Madame Poigret

352 pages de FANNY DUMOND
Madame Poigret FANNY DUMOND
Synopsis

Pendant que son commissaire de mari est au boulot, madame Poigret se retrouve, malgré elle, à faire l'enquêtrice de son côté, à ses risques et périls.

Pour les lecteurs qui suivraient mon héroïne, j'ai le plaisir de mettre en avant la sixième aventure de Louise, l'intrépide :

- Madame Poigret et la pipelette

Et pour ceux qui la découvrent, le premier épisode débute page 73

- Madame Poigret en Sardaigne
- Madame Poigret et le serial killer de la littérature
- Les vacances de madame Poigret
- Madame Poigret et le corbeau
- Madame Poigret et Flaubert, le kidnappeur

Lectrice de G. Simenon, notamment de son personnage "Maigret", la si discrète épouse du commissaire m'a inspirée pour la sortir de l'ombre.

Mise en page pour une lecture confortable sur écrans.

Publié le 31 Mars 2021

Les statistiques du livre

  218 Classement
  112 Lectures 30 jours
  1779 Lectures totales
  -3 Progression
  0 Téléchargement
  13 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

30 commentaires , 9 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Bonjour@Fabre d'Eglantine après trois jours de liquéfaction du quart de neurone que je possédais, ne voilà-t-il pas que j'ai la satisfaction de constater qu'il s'est multiplié par 4. Pour vous éviter une multiplication bien fastidieuse, j'en ai 1 pour répondre à votre stupéfiant commentaire, sur une phrase, qui m'a laissée sur le cul (nul). Vous avez déniché ce passage sur un site dont je n'avais
plus souvenance. Il s'agissait d'un exercice pour lequel je ne m'étais pas cassé la nénette en recopiant, tout bêtement, un passage de mon bouquin édité sous le titre "La garce" et en ligne sur le site, sous celui d' " un accroc dans les tournesols ". Alors voilà pourquoi ma sidération : J'écris comme ça, de manière intuitive, souvent en totale improvisation et je n'y connais absolument rien dans les allitérations et autres procédés d'écriture. En l'occurrence, je visualisais parfaitement ce personnage réel, souffrant du syndrome de Peter Pan ou de Wendy. Je me rends compte que je l'ai décrit de la tête aux pieds, sans le faire exprès, là aussi. Et je me rends compte aussi que je me suis gourré de page pour vous répondre ;-) Donc mon neurone a perdu la moitié de sa puissance, le temps d'un éclair. Oui, j'ai déjà constaté que j'écris comme en staccato, en modulation. Comment dire ? Mon enfance a été bercée par la grande musique, la classique, car mon petit papa chéri était mélomane (j'ai pu récupérer sa collection). La musique est ma passion à part égale avec celle de la lecture. J'adore la musique des mots (certains sont beaux, d'autres moches à l'oreille) et des phrases et c'est pour cette raison que je suis une lectrice exigeante ! Il faut que ça groove, que ça danse (j'adorais danser fut un temps et cela provient, peut-être, de mon nom de naissance qui signifie, celui qui danse avec le feu !). Pour terminer, car je recommence de crever de chaud, je vous remercie infiniment pour votre analyse et pour vos encouragements. À bientôt ! Fanny (je recopie sur votre page).

Publié le 20 Juin 2022

Bonsoir@Fabre d'Eglantine ! Peut-être Renaud ? ;-) Moi aussi, je suis ravie d'échanger avec vous qui aimez la nature, la tranquillité, loin de ce monde qui marche de plus en plus sur la tête et que l'on a de plus en plus de mal à comprendre, si seulement, il y avait quelque chose à comprendre depuis que nous y avons pointé le bout de notre nez !!! Que nous compensons par l'humour bon enfant, l'ironie, voire la satire. Ah, oui ! On peut dire que, pour moi qui suis discrète, c'est réussi. Tout ça est la faute de mon éditeur (pas à compte d'éditeur) qui m'avait conseillé de me faire connaître. Là aussi, c'est réussi. Depuis 7 ans, je n'ai vendu qu'un seul exemplaire de mes productions, à je ne sais qui. Il s'agit du bouquin que j'ai posté sur mon autre compte Dick C. 2 pseudos, c'est bien suffisant et merci pour ceux super sympas, recherchés et rigolos que vous me donnez. Comme vous l'avez compris, je n'écris pas pour vendre afin de rester libre, sans contraintes et surtout pour me divertir. À la retraite, je ne me voyais pas, au coin du feu, comme ma Louisette, à tricoter des chaussettes qui grattent ! Pour en revenir à nos moutons sur Simenon, je suis bien d'accord avec vous qu'il faut séparer l'homme de son œuvre, comme c'est assez souvent le cas pour d'autres écrivains. Mais, leur vie, leurs défauts, leurs travers (qui n'en n'a pas ?) ne nous regardent pas, à mon avis. Eh oui ! Quel beau roman inoubliable que " des souris et des hommes " ! Saviez-vous qu'il a été censuré dans 2 états d'Amérique ainsi que "les raisins de la colère" qui, en prime, ont subi un autodafé ? Et je commence d'avoir une sacrée pétoche d'être repérée par big sister Rousseau, j'aurais préféré que ce soit par Jean-Jacques, mais hélas, il y a fort longtemps qu'il mange les pissenlits par la racine !!! lui qui aimait tant la nature et la solitude ! Il ne me reste plus qu'à vous remercier pour vos compliments qui me font rougir, comme les cerises que j'ai cueillies ce soir, à la fraiche et pour vos souhaits de vents favorables et qu'il en soit de même pour vous. J'ai une belle lecture à terminer. Belle soirée à vous. Fanny, la bougnate ! J'ai lu ce mot quelque part ;-)

