Le Revenant de Nokou

61 pages de Sosthène Mbernodji
Le Revenant de Nokou Sosthène Mbernodji
Synopsis

Un couple de touristes américains et leurs enfants visitent le parc de Zakouma. Émerveillés, ils découvrent la République de Toumaï : splendide posture du sommet d'Abtouyour, gracieuse reine du Guéra en position couchée. Mais sur le chemin qui mène vers les lacs Ounianga, la famille est victime d'un enlèvement par un commando.
Ici, c'est un enfant qui est enlevé par un groupe armé, et enrôlé de force dans une rébellion avant d'être fait prisonnier.
*
Cinq textes courts, qui, au-delà des intrigues parfois tragiques, mais souvent cocasses, racontent le vécu des hommes et des femmes dans un pays que l'on pourra aisément reconnaître.

Publié le 05 Septembre 2023

Les statistiques du livre

  1061 Classement
  59 Lectures 30 jours
  359 Lectures totales
  +175 Progression
  0 Téléchargement
  3 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

4 commentaires , 3 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
5
Bonjour, @Sosthène Mbernodji, et merci pour le partage de ce recueil de nouvelles, qui nous immerge dans la complexité géopolitique de votre pays. La diversité des ethnies, leurs traditions et cultures parfois très antagonistes, ne faciliteront pas son unification. La multiplicité des religions et des cultes non plus. Sans compter que tant que l’Islam dominera, l’émancipation des femmes risque d’être contrariée ; tant que 40% de la population vivra en-dessous du seuil de pauvreté, les exactions risquent de perdurer ; tant que les pays voisins seront instables, ils risquent de freiner sa pacification. /// Ainsi considérée, la situation du Tchad pourrait paraître totalement désespéré, et pourtant, j’ai vu dans une phrase de votre tribune une inestimable lueur d’espoir : “S’il y a une évidence au Tchad, c’est que le pouvoir ne censure pas les textes ; on laisse dire ou exprimer tout ce qui vous tient aux tripes, et on ne vous accorde aucune importance.” L’urgence est donc d’alphabétiser afin que les mots circulent librement et influent peu à peu sur les mentalités. Lourde mais belle mission que la vôtre, auteurs tchadiens ;-). /// Mes impressions franches et sincères à présent : pour le fond, j’ai trouvé les deux premières nouvelles trop axées sur ce contexte géopolitique, que cela nuit à ce qui fait le nerf d’une nouvelle. Pour l’évoquer en détail, ce contexte, il me semble que la forme essai serait plus appropriée ; ou le mélange des genres, mais dans un format plus long, qui permettrait de prendre le temps de cerner situations et protagonistes. Les trois dernières se lisent plus facilement d’ailleurs, car ce contexte ne prend pas le pas sur l’histoire. /// Pour la forme, et même si je salue votre maîtrise de la langue française, il reste pas mal d’axes d’amélioration aussi ; du moins de mon point de vue de lectrice et auteure en constante recherche de rythme, de musicalité, de concision. /// Quoi qu’il en soit, ce fut un plaisir de découvrir une partie de votre œuvre. Courage et encore merci pour le partage ! Amicalement, Michèle
Publié le 14 Septembre 2023

Dépaysement total, immersion immédiate dans un pays qui m'est parfaitement inconnu. Bravo pour votre maîtrise de la langue. Les notes de bas de page sont bienvenues.

Publié le 13 Septembre 2023

@Stog, @LAURENCE LABBE, @RodrigueHatu, merci chers amis pour ces aimables messages. Je suis heureux des retours que récolte mon livre sur votre plateforme et je vous en remercie. Comme quoi, les lettres nourrissent l'âme...

Publié le 11 Septembre 2023
5
On pourrait croire au début à une balade touristique d’une famille en manque d’images et de souvenirs. Il y a ces justes descriptions qui éclairent le paysage, ces petits apartés de géo et de géo politique qui rappellent le contexte. Mais on sait qu’on ne va pas en rester au guide Lonely planet. Comme vous dites, tragique et cocasse. Merci d’avoir partagé une part de votre histoire.
Publié le 11 Septembre 2023

Bonjour, j'ai lu ces nouvelles avec grand intérêt et dépaysement, tant par la plongée culturelle que dans le style et la façon d'aborder les thématiques et de terminer les scènes en laissant part au mystère et au questionnement mais aussi peut-être à un petit je ne sais quoi qui peut nous paraître un peu surnaturel ou du moins peu familier à nos esprits d'occidentaux "pragmatiques" et dont le cadre des idées a parfois du mal à être bousculé. En tous cas bravo. Une immersion et une découverte passionnante

Publié le 10 Septembre 2023

@Sosthène Mbernodji, j'ai poursuivi la lecture de vos nouvelles. Je résume mon impression ainsi: écriture en lutte et en intelligence, au grand dam du résident de la République. Bravo

Publié le 08 Septembre 2023
5
@Sosthène Mbernodji,. Le berceau de Toumaï : un grand-père de 7 millions d’années. Un maillon vers: homo sapiens. C'est une excellente idée que de donner ce nom ( qui veut dire, d'après Wiki: espoir de vie) à une République! J’ai aimé dans cette nouvelle : les informations sur la logistique des terroristes étrangers installés au Sahel et l’empreinte marquante sur la famille Jhonson, confrontés dans un premier temps à la beauté de celle-ci, puis à son implacable dureté.
Publié le 08 Septembre 2023