l'homme chinchilla et le rêve au féminin

83 pages de jean claude ROBIN
l'homme chinchilla et le rêve au féminin jean claude ROBIN
Synopsis

Cet ouvrage explore l'invisible, si vous ne comprenez pas toujours vos enfants, et parfois votre femme ou votre mari, alors lisez cet ouvrage. Surtout le chapitre 11 intitulé "La physiognomonie en politique" dans lequel vous découvrirez l'analyse qui concerne Emmanuel MACRON, son physique, son objectif, sa réalité cachée.

Publié le 12 Juillet 2015

Les statistiques du livre

  679 Classement
  58 Lectures 30 jours
  10538 Lectures totales
  +183 Progression
  17 Téléchargement
  43 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

9 commentaires , 1 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Je suis d'accord avec beaucoup de vos analyses. Celle que vous esquissez d'une génération derrière son smartphone est l'une des plus inquiétante. D'autant plus que c'est une mutation lourde et universelle.Du Darwinisme pur. On en voit les conséquences lourdes aujourd'hui via les réseaux sociaux,Ce ne sont plus les journalistes qui font l'information mais les "gens" sur des critères qui ne sont plus des sources mais de la fiction et de l'émotion. Des alternative facts comme on dit.
Sur le statut de la femme, vous êtes plutôt optimiste et lisse.. Féminisation et masculinisation des genres ont leurs limites. Ce ne sera bientôt plus un problème d'égalité des droits mais de capacité à les gérer et à les accepter...avec des gênes Néandertalien (chasse/ reproduction/ foyer) qui remontent loin et qui a toujours ses traces aujourd'hui...
Ce type d'écrit sont des bons supports de réflexion. Merci.

Publié le 10 Mars 2017

@thierry tougeron
Cher Monsieur,
Merci de votre commentaire très ajusté, vous connaissez apparemment "jezzabel", qui sévit sur le site et dont le but apparemment, est de le polluer avec le virus de la bêtise et de l'outrance. J'en informe les responsables du site afin qu'ils agissent si possible.
Cordialement;
Jean Claude ROBIN

Publié le 11 Novembre 2016

@jezzabel,

Votre cas nécessite une consultation que je vous accorde bien volontiers, de plus gracieusement.

Avant, "sachez que l'écrivain est un chacal, un coyote, une hyène, vous m'avez donné ma dose de désolation "5 étoiles", c'est une tragédie, vite une autre atrocité qu'on en finisse" !

Plus sérieusement, mon diagnostic ne vous en déplaise est sévère !
"Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt" vous connaissez sans doute l'auteur, pour ma part mon petit doigt me suggère que votre logiciel lunaire est sans doute dans sa quatrième phase, dite de nettoyage, autrement dit d'évacuation, bravo c'est fait ! demain ça ira mieux.
A votre disposition pour une analyse plus approfondie si vous le souhaitez, on consultera ensemble Françoise Héritier, que manifestement vous n'avez jamais lue.
Bien à vous, vous en avez besoin. Amabilité pour amabilité on est quitte.
A

Publié le 10 Novembre 2016

@lamish
Chère "lamish", merci de votre joli commentaire. Je vais vous faire une confidence, j'ai un défaut dont je ne peux me départir, je suis trop impatient de terminer ce que je fais. Pour les livres il en est ainsi. Je commence habituellement en février, le printemps venant, avril est destiné à autre chose. Les éditeurs recommandent de relire onze fois son ouvrage avant de le produire, impossible pour moi. Vous la "reine", je devrais vous les soumettre avant de les diffuser, et là, c'est six étoiles assurées. Un dernier commentaire, le fond et la forme vaste sujet, on se rappelle tous de cette expression "science sans conscience n'est que ruine de l'âme", on peut aussi dire "forme sans fond n'est que ruine de la pensée". Signé votre "complice" d'auteur.

Publié le 21 Février 2016

Merci Mme Bernadette de votre commentaire élogieux, sachez que mon livre édité par les Editions Amalthée, est distribué par Hachette, il est disponible en version papier, chez tous les libraires, à la Fnac, etc.. Avis pour tous ceux qui préfèrent le contact papier au numérique. Encore une fois, je suis ravi de vous avoir intéressé sur un sujet universel, le relation humaine et ses mystères.

Publié le 08 Janvier 2016

C'est un ouvrage remarquable. Documenté et fourni. Les réflexions sur l'inné et l'éducation me parlent en tant que mère. Et bien sûr ce débat central sur l'homme et la femme , le positif et le négatif que les Sociétés occidentales s'emploient à "normer" par conscience "civilisationnelle"

Publié le 07 Janvier 2016

J'apprécie particulièrement votre commentaire, qui est complémentaire de celui de "fab", ci-dessous exprimé le 27 juillet dernier. Je suis une nouvelle fois flatté et complimenté, en me félicitant que mon ouvrage vous ait passionné. Mon livre précédent "l'essence de la vie ou l'énergie du monde", qui traite aussi de l'essence des choses, sans approfondir l'essence de "l'être", comme le fait, "l'homme chinchilla et le rêve au féminin", se rejoignent dans la pensée de Sartre. Il écrit "l'essence n'est pas dans l'objet, elle est le sens de l'objet, la raison de la série d'apparitions qui le dévoilent", citation qui peut s'appliquer à "l'être humain" dans son état d'apparence, si l'on remplace "objet" par "être". MERCI ENCORE;

Publié le 07 Septembre 2015
4
Philosophique, sociologique, politique, votre essai est à la fois complexe mais si passionné qu'on se laisse porter par vos réflexions, et je dois le dire souvent vos opinions.
Publié le 03 Septembre 2015

Cher Monsieur FAB, je suis ravi que vous ayez été comblé, je suis à mon tour très flatté de votre commentaire, l'appréciation que vous portez à cet ouvrage me complimente, d'autant que je ne suis spécialiste en rien, sauf un observateur attentif du monde qui m'entoure.

Publié le 28 Juillet 2015
fab

C’est faire honneur à votre livre de dire que ce n’est pas un livre pour l’été ! Esprits en vacances, s’abstenir. Ici, on est dans la preuve, et comme l’auteur est (d’évidence) documenté et que sa réflexion est riche, on est là pour apprendre. Le curieux que je suis a été comblé.

Publié le 27 Juillet 2015