Si la musique est le lien indéfectible qui les unit, le héros, partagé entre ses amours contrariées et la musique néanmoins consolatrice de son mal-être, lutte de tout son être pour « revivre ». Son amour pour Christine et sa rencontre fortuite avec Maurice Ravel seront des éléments essentiels pour apaiser un moment son esprit tourmenté. La fragilité humaine est une constante du récit d’un point de vue narratif comme introspectif. Les passions humaines sont chevillées aux corps des personnages qui, jouets inconscients d’un destin implacable, avancent néanmoins avec détermination et courage. L’écriture est alerte, le vocabulaire recherché, les rebondissements nombreux et surprenants. Ce livre est en outre très documenté, mais sans lourdeur excessive : la guerre est là, mais sous-jacente. L’auteur excelle dans les situations dramatiques décrites de façon magistrale – comme par exemple la rencontre avec Maurice Ravel en soldat anonyme. Quant aux œuvres musicales qui ponctuent, sans l’alourdir, le texte de ce roman, elles assurent une transition naturelle au récit et ravira les lecteurs mélomanes.
Publié le 03 Février 2022
5
L’intrigue de Jeux d’Eau est résolument peu banale et menée à un tempo serré. De manière saisissante, ce roman repose chez l’auteur, sur la conscience mûre et aiguë de la fragilité de toute vie humaine, inévitablement ballottée par le caprice de ce que la plupart des gens appellent coïncidences : un soin minutieux a été apporté et utilisé pour obtenir un tissage sans faille ni accroc des quatre destins qui s’y croisent de manière inéluctable. Ce roman est écrit avec une profonde sincérité : on y retrouve l’empreinte constante de la musique qui tient dans ce roman quasiment le rôle d’un personnage à part entière, symbolisant le renouveau d’une vie brisée dans un lieu de morts en sursis. Et la rencontre avec Maurice Ravel, ici soldat anonyme et confident, vient sublimer le destin du héros qui devra assumer jusqu’au bout ses choix.
Publié le 30 Janvier 2022