Publié le 03 Juin 2022

@ Fanny Dumond He bien voilà un bon (et touchant) retour sur investissement. C'est tellement agréable de trouver dans ce monde de zapping une âme sœur (... quand on sait ce que les âmes sont !!!)
La honte soit sur moi sur douze générations, j'avais oublié ce pur chef d’œuvre "Des souris et des hommes". Un roman culte qui a bercé mon adolescence, moi l'homme des bois et de la nature.
(L'herbe aux lapins...)
Quant à ces petits moments de fourvoiement de Jules dans la tendresse conjugale, bonne idée finalement puisque tout fonctionne à valeur renversée.
J'ai également lu nombre de biographies de Simenon - soleil et ombre. Dont son fils, sa femme (beurk !) et le très complet pavé d'Assouline. L'écrivain a ma sympathie mais l'homme - hum ! hum ! Ce qui est intéressant c'est l'apport récurrent dans ses livres du vécu de sa jeunesse dont je pourrais faire la liste exhaustive si mon tempérament ne me portait pas à l'acagnardise. Je suis pas peu fier d'avoir échangé avec une belle personne doublée d'une talentueuse écrivain.e. (NB Big sister Sandrine Rousseau is watching us !!!) dans ce sympa marigot où le conformisme et l'ego boursouflé sont souvent de mise... Je suis même allé sur divers site pour en savoir plus sur vous cf Interview 999. Je connais vos divers pseudos (Patricia, Danny Fumond, Esméralda Martin-Chauffier, Mamie Nova, Peggy Sue, Rose des vents, Pluie du matin, Fleur des prés, Opération Tempête du désert...) et tous les détails de votre vie très très ...pidante ( première dents, première communion, l'Annapurna en solitaire, la prise de la smala d'Abdel Kader en 1847, la résistance, les tranchées, transfuges CIA du KGB, le secrétariat d'état à la condition masculine etc. etc. Quelle vie ! Mais quelle vie !!!
Que les vents et les dieux vous soient favorables.

Publié le 03 Juin 2022

bonsoir@Fabre d'Eglantine je suis tellement habituée au peu de commentaires (0.5 % de retours) que je n'ai vu le vôtre qu'en cette fin d'après-midi. Alors, je vous envoie un grand merci, parce que je suis trop contente du vôtre qui va me permettre de papoter, un peu, avec vous. Je comprends votre remarque sur les bisous du commissaire bourru, mais j'ai voulu le rendre un peu plus tendre, à notre époque ! L'écriture de " la première enquête de Maigret " s'est déroulée du 22 au 30 septembre 1948, et de fait Simenon, comme tant d'autres de ces messieurs, était bien misogyne. Lorsque je lis un " Maigret " j'ai comme une grosse envie de lui botter les fesses, à ce commissaire qui prend sa femme si fluette pour sa bonniche, et à elle aussi tant elle est soumise, insignifiante, mais sans cesse aux petits soins pour lui. J'avais depuis quelque temps déjà l'envie de la faire enfin vivre autrement qu'en Pénélope, et de la sortir de l'ombre de son géant de mari. Et c'est ainsi, que suite à la complicité et à plusieurs défis de @Philippe De Vos, que madame Poigret est née pour enquêter en solo et pour faire la nique à son mari ! C'est sa créatrice qui le dit, en filigrane ;-) Quant à mes lectures, oui, Steinbeck est mon écrivain préféré et je ne me lasse pas de relire " les raisins de la colère " et " à l'est d'Éden ". J'aime beaucoup " des souris et des hommes " sur l'amitié et la bêtise humaine et comme vous " Tortillat Flat " pour son humour. Le dernier de Poe que j'ai lu " le chat noir " est assez malsain et je ne le relirai pas ! Gide, découvert grâce à la tribune de Philippe, est dorénavant dans ma liste d'écrivains favoris ! Comme vous dites, tout ça est une histoire de goût et d'entrer en osmose avec les auteurs. Et je suis ravie d'apprendre que vous êtes un inconditionnel de Simenon ! Je pourrais vous en parler durant des heures, aussi, pour ne pas vous soûler de ce que vous savez déjà, j'en termine là en vous souhaitant une bonne soirée et en vous remerciant à nouveau pour vos encouragements, bienvenus, à poursuivre mes amusements ! Je vois que nous sommes sur la même longueur d'onde quant à certaines viragos ;-) Bien cordialement. Fanny

