Le poulbot

21 pages de Fernand Fallou
Le poulbot Fernand Fallou
Synopsis

Voici une histoire au thème imposé par Parthemise 33
Comprenez « un petit défi ».
Ecrire une histoire de Noël avec un chat noir et une boule à neige.
Bon, elle a déjà mis son texte en ligne, je vais aller le lire.
Probablement une boule à neige avec Big Ben et un chat noir anglais qui parle latin.
On est loin des petits blaireaux de la banlieue d’où je viens.

Publié le 08 Décembre 2022

Les statistiques du livre

  506 Classement
  60 Lectures 30 jours
  264 Lectures totales
  -13 Progression
  5 Téléchargement
  1 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

8 commentaires , 4 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Cher @AndréSe
Je vous remercie d’avoir passé du temps à me lire et de m’avoir commenté. Je suis très heureux de voir, de lire que par certaines de mes idées nous nous ressemblons. Mais parait-il c’est à ça que servent les livres, à répandre, informer, infirmer ou confirmer, renseigner, initier, enseigner, avertir et encore bien d’autres choses. Tous les tyrans vous le diront : « pour mettre la main sur un peuple….
Facile, il faut tuer tous les écrivains et les poètes, "autodafer" les livres, et éventuellement en écrire un, dont la possession et la lecture est obligatoire !
Et c’est dans la poche. »
FF

Publié le 30 Janvier 2023

Histoire très mignonne, émouvante, très triste et dure par moments avec une belle imagination en prime. Certaines citations m'ont marqué dans le bon sens du terme et révèlent en partie ce que je pense de la vie. « Le bonheur est furtif, fugace, instantané, éphémère, impossible de le sédentariser, le temps qui passe, l’habitude, l’accoutumance, l’adaptation, l’ennui sont ses prédateurs ». Page 15 « Le bonheur tient parfois dans des petits riens, un bout de ficelle, une photo, un compliment qu’on vous a fait un jour, un baiser". L'histoire de la mère Michel qui a perdu son chat, cette référence me fait revenir en enfance sur les bancs d'école et cela me rappelle de vieux bons souvenirs même si je n'ai pas toujours aimé l'école. « Sans bruit, sans tambour, ni trompette, sans prémices, il mourut de sa belle mort ». Cette phrase est triste et émouvante car elle révèle que la personne est partie vers la mort, seule sans vouloir déranger personne ce qui montre son grand souci des autres. Il y a beaucoup d'altruisme dans cette histoire touchante et en plus la plume de l'auteur est de qualité.

Publié le 29 Janvier 2023

@Chanelle75
Chère Chanel75
Les chats ont neuf vies, je leur en prends une, si j’avais neuf vies, je serais moins radin avec la seule que j’aie. Vous aimez mes histoires parce que vous y trouvez quelque chose à chaque fois… C’est normal, je suis un lointain cousin de Géo Trouvetout.
Merci pour vos souhaits et pour ce commentaire illuminé outrageusement en cette période d’économie d’énergie.
https://www.monbestseller.com/actualites-litteraire/17661-meditations
FF

Publié le 19 Décembre 2022

Cher F.F,
Très belle histoire aux senteurs d’amour et de magie. Il y a cependant une chose sur laquelle je rejoins Parthemise, Que vous ont fait les chats ??
Pour ma part j’opterai bien pour une réincarnation mal tournée ;°)
C’est toujours un plaisir de vous lire et j’ai bien aimé l’histoire de la branche à sapin à arroser chaque jour, possible qu’un jour j’utilise cette idée ingénieuse.
Je vous remercie pour ce moment de lecture et vous offre un bouquet d’étoiles en vous souhaitant de belles fêtes de fin d’année.

Publié le 18 Décembre 2022

@galodarsac
Salut Patrick, c’est un plaisir de découvrir ce commentaire maquillé comme un arbre de noël sur ce texte auquel je ne croyais pas beaucoup au début.
Et puis, après maintes rectifications, j’ai eu un plus confiance.
Encore, Merci de me lire.

Publié le 17 Décembre 2022

@Chanelle75
Bonne Lecture et bon week end.

