Quand une dépression tropicale décide du sort du plus beau jour de sa vie

4 pages de Michel CANAL
Quand une dépression tropicale décide du sort du plus beau jour de sa vie Michel CANAL
Synopsis

L’appel à l’écriture sur le thème : « Rien ne s’est passé comme prévu » sous forme de nouvelle avec un nombre limité de caractères (4 000 + ou - 10%), au risque de nuire à la trilogie L’éveil de Claire, permet d’en préciser l’épilogue tragique.
35 ans après, il faut bien que la vie continue, sans cependant oublier cette belle histoire d’amour, convaincu que Claire attend sur l’autre rive le moment où Eric la rejoindra pour l’éternité. Si l’on croit en une vie dans l’au-delà et en deux mondes (le visible et l’invisible) interconnectés, ce sera l’heureux dénouement final... et ce sera merveilleux.
Bonne lecture sur ma page d’auteur de la nouvelle publiée par monBestSeller à la rubrique « Actualités » à la date du 12 août 2022.

Publié le 13 Août 2022

Les statistiques du livre

  379 Classement
  77 Lectures 30 jours
  400 Lectures totales
  +5 Progression
  0 Téléchargement
  3 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

5 commentaires , 4 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Merci encore @Bahloul, pour votre fidélité à la trilogie L'éveil de Claire et aux écrits plus courts qui y font mention.
Oui, l'être humain a la capacité de résilience et d'adaptation... comme le disent les gens du cirque après un accident sur la piste : la vie continue, doit continuer. Dans votre culture, on dit : « Inch Allah » si je ne me trompe pas.
Mais vous vous en doutez, une telle rencontre restera inoubliable, comme je l'ai exprimé sobrement dans l'épilogue du premier opus :
« Elle est restée, dans le souvenir d’Eric, cette jeune femme séduisante, sensuelle, libre, fascinante et surprenante qu'il n'a cessé d'aimer. »
Et de manière plus ésotérique comme je l'ai exprimé sobrement dans l'épilogue du Journal intime :
« Claire n’est-elle pas devenue à son tour, comme ses héroïnes, un personnage de roman ? Or les personnages de roman, comme les personnages de légende, ne meurent pas, ne tombent pas dans l'oubli. Elle est seulement passée sur l’autre rive où elle attend Eric, assurée de l’atemporalité de leurs sentiments. »
Avec toute ma sympathie. MC

Publié le 01 Décembre 2022
5
Bonsoir@Michel Canal: Ce sont les épreuves de la vie qui révèlent la vraie nature des êtres et l'essence de leur personnalité. Comme il y'a des choses que seul le temps est en mesure de lui apprendre. J'espère que le temps a fini par émousser vos souffrances et que vous avez passer le cap vers des jours meilleurs. C'est toujours un plaisir de vous lire. Merci.
Publié le 01 Décembre 2022

Oui, @Camille Descimes, c'est plus visible sur la page d'auteur que dans les "Actualités", vite occulté par tous les articles qui viennent s'agréger.
Bon dimanche !

Publié le 06 Novembre 2022

@Michel CANAL
Rectification d'aiguillage d'un commentaire posté il y a plusieurs semaines déjà ;)
Il est bien mieux par ici !

Publié le 06 Novembre 2022
5
Bonjour @Michel CANAL, je découvre tardivement cette nouvelle (dont l'intitulé ne m'avait pas attirée lors de sa publication, j'imaginais une histoire superficielle sur un mariage inondé de pluie... les sélections de la semaine ne sont pas toujours très heureuses, vous avez pu le constater aussi bien que moi, alors souvent, je fais l'impasse, ou je lis en mode lecture rapide. Parfois, même, j'avoue que je me demande qui est ce stagiaire qu'ils ont embauché pour sélectionner des nouvelles ;) Bref, ce n'est pas le sujet, je m'égare, fin de semaine... Merci pour ce partage qui donne une autre profondeur, certainement, à tous vos écrits, qu'il faudra que j'explore ! Ces drames qui vous marquent au fer rouge donne une autre dimension, d'autres réflexions, d'autres préoccupations, d'autres priorités à toute votre existence. Peut-être que cela permet aussi, d'une certaine façon, de construire la personne admirable que vous êtes très certainement devenu ! A très bientôt, sur vos autres pages, Amicalement, Camille
Publié le 06 Novembre 2022

Merci infiniment, @Ambrosine, d'avoir laissé ce commentaire étoilé juste pour me témoigner ton amitié par de tendres pensées et ton soutien.
Un témoignage d'amitié est toujours apprécié.
Tendres pensées aussi à toi dans ta nouvelle vie polyamoureuse.