Publié le 02 Juin 2022
5
@FANNY DUMOND Trop tordante cette parodie qui réhabilite Mme Maigret, la pôvre qui vivait soumise et transparente dans l'ombre de son géant de mari. Trop bien vue la satire impitoyable du monde littéraire amateur en ligne et ses petites crapoteries confraternelles. Cette brave Mme Poigret mérite vraiment de passer à la postérité et l'idée vaut son pesant de cacahouètes. Seul petit bémol. Jules est un peu trop chaleureux envers sa moitié et quand il lui envoie des "bisous", ça sonne un chouïa décalé pour sa nature pudique et bourrue et un brin macho mode années 50. Mais l'ensemble se lit comme du petit lait. (Enfin, on se comprend !) En plus le décalage savoureux entre la technologie moderne et l'adepte du point de croix métamorphosée à son corps défendant en cyber espionne. Il y avait un sacré filon à exploiter et c'est fait avec brio et sans temps morts. PS Je suis un inconditionnel de Simenon et comme vous également de Steinbeck (mais, en ce qui me concerne je suis plus dans les œuvres légères - Tortilla Flat etc.) En revanche Gide et Poe, pas ma tasse de thé. Mettez dans la balance la sobriété minimaliste de Simenon et les gros sabots stylistiques de Poe. Enfin, question de goût. Bref, merci pour ce moment et d'avoir permis à Mme Maigret d'exorciser quarante cinq années de bons et loyaux services mutiques sans se transformer en virago style Sandrine Rousseau...
Publié le 01 Juin 2022

Bonsoir@Polémique Victoire c'est moi qui vous remercie beaucoup ! Je suis ravie de vous avoir fait passer un bon moment de récréation. Eh oui, grâce à ma pub, j'ai tout plein de packs gratuits, mais chut !!!! ça pourrait faire des jaloux et on ne sait pas dans quelle nouvelle aventure s'embarquerait madame Poigret. Oui, ce serait ballot qu'elle nous fasse une indigestion, mais sa créatrice a avalé de travers un énorme morceau du volatil(e) qui lui reste en travers du gosier et qu'elle n'est pas près de digérer ! Finalement, à toute chose, malheur est bon puisque je m'amuse beaucoup avec ma Louisette. Bonne soirée à vous et à bientôt de vous lire à nouveau. Bien cordialement. Fanny

Publié le 03 Mai 2022
5
Bonjour Fanny. Je note la publicité que vous faites au site mesBellesSaillies.com ! J'espère que vous avez au moins un pack gratuit chez eux ! Quant à madame Poigret, elle mange du canard laqué ! Espérons qu'elle n'en fera pas une indigestion, parce que ce canard, c'était peut-être une vieille carne ! Merci pour cette nouvelle récréation ! Polémique Victoire
Publié le 03 Mai 2022

@Gene McBreth 7 @PHDV Si je suis ici, c'est avant tout pour faire de belles rencontres entre passionnés de lecture et d'écriture. Elles ne sont pas nombreuses, ce n'est pas la quantité qui compte et lorsqu"elles perdurent dans le temps, en toute simplicité, pour apprendre de l'autre, mon but est atteint bien au-delà de mes espérances. Merci infiniment à vous deux et à mon petit Haissama, rencontré ici il y a déjà 5 ans, et qui m'a ouvert d'autres horizons si loin de chez moi ! Avec toute mon amitié. Fanny, pour vous, chère Gene/Pat, pour vous, cher Philippe et mamie de cœur, pour lui.