Publié le 17 Décembre 2022
5
Et voilà je viens de redécouvrir cette magnifique histoire, comme toujours empreinte de magie et de profonde humanité. Je me garderai bien de départager les deux concurrents, car comme je l'ai dit dans mon commentaire à Parthémise il y a trop de différence de style, mais le point commun de la boule voleuse d'âmes est étonnant ! En tout cas bravo et merci pour ce magnifique conte qui illumine notre temps ô combien grisailleux.
Publié le 16 Décembre 2022
5
Cher Fernand Fallou, je viens de lire votre nouvelle mais je réserve mon commentaire après lecture de la nouvelle de parthemise puisque c'est un challenge entre vous À plus tard Chanelle
Publié le 16 Décembre 2022

@Fernand Fallou J'avais oublié le Merci Bisous Merci rituel
Oubli réparé

Publié le 12 Décembre 2022
5
Cher M FF @Fernand Fallou Venue sur votre page pour lire votre livre puis le commenter, voilà-t-y pas que je tombe sur votre réponse à @Zoé Florent. L'ADN de mes illustres ancêtres s'est brutalement réveillé ! Montjoie et Saint Denis, Palsembleu et toutes ces sortes de choses ! Vous osez ronchonner sur le défi alors que je suis certaine que vos petites cellules grises frétillent toujours de joie à l'idée de sortir des sentiers battus et explorer des contrées inconnues de votre inconscient profond. Qu'avez-vous donc à chouiner ? Vous ne savez pas que vincere sine periculo, sine gloria triumphamus autrement dit en français cornélien, à vaincre sans péril on triomphe sans gloire. Le sujet était pauvre, prétendez-vous ? Je vous le dit tout net, vous présentez aux lecteurs de MBS un petit chef d'oeuvre de nouvelle de Noël. Vous avez réussi à m'arracher quelques larmes. Moi qui n'ai même pas pleuré à la mort d'Eugenia Victoria (la fille de Scarlett O'Hara et Rhett Butler). Un petit bijou qui mérite ses trois bonnets rouges de Père Noël. Mais une question me tarabuste : bon sang de bois, qu'avez-vous donc contre les chats ? Il faut toujours que vous leur fassiez des misères dans vos nouvelles. Haine refoulée ? Traumatisme venu de l'enfance ? Réincarnation qui s'est mal déroulée ? Très intéressant à étudier. Encore bravo, vous méritez vos cinq étoiles, et pas rancunière, je vous souhaite d'excellentes fêtes de Noël. PS Je garde l'idée du chat anglais qui parle le latin Connaissant votre allergie aux patronymes étrangers, j'en ai volontairement truffé ma nouvelle. Et hop !
Publié le 12 Décembre 2022

@Zoé Florent
Ma chère Michèle
Nous sommes rentrées cette nuit d’où tu sais, et j’allume mon ordinateur ce matin pour la première fois.
Moi je me passerais bien du deal qu’elle me propose tous les ans depuis trois les ans, surtout que je trouvais que le sujet de cette année était plutôt pauvre. Bref ! ça a plu à quelques lecteurs. Bravo !
Tu trouves que mes contes ressemblent à la petite fille aux allumettes. Chacun trouve dans ce qu’il lit un peu de ce qu’il attend. Enfin je crois. Pour la pénicilline ok mais ça n’était pas efficace contre le typhus. Peut-que j’ai mal lu ou mal compris, mais j’ai compris ça. Bref !
Merci pour ce commentaire décoré comme un arbre de noël.
Mais c’est l’époque
FF

Publié le 12 Décembre 2022
5
@Fernand Fallou Comme je viens de l'écrire à @Parthemise33, ce défi que vous vous lancez chaque fin d'année est vraiment très sympathique. Il colle bien à l'expression de vos différents styles et stimule vos imaginations particulièrement prolifiques. /// Même "devoir", mais copies bien différentes, en tout cas. Si Annie privilégie les fameuses enquêtes dont elle a le secret, toi, tu exploites les souvenirs de l'enfance. Tes contes ont toujours le côté triste et nostalgique de "La petite fille aux allumettes". J'ai aimé les Hugs entre le père, le frère et le petit ; l'idée de la branche de sapin à arroser ; toute cette poésie que l'on peut donner à la vie la plus démunie, avec beaucoup d'amour et un peu d'imagination ; bon, et puis j'ai eu mal pour le petit chat noir, bien sûr ;-). /// Merci pour ce cadeau de fin d'année ! Joyeuses fêtes, bises et bonne fin de journée, Michèle /// PS : une petite erreur à te signaler : la pénicilline est prescrite depuis le début des années 40. Je le sais car c'est elle qui a sauvé maman, terrassée par une méningite à 19 ans ;-).
Publié le 09 Décembre 2022