Publié le 25 Octobre 2022
5
Mon ami @Michel CANAL, bien que je sois au courant du drame que tu as vécu et que tu aies refait ta vie en donnant l’impression que tu es heureux dans la nouvelle, je salue le courage de l’avoir exprimé (sans pathos). Ne venant pas souvent à la rubrique Actualités depuis que je me suis déprogrammée pour les raisons que tu sais, j'ignorais que tu avais participé à ce thème d’écriture. Je suis heureuse de pouvoir me rattraper aujourd’hui. Tendres pensées. Sois assuré de mon amitié.
Publié le 25 Octobre 2022

@Michèle C.
Merci chère Michèle, pour avoir mentionné, aidant en cela d’autres lecteurs, par quelle progression je suis passé pour donner un peu plus de détails sur ce drame dont les circonstances ont été horribles et le désarroi inimaginable. Oui, 28 ans pour faire le deuil en évoquant l’histoire (une idée pour la faire revivre), 33 pour en révéler un peu plus sur l’intime et sa personnalité profonde... enfin plus encore pour révéler l'indicible.
Merci pour cette citation de notre ami commun Bossy. Son ressenti est tellement profond, tellement adaptable, que je l’ai reçu comme s’il m’était adressé. Je mesure combien son analyse était juste et sa personnalité admirable.
Et merci pour ton soutien. Sept ans que nous avons débuté quasiment ensemble. Autant de solidarité d’auteurs.
Ton passage pèsera auprès des futurs lecteurs qui sont aussi des auteurs qui ne nous sont pas inconnus.
Je t’embrasse. Michel

Publié le 14 Août 2022
5
@Michel CANAL Cher Michel, Dans tes différentes publications à propos de Claire, tu étais resté jusque là évasif... Mort précoce et tragique ; rien de plus. Des paliers auront été nécessaires avant de confier les circonstances de la disparition de ton amour à ton lectorat. /// J'imagine la douleur abyssale dans laquelle ce drame a dû te plonger, et je suppose que le relater marque la fin de ton deuil... Merci pour cette confidence qui m'a émue. /// Je t'offre ces quelques mots de feu notre ami Bossy ; des mots qui m'ont accompagnée en douceur et aidée à commencer à faire le deuil d'êtres chers récemment disparus... / "On emmène toujours les morts à la sauvette, pour ne pas gêner les autres. C’est de moins en moins un rite, de plus en plus un simple service public. C’est bien après que l’on prend véritablement le temps d’enterrer ses morts. Très souvent, en regardant les étoiles lorsque le ciel est sérieux, immobile et lumineux, lorsqu’en levant la tête surgit ce qui est enfoui. Et l’on enterre doucement et lentement ses morts en les revoyant vivre, en leur redonnant leurs parures d’amour dont on n’avait pas su les vêtir en les mettant furtivement en terre. Les secrets de nos morts sont alors éparpillés parmi les pluies d’étoiles qui crépitent à la vitre infinie ouverte sur la nuit. Ils sont déliés en autant de poussières qu’une voie lactée. Ils sont inclus et non plus limités dans un espace qui nous englobe et ne nous exclut plus nous-mêmes. Qu’importent nos solitudes blessées, si nos morts scintillent de la sorte ? Nous savons bien que les deux ou trois décennies qui nous séparent d’eux n’ont pas de durée, à la vitesse de cette lumière : notre propre mort est pratiquement identique à la leur. Cette magie du temps, qui est illusion de vie, est vérité de mort, par son infini." /// Je t'embrasse, Michèle
Publié le 14 Août 2022