Publié le 17 Avril 2022

@FANNY DUMOND
et
@Gene McBreth 1
@Gene McBreth 2 … jusqu' à 6 !!!!!
Bonjour à toutes les deux, alias Agatha Gene Christie et Enid Fanny Blyton !!!
Ach ! ces satanées CGU ! Moi aussi, j'ai mis du temps à comprendre ce que cet acronyme cachait. Et il faut bien l'avouer, je n'ai toujours rien compris ! Tout simplement parce que les règles changent selon que vous soyez riche ou miséreux !
Du coup ! On ruse ! On se cache derrière un arbre pour pouvoir publier. Le plus souvent, c'est un arbrisseau et l'on est vite découvert. On s'amuse comme on peut.
Ma chère Gene, pour ce qu'il en est de l'oeuvre de Fanny, c'est un amusement dont elle nous régale depuis quelques mois, car s'y cachent, parfois, des personnages de mBS. Mais chut ! il ne faut pas le dire. Tout cela a commencé, un soir, où elle cherchait un chemin que jamais elle ne trouva… Non, je me gourre, ça, c'est David Vincent ! Non, tout commença par un défi (que je lui lançais) qu'elle releva avec brio un jour où nous subissions une énième attaque et une énième censure. Naquit ce personnage Belgo-Belgo (finalement, quand on y pense) qui emmena Madame Poigret à dénicher un réseau d'écrivains à la petite semaine ! S'en suivirent d'autres aventures qui, je pense, ne sont pas encore sur le point de s'achever.
Voilà. Merci de votre petit coucou, au passage.
Je suis en train de tenter une nouvelle aventure d'écriture… on verra où ça nous mènera… et de temps en temps, je fais une pause sur une histoire de loups, si vous voyez ce que je veux dire, d'un type qui tabasse femme, fils et filles et se fait attaquer par des loups. Je vous dirai ce que j'en pense; ne soyez pas trop impatiente, j'avance à pas de loups !
Philippe / Pantinois/ PHDV (et bien d'autres pseudos, mais là, chut ! c'est un secret)

Publié le 15 Avril 2022

@Gene McBreth 1 bonjour la pâtissière ! comme Louisette et moi, vous pâtissez pour régaler vos papilles. Je vais vous dire un scoop, c'est mon petit doigt qui me l'a dit : nos balances sont truquées pour afficher 5 kg de plus. Elles ont signé un contrat avec les vendeurs de repas livrés à domicile, vous savez, ceux qui nous bassinent la tête à longueur de journée, sans oublier le point fr. Alors continuez de vous mettre de la farine sur le bout du nez. Pour en revenir à nos moutons, comme disaient miss Marple ou Poirot, les CGU sont les Conditions Générales d'Utilisation du site. Il se passe que mes amis et moi sommes régulièrement censurés par le gérant ou sur demande expresse de certains auteurs.trices sur nos pages ou sur les tribunes. C'est un tel sac de noeuds que c'est difficile de résumer la situation que ma plume est prise d'inspiration ! En 2018, j'ai été salement dénoncée pour être le caméléon (troll que vous connaissez) qui sévit sur le site : diffamation et toute une panoplie d'injures. Plus tard, ce fut le tour pour Philippe qui s'en est pris plein le cœur au point d'en tomber malade (harcèlement, diffamation, injures...). Dernièrement, lui et moi avons été une nouvelle fois la cible, dénoncés comme étant le caméléon et toute la panoplie de saloperies. Nous sommes devenus les boucs émissaires de ces écrivains lorsqu'ils récoltent un mauvais commentaire. Qui sont les coupables ? Je vous le donne en mille. Voilà, ma chère Gene, je pense que vous vous en doutiez et faites vite pour lire mon message qui risque fort de passer à la trappe, nous sommes surveillés comme dans la pire des dictatures. Si vous avez 3 minutes, je vous invite à lre ma dernière nouvelle (Purification - Dick C). Je vous souhaite une bonne lecture des aventures de madame Poigret et j'espère qu'elle vous amusera, cette intrépide, comme sa créatrice. Je laisse la parole à notre ami commun, s'il souhaite s'exprimer. On veut nous éjecter, mais nous tenons bon. Je vous souhaite une toute belle journée ma chère Gene et régalez-vous bien dans votre cuisine et sur vos papilles. Avec toute mon amitié. Fanny

Publié le 15 Avril 2022

Bonjour@Bicherel Et moi j'adore votre surprise qui me fait vraiment plaisir et pour laquelle je vous remercie beaucoup. Certes, je m'amuse à créer des personnages, et savoir que ce n'est pas pour des prunes m'encourage à poursuivre dans cette voie. Je vous souhaite une agréable journée et de belles lectures. Cordialement. Fanny

Publié le 24 Mars 2022
5
J'ai adoré cet agréable et attachante madame Poigret
Publié le 24 Mars 2022

