La Conteuse d'Etoiles lit

2 pages de Catarina Viti
La Conteuse d'Etoiles lit Catarina Viti
Synopsis

On sait ce qu'un texte a dans le ventre quand une voix s'en empare, quand il envahit une voix.
Il faut trouver en soi une force colossale pour réussir à murmurer certains secrets.

Publié le 10 Mai 2022

Les statistiques du livre

  86 Classement
  229 Lectures 30 jours
  483 Lectures totales
  +83 Progression
  29 Téléchargement
  0 Bibliothèque
 

"La Conteuse d'Etoiles lit" est le "Livre le +" du 20 juin. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire. N'oubliez pas de laisser un commentaire à Catarina Viti c’est pour cela qu'elle publie ses récits sur monBestSeller.

Publié le 20 Juin 2022

Ce livre est noté par

14 commentaires , 2 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Bonsoir Catarina Vous me dites "Ne cassez pas tout..." Si ! Justement Victor Castanet "Les fossoyeurs" et moi " Prophetia..." on va tout casser, une sénatrice, et pas des moindres, vient de m'adresser un courrier et va s'occuper de la maison de retraite à laquelle je fais allusion dans " Prophetia" l'affaire va devenir politique, l'époque est idéale... Je vais peut-être mourir assassiné ou glorifié pour avoir dit la vérité, la chanson dit ' Celui qui dit la vérité il doit être fusillé..."

Publié le 24 Juin 2022

Cher @Agostini Francois-Xavier, rien n'est bloqué.
Je suis quasiment certaine que si vous cliquez sur LECTURE, pom-pom-pom-pon-tralala vous serez instantanément parachuté sur la page soundcloud, là où l'on peut ENTENDRE le texte. ENTENDRE, oui ! vous avez bien lu, il s'agit d'ENTENDRE et qui sait... d'écouter la douce voix de madone de mademoiselle Cécile Lecoin, dite la Conteuse d'Etoiles lire ce très beau texte qui parle de mondes intérieurs et de résurrection (à soi, ce qui n'est déjà pas si mal).
Je vous souhaite une bonne révolution. Ne cassez pas tout...

Publié le 23 Juin 2022
5
Bonjour Catarina viti depuis notre discussion sur Naples je pense à cette ville mais vu le chaos dans les aéroports européens cet été impossible, vous me direz il reste la route, oui mais 1900 kms aller au prix de l'essence où les oligarques français du pétrole ( Total... ) le facturent, impossible aussi ( on prend les Français pour des cons ) idem pour la grande distribution une insurrection générale se prépare pire que la révolution de 1848 ! Je pensais lire votre travail de 2 pages pour changer les idées, mais impossible de débloquer votre texte, seul la première de couverture s'affiche problème informatique ! Bref en attendant je finalise mes lettres recommandées AR au ministre de la santé, au premier ministre, à des députés et sénateurs pour dénoncer se qui se passe dans les maisons de retraite publiques, notamment dans le département du Maine et Loire . A l'instar de Victor Castanet qui a écrit 'Les fossoyeurs" on va faire tomber les dérives des maisons de retraite publiques et privées comme dans mon livre page 105 106. Certes "Prophetia..." nouvelle version sur Monbestseller n'est pas que ça c'est un pamphlet, une dystopie sur l'état du monde et ça ne s'arrange pas. Poutine va finir le travail, aurait-il raison quelque part de tout foutre en l'air, qu'à-t-il à perdre du sort de l'Occident ? Bref je dérive mais il y a de quoi, oops ! Ma soeur médecin du travail m'appelle en même temps que je vous écris c'est un signe je vais devoir abréger. En attendant de débloquer informatiquement votre lecture je vous accorde d'office 5 étoiles que je sens à l'avance méritées.
Publié le 23 Juin 2022

Bonjour @Guillaume Lashi. Passez-moi un message à [viti.catarinaHATgmail.com] et je vous ferai parvenir le pdf du recueil "Sweet Memory". Ainsi, vous aurez le loisir de découvrir les 8 autres personnages/patients du roman.
L'audio est vraiment une expérience particulière. Il faut que quelque chose de très fort ait lieu entre le texte écrit et la personnage qui lit. Cécile a parfaitement compris l'intrigue et l'enjeu de cette nouvelle. Son interprétation (je préfère employer ce mot) fait âme commune avec le texte.
Et ici se cache mes raisons d'avoir posté ce document avec le titre "La Conteuse d'Etoiles lit", parce que, maintenant, ce texte lui appartient. Elle l'habite et sa voix le transforme.
Encore une chose, ce n'est pas tellement mon texte que je cherche à faire connaître, mais son travail d'interprète. Le livre audio est très méconnu, je trouve cela regrettable.
J'attends votre message pour vous transmettre etc. tralala.
Merci beaucoup !

Publié le 20 Mai 2022

@Catarina Viti

Je me suis accordé le temps d'écoute de votre nouvelle. J'y ai pris un grand plaisir, parfois mêlé de larmes, sans vouloir dévoiler la trame de votre histoire. J'avais décidé d'écouter au casque, allongé tranquillement sur mon lit, les yeux fermés. Et j'ai été surpris de me retrouver un peu comme au cinéma, avec mes images intérieures à la place de l'écran, obligé de suivre l'histoire du début à la fin, sans pouvoir faire de pause ou retourner en arrière pour relire un passage.
L'audio est donc une expérience différente, particulièrement adaptée pour moi au format de nouvelle (environ une heure d'écoute). Je suis par contre un peu frustré de n'avoir pas la version écrite en complément, ce qui me permettrait de relire certains passages.
Dernière remarque : depuis ce site, le titre de votre nouvelle semble être "La conteuse d'étoile lit", alors qu'il s'agit du pseudo de la conteuse. Peut-être serait-il possible d'y remédier, et d'afficher à la place son titre véritable : "Entre deux feux, une femme" ?