@Philippe De vos Bonjour Philippe ! Hélas, nous voyons où conduit la soif de gloire ou de pouvoir de certains qui nous inspirent de telles histoires. Nul besoin de chercher bien loin l'inspiration, car elle est, ici, sous nos yeux et non point dans la si triste actualité mondiale. Je cogite déjà sur un 6ᵉ épisode ! Je ne connais pas le syndrome de la page blanche et je pense que mon futur recueil n'est pas près de voir le mot "fin". Comprenne qui pourra !!! Effectivement, cette pauvre Louisette pourrait nourrir les régiments de l'armée soviétique, ;-) j'ai pris conscience, un peu tard, que ce passage n'est pas du tout cohérent, aussi je vais sortir ma propre paire de ciseaux. Merci beaucoup Philippe, pour votre complicité dans cette aventure d'écriture qui ne va pas tarder à fêter son premier anniversaire ! Je vous souhaite un excellent week-end en compagnie de vos personnages qui sont en train de naître grâce à votre imagination. Bien cordialement. Patricia/Fanny

Publié le 26 Février 2022

Madame Poigret aux prises avec un kidnappeur qui voudrait bien être Flaubert ou Baudelaire ! Décidément, la femme du commissaire attire les ennuis (des ennuis «littéraires») de ceux qui voudraient bien avoir l'air, mais qu'ont pas l'air du tout… comme dit la chanson !
Merci pour ce nouvel épisode récréatif.
Philippe
PS : Pourriez vous faire l'inventaire de ce que madame Poigret a dans son congélateur, vu que son commissaire de mari lui fait faux bond aux repas ! De quoi nourrir l'armée russe !

Publié le 26 Février 2022

Bonjour@ESSADIQ BENARREG je vous remercie de votre invitation, mais pour danser le tango, il faut être deux. Cordialement. Fanny qui aime la danse de société, un peu ringarde, je vous l'accorde.

Publié le 13 Janvier 2022

@FANNY DUMOND
Bonjour FANNY,
Je vous invite à découvrir mon roman intitulé "SARAH LEADERWAY", publié sur ce site dans les deux catégories "Roman" et "Jeunesse". J'aimerais bien que vous lisiez mon roman pour donner votre avis sur lui. Voici les deux liens :
https://www.monbestseller.com/manuscrit/15837-sarah-leaderway
https://www.monbestseller.com/manuscrit/15838-sarah-leaderway

Publié le 11 Janvier 2022
5
Bonjour Patricia l'enquêtrice. Votre madame Poigret connait donc une nouvelle aventure. Très drôle ! Et très très crédible ! Je suis sûr que ce genre de personnage existe dans la "vraie vie". De ceux qui trament des complots, jalousent, épient, tentent de piéger… et qui, finalement, se font piéger eux-mêmes. On laisse la surprise au lecture pour ce nouvel épisode déposé en ce début novembre. J'ai vu que vous remerciez un certain Philippe, à la fin. Si nous parlons bien du même :), je l'avertirai, il en sera très touché ! Avec toute mon amitié. VDLV
Publié le 10 Novembre 2021

Bonjour@galodarsac c'est moi qui vous remercie de vos appréciations, j'en suis ravie. Je suis davantage lectrice éclectique qu'écrivante et Simenon qui n'a pas écrit que des "Maigret" (bien qu'il soient excellents de par l'écriture et la psychologie fouillée des personnages) est l'écrivain qui m'a permis d'oser sauter de l'autre côté de la page, après avoir lu ou écouter sa façon de travailler . Je préfère lire pour me faire mon petit cinéma, car je suis souvent déçue des adaptations cinématographiques. Une fois n'est pas coutume, j'ai beaucoup aimé "Le chat" joué à l'écran par deux monstres sacrés qu'étaient Signoret/Gabin. Je souhaite, à vous et à votre belle plume, une excellente fin de semaine. Bien cordialement. Fanny

Publié le 30 Avril 2021
5
Original et léger, ce récit se lit tout seul. N'étant pas fan de polars (sauf filmés) je manque de références en la matière, mais à lire les autres commentaires je vois que beaucoup d'influences se font sentir, auréolées de votre style. Merci pour ce bon moment ! -LGA
Publié le 30 Avril 2021

Bonsoir@Pantinois, alias Philippe !
En rentrant de notre partie de pétanque, j'ai trouvé votre sympathique échange et je suis un peu fière de vous apprendre que je n'ai pas été fanny, mais que je n'ai pas battu le champion qui casse tout. Je me demande à quoi ça sert que je me décarcasse à bien pointer ?
Votre private joke m'avait touchée sur votre feuilleton "Les 7 travaux de Virgile" que j'ai lu et apprécié durant 27 semaines sur ce site. Et j'espère bien le retrouver à la lecture ici ou en version papier. Vous avez tenu votre challenge de remettre au goût du jour le genre feuilleton en littérature, comme l'on fait nos pairs avant vous, sans jamais faillir, aussi je vous ai pris au mot de relever celui que vous m'avez proposé dernièrement, à savoir caricaturer un éditeur coupable de trucider la littérature !
M. Canard et madame Poigret ne seraient jamais sortis de nos imaginations si certaines censures et autres diffamations ne nous y avaient pas poussés et c'est ainsi que nous usons de notre droit de réponse et de notre liberté d'expression !
Notre Arthur Rimbaud devait se régaler de la cacasse à cul nu et je vous remercie d'avance pour la recette qui me fait saliver comme le couple Poigret !
Je suis ravie de nos échanges littéraires, j'en apprends toujours davantage avec vos recherches et vos explications, et aujourd'hui avec l'excipit et de tous nos autre papotages qui de fil en aiguille nous entraînent sur des sujets autres que littéraires, comme le foot, la cuisine...
Je vous remercie de votre passage et nous croisons les doigts pour votre club de foot favori. Bonne fin de semaine à vous et à bientôt pour de nouvelles aventures ! Madame Poigret a pris quelques jours de vacances pendant que son gourmand de Jules est sur une autre enquête. Pat

Publié le 24 Avril 2021

Bonjour @FANNY DUMOND, alias Pat !
J'ai ouï dire que votre Madame Poigret s'était enrichie d'une suite, vers la page 77.
Je me suis précipité dessus pour savoir ce qu'il advenait de cette brave dame, épouse du commissaire Poigret.
Se lançant, enfin, dans le grand bain de la littérature, je me suis amusé à la retrouver face au grand éditeur Christian Lupus. Quels arnaqueurs, ces éditeurs ! Ils font semblant de savoir des choses, mais ne savent même pas le sens du mot « incipit ».
Merci en tout cas d'avoir cité une phrase du « Retour d'Ursalim ». Ça me fait grand plaisir de me retrouver un peu dans votre histoire.
Et que dire de la cacasse à cul nu (dont je vous promets la recette depuis longtemps, je m'y attèle dimanche, promis !), plat du pauvre s'il en est ! mais tellement bon !… donc cacasse à cul nu que le commissaire va déguster finalement !
Pantinois
PS : En cherchant un peu, j'ai découvert que depuis les années 1990, on avait aussi donné un nom à la fin d'un ouvrage. Ça va au-delà de l'épilogue. C'est, en quelque sorte, la dernière phrase du livre. C'est un néologisme (qui n'a donc pas de véritable racine latine) et qui se nomme « excipit ».
Me remémorant certaines lectures, je peux citer de tête un certain excipit tiré de l'oeuvre de notre ami commun, Filippo Fuchs. Le roman-feuilleton s'appelait Ourbé et Eterna, puis avait changé de nom en « Les 7 travaux de Virgile ». L'excipit de ce roman, comprenne qui pourra, était :
« – Savez-vous comment l’on dit, lorsque l’on ne marque aucun
point dans un jeu ?
– Non ! Comment ?
– Eh bien ! Mon cher maître, on dit qu’on est… fanny ! »
PPS : Pardonnez-moi de squatter votre page ainsi, Patricia, mais j'aimerais aussi passer un petit coucou à notre ami commun, un autre !, Edmond D. qui a déposé une délicieuse histoire de Canard, ici, malgré une certaine censure orchestrée. M. Canard et madame Poigret ont quelques points communs, il me semble.
Allez ! Bravo pour cette suite savoureuse et concoctez-nous une nouvelle aventure !

Publié le 24 Avril 2021

bonjour@Mina Dört je vous remercie beaucoup pour votre sympathique retour de lecture et je suis ravie de savoir que ma petite histoire vous ait plu. Je suis lectrice d'Agatha et de Simenon. La si célèbre et fine miss Marple tricote des layettes pour les bébés de son entourage tout comme Louise Maigret, en attendant son Jules telle Pénélope, pour le nourrisson de sa sœur et accessoirement des écharpes pour son commissaire. Lequel des deux auteurs a copié sur l'autre ? et moi aussi pour le coup ! Cordialement. Fanny

Publié le 16 Avril 2021

Bonjour@Sylvie Petitmarie ne dit-on pas qu'il n'est pire eau que celle qui dort ? Je suis ravie de savoir que mes efforts pour rendre cette lecture agréable sont récompensés. Etant également lectrice un peu âgée et un tantinet bigleuse ;-), je ne vous dis pas le nombre de lectures que j'abandonne dès l'ouverture d'un livre sur ce site via mon ordinateur. J'ai lu quelque part que 50 % des lectures se font sur Smartphone et c'est encore plus désagréable et illisible. Nous cherchons des lecteurs, mais je pense que nous devons les chouchouter et ne pas déposer nos textes comme ça, à la va comme je te pousse. Je vous remercie beaucoup de votre passage et de votre appréciation qui me font réellement plaisir, et je vous souhaite une excellente journée, Sylvie. Bien cordialement. Fanny

Publié le 16 Avril 2021

@Fanny Dumond
J'aime beaucoup, il y a un petit côté Miss Marple, le tricot sans doute !