Publié le 20 Mai 2022

@Catarina Viti
Acupunctrice traditionnelle ? J'étais vraiment pas loin avec Barberousse !
Oui, l'empathie du thérapeute soigne autant que sa science.
Excellente continuation dans votre travail ;)

Publié le 15 Mai 2022

@Catarina Viti
Evidemment. Mais "albumine" est la traduction de "mademoiselle" en lilliputien.

Publié le 13 Mai 2022

@albumine Painsec
C'est une autre expérience. Je ne vais pas vous répondre à la place de Cécile, mais bientôt, elle voguera sous une autre bannière vers le centre de la galaxie... Si le trou noir ne la mange pas. Et franchement, Albumine Painsec...

Publié le 13 Mai 2022

@Catarina Viti
Ou je me goure grave, ou voilà du nouveau sur mBS. Cela suffirait sans doute pour saluer votre initiative. Toutefois, n'étant pas aveugle (sauf à mes ridicules), me gêne cette irruption d'une voix entre moi et la chose écrite. Et puis, entre nous soit dit (surtout ne le répétez pas), je trouve que ce nom de " Conteuse d'Etoiles" est un tantinet, comment dire ? cucul la praline...

Publié le 13 Mai 2022

@Catarina Viti
Effectivement, cela marche.
Je n'ai aucune habitude des livres audio. Cela va être l'occasion de le découvrir.
J'ai la fâcheuse tendance à être en mode "lecture rapide". L'écoute va m'obliger à prendre réellement le temps de me plonger dans votre nouvelle. Je vous ferai un retour bientôt (le temps de… trouver le temps de me poser pour simplement écouter).

Publié le 12 Mai 2022

Bonjour @Guillaume Lashi. Téléchargez ou "lisez" le "livre", puis double-cliquez sur lecture.
C'est un texte audio (c'est entre autre chose tout l'intérêt de ce poste).
mBS n'ayant pas d'option "lecture de texte audio" j'ai dû m'y prendre ainsi.
Dites-moi si ça fonctionne. Et merci pour le passage et le message.

Publié le 12 Mai 2022

Bonjour.
Lorsque je tente de lire votre nouvelle, je n'accède qu'à la 1ère de couverture.
Du coup, je suis un peu frustré, puisque je n'ai aucun texte à lire. Est-ce une mauvaise manipulation de ma part ?
Merci

Publié le 12 Mai 2022

Merci @Vyctor Ego, je vous souhaite une belle lecture.
Votre commentaire m'a inspirée : je me demandais comment présenter cet ouvrage aux écoles d'acupuncture (ah, oui, la Barberousse, c'est moi : il s'agit de souvenirs de ma carrière d' acupunctrice Traditionnelle), et vous m'avez donné la clé : LA CONSULTATION.
C'est cela, précisément.
Cet instant tellement mystérieux dont, au final, on ne dit rien dans les formations.
Quand j'étais enseignante, je commençais toujours mon cours en racontant ce qu'il s'était passé de notable dans ma semaine. Cela me semblait essentiel : que les étudiants comprennent qu'ils ont une carte énorme à jouer. D'ailleurs Charles Laville-Méry (un grand acupuncteur du temps jadis), ne disait-il pas : " L'aiguille, c'est toi".
Merci vraiment, Vyctor.

Publié le 11 Mai 2022

Inutile de m'envoyer votre livre, Catarina ! Je viens de l'acheter sur Kindle ;)

Publié le 11 Mai 2022

Cher @Vyctor Ego... j'en suis sur le flan et même le flanc ou inversement. Si le texte vous a tellement plu, je serai très heureuse de vous faire parvenir un pdf de "Sweet Memory", parce que 8 autres patients viennent en consultation et vu que vous êtes fin limier et lecteur d'entre les lignes, vous y découvrirez sans aucun doute les multiples petits cailloux blancs (noirs & rouges) dont je l'ai truffé.
Ma rencontre avec dame Cécile, la Conteuse d'Etoiles est un cadeau de la vie. Cette fille a un authentique talent. Un de ceux dont on ne discute pas.
Merci, Vyctor. Merci au nom des paroles et de la chanson.

Publié le 11 Mai 2022
5
Bonjour Catarina ! Quelle œuvre commence la matinée en livre, se prolonge à midi en sujet de méditation, et se transforme en conte étoilé le soir ? J’avais lu la moitié de votre nouvelle au réveil, et quand je l’ai reprise après diner, pouf ! changée en livre audio ! Alors j’ai tout réécouté. Féérique lecture, bravo à Cécile. Cette nouvelle traite d’un sujet indicible (j’évite de spoiler), et la dévastation de cette mère et de sa fille me hantera longtemps. Mais une chose dans ce texte me fascine davantage : le personnage de sa narratrice. La profondeur des deux patientes n’est abyssale que parce que l’élévation d’esprit du médecin qui les sonde est stratosphérique. Ses techniques de limier humaniste nous émerveillent. On pourrait changer le drame et les victimes, on s’apercevrait que la narratrice est la vraie matière de son histoire. Comme le Barberousse de Kurosawa, la maïeutique de cette femme médecin est un art martial. Elle se bat contre ses patients, pour terrasser en eux les démons hilares qui esquissent des « petits airs déplacés, presque narquois ». Un bonheur à lire.
Publié le 11 Mai 2022