Publié le 16 Avril 2021
4
@Fanny Dumond,la mise en page de votre roman est très aérée donc très agréable .La lecture des péripéties de cette petite dame à la vie bien trop rangée et monotone est légère et sympatrique. Bien cordialement.
Publié le 16 Avril 2021

Bonsoir@Pantinois je suis ravie, enchantée de votre retour et j'aurai grand plaisir à vous lire. Je vous remercie beaucoup de votre compliment qui me fait vraiment chaud au cœur. Comme l'expliquait Simenon, certains faits peuvent être à l'origine d'une broderie cousue main. Ma petite histoire, écrite en seulement quelques heures, méritait de "grosses corrections", aussi j'ai passé mon après-midi pascal à les identifier et je reposterai d'ici peu une version avec un peu moins de coquilles. Elles ont la malice d'être transparentes à nos yeux, mais pas à ceux de nos lecteurs. Dur, dur le métier d'écrivain !!! Bonne soirée à vous. Bien cordialement. Fanny

Publié le 04 Avril 2021
5
Un petit compliment de plus ne sera pas surprenant pour applaudir votre amusante histoire qui, bien que fictionnelle, n'en a pas moins des accents de vérité. Pantinois
Publié le 04 Avril 2021

Bonsoir@jules x Eh oui, voilà ce qui arrive quand on veut trop faire dans la concision ;-))) ça prête à confusion. Savourez bien vos derniers jours à la Conciergerie. Bien à vous. Fanny

Publié le 02 Avril 2021

@jules x
Oh ! Alors là, c'est moi qui suis confus !
On deviendrait vite parano, ici. C'est que la guillotine s'abat comme aux plus « beaux » jours de 1793 !
Bienvenue au club de ceux qui montent dans la charrette.
Edmond D.
La guillotine de Robespish qui finit par envoyer la tête de Dantus dans le panier à sciure !
ou l'inverse, on ne sait plus !

Publié le 02 Avril 2021

Bonjour@Edmond D. Eh oui, c'est comme ça mon bon monsieur, il est des sujets comme celui-ci que l'on ne peut plus évoquer dans notre beau pays quand d'autres sont admis ! Allez bonne journée à vous. Patricia D. qui vous souhaite de Joyeuses fêtes de Pâques.

Publié le 02 Avril 2021

@FANNY DUMOND
Oups ! je n'avais pas vu que mon commentaire précédent qui parlait de Jésus était passé à la trappe.
C'est très limite ! Mais très, très limite ! En revanche, celui qui écrit "pathétique" semble bien dans les clous des CGU.

Publié le 01 Avril 2021

Bonjour@Edmond D. (je recommence, tout a sauté !) Effectivement, l'Histoire est un éternellement recommencement, et combien de siècles, voire de millénaires faudra-t-il à Homo sapiens (qui n'utilise que 10 % de son cerveau) pour atteindre la spiritualité et se débarrasser de ses contingences matérielles ? Je vous remercie pour ce nouveau partage, et si madame Poigret n'était pas rentrée chez elle avec son Jules, elle aurait pu faire un détour pour vous saluer sur l'île de Monte Cristo et, pourquoi pas, vous épauler dans vos recherches du trésor avec votre moitié de carte. Vive la Littérature qui nous fait nous évader, rêver, voyager, réfléchir bien lovés dans nos canapés, ou bien les doigts de pieds en éventail dans nos transats (là je rêve !). Je vous souhaite une bonne fin de journée et Bravo à nos petits bleus ! Patricia D.
P. S. : étant toujours autant curieuse de m'instruire et ayant la flemme d'aller chez Wiki, pourriez-vous me dire si la guillotine était en service au temps de Dumas et sur l'île de Monte Cristo ? Je pense que vous allez me conseiller de relire ce chef-d'œuvre qui a bercé nos jeunes années, mais là je n'ai guère le temps, car je vais envoyer mon nouveau roman à mon éditeur pour avoir tout tout plein de sous sous dans ma popoche. Merci beaucoup de votre réponse.

Publié le 01 Avril 2021

Merci de respecter les CGU et de ne pas saboter les pages des membres auteurs

Publié le 01 Avril 2021

Merci de respecter les CGU

Publié le 01 Avril 2021

Bonjour@Kroussar je suis vraiment touchée par votre impartialité, votre droiture, votre prise de risques qui sont l'apanage de l'homme que j'ai découvert en vous lisant cher Jean-Claude et je vous en remercie infiniment. La félonie continue, ainsi que la censure ; vous avez dû remarquer ce phénomène qui s'installe doucement, mais sûrement au pays des droits de l'Homme !!! Vous censuré, P. totalement censuré, moi censurée sur un commentaire qui remettait les pendules à l'heure en expliquant le pourquoi du comment. Jamais je n'aurais pensé que ma passion dévorante de la Littérature me donnerait tant de chagrin, mais je relativise car toutes ces saletés (pour rester polie) me donnent davantage la rage (comme l'ont eue certains grands écrivains engagés, à leurs risques et péril) de poursuivre dans mon petit passe-temps qui devient de plus en plus grand ! Avant que nos échanges disparaissent, je vous souhaite un bel après-midi en vous remerciant à nouveau pour vos appréciations sur ma satire et pour votre engagement. Amicalement. Patricia

Publié le 01 Avril 2021
5
Chère Patricia ! Que dire de cette magnifique satire d'un site littéraire bien connu... Un vrai nid de vipères. Au fil de la lecture, j'ai reconnu de brillants (par leur connerie) personnages ; des magouilles pour s'en foutre pleins les fouilles... des compulsifs de la bêtise... Bref, un joli mélange très agréable à lire. Amicalement, Jean-Claude dit Kroussar.
Publié le 01 Avril 2021

Bonsoir@Edmond D. je suis ravie de vous avoir fait rire. Le rire n'est-il pas le propre de l'Homme ? et il est souvent communicatif. Je vous remercie de ce commentaire qui me touche ! et pour ce nouveau beau partage littéraire qui est, avant tout, la raison de notre inscription sur le site. ô que oui ! Vive la liberté d'expression et la Littérature, cet art si difficile à maîtriser, mais qui procure à nos plumes de si beaux moments d'évasion !!! Je vous souhaite une excellent soirée. Avec toute ma sympathie. Patricia D.

Publié le 31 Mars 2021

@FANNY DUMOND
C'est qu'en restant longtemps, Edmond Dantès y rencontra, au château d'If, l'abbé Faria et qu'il eut ainsi la possibilité de découvrir un trésor extraordinaire.
On souhaite à tous, si un jour ils connaissent la haine des autres, de trouver un trésor.
Il me semble, finalement, que mes déboires ont abouti à cela, ici.
Edmond D.
PS : j'en rigole encore de votre conte ! (une histoire d'un autre enfermement)
Re PS : pour les amoureux d'Alexandre Dumas, je leur conseille de lire les pages où l'abbé Faria dévoile à Dantès où et comment trouver le trésor de Monte Cristo avec une moitié de carte et sans même avoir mis les pieds sur l'ile. C'est extraordinaire. Le meilleur des thrillers n'arrive pas à la cheville de cette démonstration.
Et que vive la littérature, Et que vive la liberté d'expression. À bas les masques en tout genre ! Marre d'être bâillonné.

Publié le 31 Mars 2021
5
Quel délicieux texte vous nous apportez là, chère @FANNY DUMOND. Se pourrait-il que sur Internet des gens puissent magouiller pour voir leurs ouvrages (j'ai peine à parler d'œuvres) caracoler en tête du nombre de lectures ? Que certains (j'ai noté que dans votre texte c'était certaine) en fassent une véritable industrie ? Je ne peux y croire. Voyons donc votre texte comme un conte où l'on exagère toujours un peu ! Je suis également fan de Simenon et votre Jules, parti aux USA, laisse pour une fois la place à sa femme, tout comme il fut inventé, un jour, une madame Columbo et donc eut droit à ses propres aventures. E.D // PS : Faites vite pour lire mon message, la censure est en marche. Certains ont droit à la délation et la diffamation en citant des noms (oui oui, j'ai aussi des captures de cela) et d'autres qui s'amusent de patronyme sont attaqués. Moi, j'ai connu, à l'école, des Cocu, des Monchier, des Salaud etc. On en rigolait deux minutes et puis c'était fini ! Pas de gens qui s'offusquent. Désolé, Patricia, d'avoir squatté votre page pour ce PS qui tente de remettre les pendules à l'heure.
Publié le 31 Mars 2021